En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

En savoir plus et gérer ces paramètres[OK]

Chiffres à l'international

16 décembre 2020 à 16:23

Box-office français dans le monde - Novembre 2020

En novembre, un film d’animation réunit les Allemands, une comédie s’exporte en Russie tandis qu’une deuxième comédie poursuit sa belle lancée outre-Rhin.

Box-office international des films français (Hors France)
- du 26/10/2020 au 29/11/2020
# Titre Entrées Recettes (€) Copies Nombre
pays
Cumul
entrées
1 Yakari, le film 137 021 972 639 687 5 192 372
2 10 jours sans maman 42 406 120 382 552 6 179 917
3 La Daronne 30 196 213 489 507 5 183 439
4 Le Prince oublié 18 067 46 347 442 2 104 998
5 Antoinette dans les Cévennes 17 156 149 636 300 5 63 211
6 Le Bonheur des uns... 16 491 59 355 309 4 54 695
7 Le Mystère Henri Pick 15 818 109 777 109 3 559 228
8 Police 14 486 76 989 331 3 26 118
9 De Gaulle 13 515 96 219 126 3 30 210
10 Divorce Club 12 265 53 963 121 4 77 609
11 Bande de filles 11 654 77 225 176 2 114 870
12 Été 85 11 426 50 244 276 5 86 791
13 La Bonne Épouse 7 297 97 222 36 3 91 726
14 L'Incroyable Histoire du facteur Cheval 7 284 39 781 49 1 99 013
15 Rémi sans famille 6 348 62 140 78 1 300 744
16 The Room 5 587 19 171 30 3 536 172
17 Portrait de la jeune fille en feu 5 292 16 357 8 4 1 439 493
18 Adieu les cons 4 579 52 521 47 4 19 085
19 Terra Willy 4 546 39 872 86 2 903 972
20 Les Traducteurs 4 082 31 482 21 2 273 461

 

En novembre, le cinéma français totalise 815 000 entrées à l’international (5 M€ de recettes) grâce à 150 titres différents, les productions majoritaires participant à hauteur de 54 % du total (436 000 billets vendus et 2,7 M€). Le cumul mensuel est en baisse de 61 % par rapport à celui du mois précédent et de 70 % par rapport à celui de novembre 2019, quand 5 titres dépassaient la barre des 100 000 spectateurs. La 2e vague de fermeture des salles dans plusieurs pays, notamment européens, impacte la performance du cinéma français qui commençait à renouer avec les résultats du début d’année.

 Pour sa première apparition au sein du classement mensuel, Yakari, le film s’installe en haut du podium. Tout comme Astérix, Yakari est un personnage très connu et aimé outre-Rhin. On réserve donc au film un large plan de sortie dans 583 salles, une stratégie primée car Yakari, le film est le plus vu parmi les nouveautés de la semaine grâce à 120 000 entrées (818 000 €) qui lui offrent la 2e place du classement allemand et le titre de meilleur démarrage français de 2020 dans ce pays. Alors que les films d’animation sont souvent programmés l’après-midi et privés des séances du soir, Yakari tient tête à ses concurrents et affiche une moyenne de plus de 150 spectateurs que seuls 3 autres films du top 10 atteignent. Bien qu’il ne parvienne pas à égaler le démarrage d’Astérix - Le Secret de la potion magique (477 000 entrées et 3,2 M€ en 2019), il signe néanmoins un meilleur lancement que Ballerina (minoritaire, 279 000 et 1,9 M€ en 2017) et que Le Petit Prince (308 000 et 1,9 M€ en 2015), ce dernier lancé sur autant de salles. Yakari disparaît des écrans allemands après 4 jours d’exploitation suite aux mesures fédérales qui ordonnent la fermeture des cinémas à compter du 2 novembre, mettant temporairement fin à une carrière qui s’annonçait riche en entrées. Également sorti en même temps dans l’Autriche voisine (13 500 spectateurs et 109 000 €), le film a déjà réuni 37 000 Suisses (480 000 €) et 30 000 Belges (261 000 €).

