En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

En savoir plus et gérer ces paramètres[OK]

Chiffres à l'international

26 janvier 2021 à 12:16

Box-office français dans le monde - Décembre 2020

En décembre, une comédie d’action arrive en Chine, un drame séduit les Japonais tandis qu’une comédie ravit les Australiens.

Ce mois-ci, 1 production française rassemble plus de 75 000 spectateurs à l’international.

# Titre Entrées Recettes (€) Copies Nombre
pays
Cumul
entrées
1 Nicky Larson et le parfum de Cupidon 75 000 295 578 NC 1 351 999
2 Portrait de la jeune fille en feu 34 594 372 917 35 4 1 474 918
3 La Bonne Épouse 16 428 171 285 30 2 115 702
4 Miss 8 023 44 205 51 1 12 292
5 Été 85 7 949 49 926 167 7 96 218
6 Josep 6 588 40 312 25 1 7 052
7 De Gaulle 5 552 36 516 63 3 37 907
8 Une sirène à Paris 5 512 20 160 29 2 57 636
9 Police 4 959 42 407 41 2 31 285
10 Au nom de la terre 4 610 41 412 26 1 72 849
11 Lux Æterna 4 425 19 143 29 2 19 144
12 Funan 4 424 48 906 14 1 10 631
13 Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part 2 872 17 303 33 1 22 701
14 10 jours sans maman 2 706 9 003 37 5 185 615
15 Terra Willy 2 597 22 927 22 2 906 569
16 Les Traducteurs 2 390 19 178 12 2 277 584
17 ADN 2 060 7 519 32 1 3 086
18 La Daronne 2 052 13 229 7 2 185 491
19 Les Plus Belles Années d'une vie 2 011 7 146 61 1 240 932
20 Le Mystère Henri Pick 1 614 7 831 44 3 563 735

 

En décembre, le cinéma français totalise 371 000 entrées à l’international (2,4 M€ de recettes) grâce à 120 titres différents, les productions majoritaires participant à hauteur de 57 % du total (210 000 billets vendus et 1,4 M€). Le cumul mensuel est en baisse de 54 % par rapport à celui du mois précédent et de 85 % par rapport à celui de décembre 2019 (2,54 millions), quand 9 titres dépassaient la barre des 100 000 spectateurs. La 2e vague de fermeture des salles dans plusieurs pays, notamment européens, impacte la performance du cinéma français, dont la fréquentation se réduit et se rapproche de celle du mois de juin 2020.

 Alors que ses premiers lancements remontent à 2019, ce n’est qu’en décembre 2020 que Nicky Larson et le parfum de Cupidon s’affiche pour la première fois au sein du classement mensuel, et à son sommet en plus, et ce grâce à sa sortie chinoise. Le 11 décembre, la comédie fait l’objet d’un peu moins de 33 000 séances, ce qui se traduit par le plus gros démarrage tricolore de 2020 dans ce pays. Malgré cette programmation, la 5e plus large du jour, Nicky Larson atterrit à la 9e place du top 10 local, ne mobilisant que 36 500 spectateurs. La dernière comédie de Philippe Lacheau boucle sa 1re semaine à hauteur de 75 000 tickets et 295 500 € de BO. Elle arrive en Chine un an après le Japon, où elle signe son meilleur score (133 000 entrées et 1,52 M€), et, toujours en Asie, Taïwan (19 500 et 111 500 €), la Thaïlande (14 500 et 66 000 €) et le Cambodge (6 000 et 15 000 €). À ce jour, elle totalise 352 000 spectateurs hors France (2,58 M€ de recettes).

 Habitué du classement mensuel, Portrait de la jeune fille en feu fait son retour au sein du podium. Début décembre, il est à l’affiche de 27 salles japonaises et réunit 12 000 spectateurs (150 000 € de recettes). Le drame débute dans un marché monopolisé par de nombreuses sorties locales sur plus de 200 écrans et est confronté à l’absence des spectateurs les plus âgés, le 1er public pour le cinéma d’auteur, qui renoncent au cinéma face à l’augmentation de nouveaux cas de Covid-19. Malgré cela, Portrait de la jeune fille en feu est le titre le plus vu dans les mini-theaters, les cinémas indépendants qui programment des films d’auteur. Les continuations s’annoncent longues : un mois après, il est toujours projeté dans 30 salles et franchit les 35 000 spectateurs (372 000 €). Depuis septembre 2019, le film de Céline Sciamma a été découvert par 1,47 million de cinéphiles étrangers (10,8 M€), dont, en Asie, 150 000 en Corée du Sud (881 000 €), 15 000 à Taïwan (101 500 €) et 5 000 à Hong Kong (42 500 €) et en Thaïlande (26 000 €). Si on inclut la France, Portrait de la jeune fille en feu a à son actif 50 démarrages !

 Un autre nouvel entrant est La Bonne Épouse, qui clôt le top 3. Le 26 décembre, le Boxing Day est traditionnellement le jour de l’année où les guichets australiens comptabilisent le plus grand nombre de tickets. La comédie de Martin Provost débute sur une trentaine de salles et se propose comme une alternative aux blockbusters Wonder Woman 1984 et Les Croods 2 : une nouvelle ère, qui bénéficient de respectivement 800 et 400 salles. Le film boucle sa 1re semaine à hauteur de 137 500 AU$ de recettes, ce qui correspond à 9 500 spectateurs. Compte tenu des avant-premières et des séances dans le cadre de l’Alliance Française French Film Festival, les compteurs de La Bonne Épouse se rapprochent des 400 000 AU$ et des 25 000 entrées. Si on considère la baisse de 60 % du box-office australien par rapport à la même semaine en 2019, ce démarrage s’inscrit dans la lignée de celui de La Vérité (910 500 AU$ et 70 500 entrées au cumul), lui aussi lancé le 26 décembre (2019). La Bonne Épouse arrivera sur les écrans espagnols le 6 janvier.


Cette analyse est rédigée sur la base des résultats recensés au 6 janvier 2021. Les chiffres étant constamment consolidés, le graphique créé automatiquement par le site va différer par rapport au tableau présent dans cette actualité.

Auteur : Andrea Sponchiado

Dernière mise à jour : 27 janvier 2021 à 12:16 CET

Lié à cette actualité

Films liés (21)

Personnes liées (3)

Désolé, aucun résultat ne correspond à votre recherche.

Voir tout

Voir moins

Zones géographiques (8)