En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Bernard Blancan
media

Bernard Blancan

Activités : Acteur, Réalisateur, Adaptateur / Dialoguiste, Scénariste, Voix, Voix off, Auteur de la musique, Auteur du commentaire, Narrateur

Représenté par : AS Talents

Agent : Christel Grossenbacher

  • Sommaire

Filmographie (57)

Désolé, aucun résultat ne correspond à votre recherche.

Voir tout

Voir moins

Portraits (7)

Photos (5)

Biographie

Fonctionnaire de métier, Bernard Blancan fait ses débuts de comédien au théâtre, à Bordeaux. C'est là qu'il fait la rencontre du metteur en scène Yves Caumon, avec qui il va tourner un court métrage, Antonin (1989), un moyen, La Beauté du monde (1998), et deux longs, Amour d'enfance (2001) et Cache-cache (2005), dont il tient le rôle principal. Aux balbutiements de sa carrière, il noue également une amitié artistique avec la réalisatrice Hélène Angel qui le dirige dans Peau d'homme, coeur de bête (1999), puis quatre ans plus tard dans la fable moyennâgeuse Rencontre avec le dragon (2003). A la télévision, le grand public le découvre dans les séries La Bicyclette bleue (2000) aux côtés de Laetitia Casta, Femmes de loi (2003), Les Cordier, juge et flic (id.) ou encore Louis Page (2006).

Bernard Blancan poursuit ses aventures cinématographiques dans des premiers longs métrages de cinéastes prometteurs comme Didier Bivel (Fais-moi des vacances, 2002), Antoine Santana (Un moment de bonheur, id.) ou Jérôme Bonnell (Le Chignon d'Olga, id.). On le retrouve également chez les confirmés François Dupeyron (Inguelezi, 2004), Thomas Vincent (Je suis un assassin, id.) et Richard Dembo (La Maison de Nina, 2005). Couronnement de sa carrière, il reçoit en 2006 avec Sami Bouajila, Roschdy Zem, Samy Naceri et Jamel Debbouze un prix collectif d'interprétation masculine à Cannes pour Indigènes de Rachid Bouchareb. L'année suivante, il se produit sur les planches, dans Enfin disponible, un spectacle mêlant théâtre, vidéo et chansonnette.

Véritable "gueule" du cinéma français sur laquelle il faut dorénavant compter, Bernard Blancan se retrouve en 2008 à l'affiche de 4 films - Capitaine Achab, Les Hauts murs, Le Voyage aux Pyrénées des frères Frères Larrieu et Les Insoumis où il campe un flic castagneur, de 3 séries et de 2 téléfilms, dont Charlotte Corday où il joue le rôle du révolutionnaire Marat ! Poursuivant sur sa lancée, il tourne la comédie No Pasaran et le drame sentimental de Catherine Corsini Partir en 2009, et donne la même année la réplique à Jean-Pierre Bacri dans Adieu Gary, Grand Prix de la Semaine de la Critique.

Au printemps 2010, Bernard Blancan est principal de collège de La Robe du soir de Myriam Aziza, puis incarne Henri Rochefort face à l'actrice Sylvie Testud en Louise Michel la rebelle dans le film de Solveig Anspach. Après avoir tenu un rôle seconaire dans London River (2008), l'acteur retrouve le réalisateur Rachid Bouchareb et la plupart de ses camarades d'Indigènes dans Hors-la-loi, dans la peau du colonel Faivre, ancien résistant et pro-OAS.