 La 2e place accueille une autre nouvel entrant. Mi-novembre, 10 jours sans maman est lancé dans 342 salles russes et est choisi par 18 000 spectateurs (28 000 entrées et 75 000 € de BO au cumul), ce qui se traduit par la meilleure 1re semaine pour une production majoritaire française en Russie depuis la reprise des activités au mois d’août. Il parvient à égaler le score du Prince oublié, également sous bannière Exponenta-Film et qui avait bénéficié de 100 salles supplémentaires lors de son démarrage il y a 3 semaines. Certes, le marché russe a toujours été demandeur de comédies françaises, mais le contexte actuel du pays ne peut qu’impacter sa carrière sur les écrans : bien qu’aucune mesure nationale de fermeture des cinémas n’ait pour l’instant été approuvée par le gouvernement, 5 régions ont pris cette décision et les autres ont revu à la baisse la jauge maximale de spectateurs par séance (entre 25 % et 50 %). 160 000 spectateurs étrangers ont déjà découvert 10 jours sans maman (888 000 € au cumul), dont 52 500 Hongrois (207 000 €).

 Le leader d’octobre, La Daronne, laisse le devant de la scène à 2 nouveaux entrants avec lesquels il partage le même destin. La comédie policière est le plus gros succès français de 2020 en Allemagne, où elle a mobilisé 135 000 spectateurs (143 000 €) et était à l’affiche de plus de 250 salles début novembre, quand le gouvernement a ordonné leur fermeture et interrompu ainsi sa belle lancée. En même temps, La Daronne débute dans 200 cinémas russes et atteint les 10 000 entrées (35 000 €), un score en deçà des attentes et du potentiel du marché (voir 2e paragraphe). Sa carrière internationale n’étant qu’à ses débuts, La Daronne débarquera dans de nombreux territoires en 2021.

 Hors top 3, il faut signaler 2 films français (minoritaires) qui sont les premiers à franchir le million d’entrées cumulées à l’international depuis le 1er janvier. Depuis sa première sortie fin juillet, Bigfoot Family a mobilisé 1,3 million de spectateurs (hors Belgique et France) pour 6,2 M€ de recettes. Il affiche ses plus beaux scores en Russie (700 000 entrées et 1,5 M€), aux Pays-Bas (200 000 et 1,8 M€) et au Danemark (100 000 et 1,1 M€). Le deuxième titre est la nouvelle adaptation du classique Pinocchio de Matteo Garrone, qui dépasse le seuil symbolique du million de spectateurs (hors Italie et France) pour 6,9 M€ de BO. Les Espagnols ont été les plus mobilisés (487 000 entrées et 2,9 M€), suivis des Britanniques (119 000 et 953 000 €) et des Néerlandais (111 000 et 1 M€). Même si leurs tournées internationales sont touchées par la nouvelle vague de fermeture des salles à travers le monde, dès leur reprise Bigfoot Family s’invitera dans de nombreux pays européens, tandis que Pinocchio mettra plutôt le cap sur l’Amérique latine.


Cette analyse est rédigée sur la base des résultats recensés au 9 décembre 2020. Les chiffres étant constamment consolidés, le graphique créé automatiquement par le site va différer par rapport au tableau présent dans cette actualité.

Auteur : Andrea Sponchiado

Dernière mise à jour : 17 décembre 2020 à 16:23 CET

Lié à cette actualité

Films liés (24)

Personnes liées (1)

Désolé, aucun résultat ne correspond à votre recherche.

Voir tout

Voir moins

Sociétés liées (1)

media

Exponenta-Film

Activités :  Distribution à l'étranger (long-métrage), Acheteur (long métrage)

Activités hors film :  Distributeur étranger (long métrage)

Filmographie récente : Le Discours, 10 jours sans maman, Le Prince oublié, ...

Zones géographiques (9)