Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]

Chiffres à l'international

13 janvier 2016 à 18:51

UniFrance publie les résultats des films français à l'international en 2015

Pour la 3e fois en seulement 4 ans, les films français franchissent le seuil des 100 millions de spectateurs à l’international. Avec 106 millions d’entrées et 600 millions d’euros de recettes dans les salles étrangères, le cinéma français célèbre en 2015 sa 3e meilleure année hors de ses frontières depuis plus de 20 ans.

CHIFFRES ET INFOS CLÉS

600 millions d’euros de recettes* (-12% par rapport à 2014)

106 millions d’entrées* (-12% par rapport à 2014). En France, les films français ont généré 72,5 millions d’entrées en 2015**

2015, année historique pour le cinéma français :

  • plus d’entrées à l’étranger qu’en France pour la 2e année consécutive
  • 3e année à plus de 100 millions d’entrées en 4 ans
  • 3e meilleure année depuis 20 ans
  • 100 millions d’entrées* pour les productions majoritairement françaises (+3% par rapport à 2014)
  • 42,6 millions d’entrées* pour les films en langue française (+22% par rapport à 2014)
  • 515 films français en exploitation* dans les salles étrangères en 2015
  • 20% des entrées*** pour les films d’animation
  • L’Asie devient la première zone d’exportation des films français en 2015, devant l’Europe occidentale
  • Record de fréquentation en Amérique latine, avec 22,3 millions d’entrées*, devant l’Amérique du Nord

* données non exhaustives déjà recensées par UniFrance. Le résultat définitif sera nécessairement supérieur.
** données non définitives estimées par le CNC.
** données non définitives estimées par UniFrance.

 

UN AN DE CINEMA FRANCAIS A L'INTERNATIONAL

« C’est une chance unique pour le cinéma français d’être à ce point reconnu à l’étranger » a déclaré Isabelle Giordano, directrice générale d’UniFrance. « Ces bons résultats à l’international confortent notre place de deuxième exportateur mondial et sont la preuve que notre écosystème est efficace et que cela vaut la peine de valoriser la diversité de nos talents. Les films français sont les seuls à être ainsi appréciés aussi bien sur les marchés internationaux que dans les grands festivals. Fait inédit, le cinéma hexagonal enregistre en effet plus d’entrées à l’international qu’en France pour la 2e année consécutive, avec 46% de spectateurs supplémentaires dans les salles étrangères. ».

Au sein d’un top 10 caractérisé par la diversité des genres représentés (thriller, comédie, drame, documentaire…), c’est avant tout l’animation française qui tire son épingle du jeu.

« 2015 marque la forte présence des films français d'animation à l'international, avec dans les 10 meilleurs films de l'année : Le Petit Prince, Astérix le domaine des dieux, Mune, le gardien de la lune. » a précisé Jean-Paul Salomé, président d’UniFrance. « C'est une des forces du cinéma français de pouvoir se positionner sur différents genres porteurs et de générer des talents capables de toucher un public familial partout dans le monde. »

Avec 20% des entrées globales et 3 œuvres parmi les 10 plus grands succès de l’année, les films français d’animation ont connu une année 2015 record. En 2e place du classement annuel, avec 15 millions d’entrées, Le Petit Prince devient le plus grand succès d’animation française à l’international depuis 20 ans. Conjugué aux succès d’Astérix le domaine des dieux, de Mune, le gardien de la lune ou encore de Gus, petit oiseau, grand voyage, ce record envoie un nouveau signal fort du dynamisme et du savoir-faire français dans l’animation.

Parmi les autres grands succès de l’année 2015, le 3e volet de la saga Taken domine les débats, attirant à lui seul 40% des spectateurs de productions françaises sur la période. Derrière Le Petit Prince, la production majoritaire en langue anglaise Le Transporteur - Héritage complète le podium. La comédie est également à l’honneur avec le succès mondial de La Famille Bélier et la continuation de la carrière déjà historique de Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu ? Avec Samba, La Belle et la Bête et Le Sel de la terre complétant le top 10, l’année 2015 illustre une nouvelle fois la diversité des œuvres et des publics du cinéma français en dehors de ses frontières.

 

 

ANALYSE DU TOP 5

Taken 3 est le plus grand succès pour une production française à l’international en 2015, avec près de 44 millions de spectateurs recensés sur près de 80 territoires, dont 10,7 millions aux Etats-Unis et au Canada anglophone et 5,4 millions en Chine. Le film franchit au total le seuil du million de spectateurs sur 10 territoires.

Le Petit Prince devient le plus grand succès enregistré par UniFrance pour un film français d’animation dans les salles étrangères. Avec 15 millions d’entrées cumulées en 2015, le film bat le record de fréquentation pour un film français au Brésil et au Mexique (2 millions de spectateurs).

