En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

En savoir plus et gérer ces paramètres[OK]

Chiffres à l'international

26 août 2021 à 12:24

Box-office international des films français - Juillet 2021

Malgré le contexte actuel, en juillet 2021, plus de 180 productions françaises ont défilé sur les écrans à l’international et ont généré 1,17 million d’entrées et 7,7 M€ de recettes.

Kaamelott - Premier volet est le film le plus vu de juillet 2021 et 18 autres réunissent plus de 10 000 cinéphiles hors Hexagone.
 
# Titre Entrées Recettes (€) Copies Nombre
pays
Cumul
entrées
Cumul
recettes
1 Kaamelott - Premier volet 107 058 987 677 92 3 107 058 987 677
2 Adieu les cons 23 048 165 223 105 7 102 468 914 680
3 Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain 22 807 88 081 237 3 22 400 461 133 585 204
4 Le Sens de la famille 22 520 218 885 37 2 22 520 218 885
5 Mystère à Saint-Tropez 22 503 136 681 415 6 22 503 136 681
6 Antoinette dans les Cévennes 21 203 154 738 113 4 199 898 1 671 844
7 Méandre 20 809 66 007 349 1 20 809 66 007
8 Qu'est-ce qu'on a (encore) fait au bon Dieu ? 20 030 73 574 444 3 3 734 429 28 289 599
9 Les choses qu'on dit, les choses qu'on fait 19 058 113 413 67 2 32 118 203 674
10 Les Parfums 18 738 145 604 67 5 75 044 505 412

 

À l’image du mois de juin, la tant attendue réouverture des salles dans de nombreux pays permet enfin à des films français dont les sorties avaient été annulées et reportées de trouver enfin leur public. En juillet, des nouvelles annonces de fermeture des cinémas (Algérie, Tunisie, etc.) et de durcissement des mesures d’accès (comme le pass sanitaire ou la réduction du nombre des séances à cause du couvre-feu nouvellement instauré) à travers le monde ont refroidi plus d’un professionnel. Cette fois, pour le moment, peu nombreux sont les films officiellement reportés à la fin d’année, voire 2022. La fréquentation reste certes fragile et l’arrivée de nombre de blockbusters américains longtemps reportés monopolise salles et public et rend la concurrence plus âpre, mais juillet 2021 porte en soi des constats encourageants : les productions majoritaires signent leur meilleur mois de l’année en cours, on recense le meilleur démarrage d’un film de cette catégorie de 2021 et un autre encore bat des records sur un marché anglophone.

 Le top 3 mensuel illustre bien les 3 groupes de films qui composent l’offre hexagonale actuelle hors de ses frontières. D’abord, les films inédits qui se fraient un chemin pour la première fois sur les marchés national et étranger, tels que le premier volet de Kaamelott - Premier volet, Le Sens de la famille et Mystère à Saint-Tropez, ou encore le cannois Annette. Ensuite, les productions dont l’exploitation a été interrompue par la crise sanitaire mais qui parviennent à trouver leur public, telles qu’Adieu les cons et Antoinette dans les Cévennes. Enfin, le cinéma de patrimoine, avec Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain, qui s’offre plusieurs ressorties pour fêter ses 20 ans de carrière, en chef de file : de nombreux anciens films tricolores défilent sur les écrans en plein air en Grèce, une sélection de réalisations d’Éric Rohmer est proposée aux Portugais, La Piscine demeure en tête des succès français de 2021 aux États-Unis…

 Le film de production majoritairement française le plus vu de juillet 2021 à l’international est Kaamelott - Premier volet. La comédie réalise le meilleur démarrage d’une production majoritaire en langue française en Belgique, au Québec et en Suisse depuis Qu'est-ce qu'on a (encore) fait au bon Dieu ? début 2019 ! La comédie s’installe à la 2e place des tops belge et suisse et à la 4e du québécois, et chaque salle accueille en moyenne plus de 1 000 spectateurs, soit la fréquentation la plus élevée dans les cinémas des trois territoires. 53 000 Belges, 33 000 Québécois et 22 000 Suisses ont découvert le film en salle pendant sa première semaine d’exploitation. Kaamelott – Premier volet est la première production majoritaire à comptabiliser plus de 100 000 entrées la semaine du démarrage en 2021 !

18 autres films réunissent plus de 10 000 cinéphiles hors Hexagone, 4 fois plus qu’en juin ! Par ailleurs, on remarque que la majorité est exploitée sur plusieurs territoires, alors que jusqu’à présent leur circulation était souvent réduite à 1 seul.

 Une mention spéciale va à Antoinette dans les Cévennes qui atteint et dépasse la barre des 400 000 NZ$ et des 30 000 spectateurs en Nouvelle-Zélande. Un mois après son lancement, la comédie conserve sa place au sein du top 10 local et est la production majoritaire de langue française la plus vue dans ce pays depuis 2012 ! Méandre et Qu'est-ce qu'on a (encore) fait au bon Dieu ? bénéficient d’un lancement sur plus de 300 salles en Russie, tandis qu’Amélie Poulain prend l’affiche de près de 200 cinémas. Adieu les cons s’illustre au Québec avec plus de 22 000 spectateurs.

Malgré le contexte actuel, en juillet 2021, plus de 180 productions françaises ont défilé sur les écrans à l’international et ont généré 1,17 million d’entrées et 7,7 M€ de recettes.

Si la fréquentation du cinéma français dépasse le million d’entrées pour la deuxième fois en 2021, elle perd près de 1 million de spectateurs par rapport à juin (-45 %). Il faut néanmoins rappeler que l’exploit du mois dernier était boosté par 1,5 million de tickets vendus en Chine par des productions minoritaires. Or, si ces dernières continuent de participer largement au cumul mensuel (tout particulièrement The Father, proche des 3 millions de tickets, Achoura, La Voix d'Aïda et Le Mariage de Rosa), leur poids se réduit, car celui des productions majoritaires progresse jusqu’à dépasser d’une courte tête 50 % : elles réunissent 2 fois plus de spectateurs qu’en juin et signent leur mois le plus riche en entrées de 2021. En juillet, 19 films dépassent 10 000 spectateurs (dont 7 les 20 000 et 1 les 100 000), 4 fois plus que le mois précédent ! Grâce principalement à Kaamelott – Premier volet, la Belgique et le Luxembourg offrent plus de 100 000 tickets au cinéma français, tandis que les compteurs de l’Allemagne, du Québec, de la Russie et de la Suisse en affichent plus de 50 000 chacun.

La répartition selon le genre se révèle dans la lignée de celle du mois précédent ; en même temps, les parts évoluent. Le drame conforte son leadership et en renouant avec le niveau de mai, soit 3 entrées sur 4 du total. Le fantastique repasse devant la comédie, mais leurs parts se réduisent respectivement de moitié (14,2 %) et de trois quarts (7,4 %). Parmi les autres genres, seule l’animation (4 %) remporte une PdM supérieure à 1 %.

--> Cette analyse est téléchargeable en format PDF ci-dessous
(version française uniquement).


Cette analyse est rédigée sur la base des résultats recensés au 3 août. Les chiffres étant constamment consolidés, le graphique créé automatiquement par le site va différer par rapport au tableau présent dans cette actualité.

Auteur : Andrea Sponchiado

Dernière mise à jour : 31 août 2021 à 12:24 CEST

Etude

Lié à cette actualité

Films liés (16)

Zones géographiques (10)