Troisième production française réunissant plus de 10 millions de spectateurs à l’international en 2015, Le Transporteur – Héritage rassemble près de 4 millions d’entrées en Chine et 2 millions aux États-Unis et au Canada anglophone, mais également plus de 700 000 en Russie et au Mexique.

Avec 3,5 millions d’entrées recensées sur une quarantaine de territoires, La Famille Bélier décroche le record de fréquentation pour un film en langue française en Colombie (537 000 entrées), détrônant Intouchables. Le film rassemble également près de 500 000 spectateurs en Italie, 430 000 en Allemagne, 380 000 en Espagne ou encore 150 000 au Québec.

Grand succès francophone de l’année 2014 (3,9 millions d’entrées en Allemagne notamment), Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ? est 1er des films français en Espagne en 2015, avec 830 000 entrées supplémentaires pour 1,3 million d’entrées cumulées. Belles carrières également en Italie (630 000 entrées), au Mexique (250 000) ou encore en Hongrie (100 000).

 

Pour la 1re fois, l’Asie devient la 1re zone d’exportation des films français en 2015. Avec 28,9 millions d’entrées, la zone capte plus de 1 entrée sur 4 du cinéma français sur la période. Taken 3, Le Petit Prince et Le Transporteur – Héritage enregistrent 90% des entrées recensées dans cette zone. Autre fait historique, la Chine se place au même niveau que les États-Unis et le Canada anglophone en attirant près de 15 millions de spectateurs en 2015. 3,5 millions de Japonais et 2,2 millions de Coréens se sont rendus en salles pour voir des films français en 2015.

Avec 25,6 millions de spectateurs, l’Europe occidentale repasse donc au 2e rang des zones d’exportation du cinéma hexagonal en 2015, avec une année plutôt timide en Allemagne (4,7 millions d’entrées) et une situation toujours alarmante au Royaume-Uni. L’Italie est le seul pays européen à se hisser dans le top 5 de l’année, avec 5,2 millions de spectateurs, notamment grâce au Bon Dieu, à La Famille Bélier et au Dernier Loup de Jean-Jacques Annaud. L’Europe occidentale est, cette année, avec l’Europe centrale et orientale, la zone la plus favorable aux films en langue française, avec près de 60% des spectateurs recensés pour ces films.

Record de fréquentation pour les œuvres françaises en Amérique latine cette année. Avec 22,3 millions d’entrées, soit plus de 1 spectateur sur 5 du cinéma français dans le monde, 2015 marque une année charnière pour le cinéma français localement, en phase avec la progression spectaculaire de la fréquentation et du parc de salles dans plusieurs pays latino-américains. Record de fréquentation également au Mexique (9,4 millions d’entrées / +76% par rapport à 2014), au Brésil (5,3 millions / +44%) et en Colombie (2,4 millions / +116%), les 2 premiers accédant ainsi au top 5 de l’année devant l’Italie.

L’Amérique du Nord passe en 4e position des zones d’exportation des films français en 2015, faute de succès écrasants au box office, à l’image de Lucy l’année précédente. Néanmoins, additionnés au succès de Taken 3, les résultats de Sils Maria, Timbuktu ou encore Le Sel de la terre aux États-Unis et au Canada anglophone envoient un signal encourageant pour le cinéma d’auteur français sur ce territoire. Au Québec, la fréquentation avoisine les 900 000 entrées, dont près de 200 000 pour Astérix le domaine des dieux, le plus grand succès de langue française depuis Intouchables.

À l’image des autres zones, l’Europe centrale et orientale voit Taken 3 dominer le classement des films français en 2015. Néanmoins, l’animation française est à l’honneur grâce aux belles performances du Petit Prince, de Mune, d’Astérix et de Gus, tous les 4 en tête du classement de la zone avec les productions EuropaCorp en langue anglaise. En Pologne, les films français totalisent 2,7 millions d’entrées dont 775 000 pour Le Petit Prince.

Auteur : Service Communication

Dernière mise à jour : 18 janvier 2016 à 18:51 CET

Photos (2)

Lié à cette actualité

Films liés (16)

Personnes liées (2)

Désolé, aucun résultat ne correspond à votre recherche.

Voir tout

Voir moins

Sociétés liées (2)

media

CNC (Centre national du cinéma et de l’image animée)

Activités hors film :  Institution, Partenaire d'Unifrance

media

UniFrance

Activités :  Production Déléguée

Activités hors film :  Organisme culturel / professionnel

Filmographie récente : 4 X D

Zones géographiques (15)