En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

En savoir plus et gérer ces paramètres[OK]

Chiffres à l'international

27 août 2019 à 17:23

Box-office français dans le monde - Juillet 2019

En juillet, un film d’action et un film policier mobilisent les Russes, tandis qu’une comédie séduit les Polonais.

Ce mois-ci, 1 production française rassemble presque 1,8 million de spectateurs à l’international.
 

# Titre Entrées Recettes (€) Copies Nombre
pays
Cumul
entrées
1 Anna 1 781 392 8 149 854 3 553 39 3 271 139
2 Qu'est-ce qu'on a (encore) fait au bon Dieu ? 234 146 1 334 591 318 7 2 767 414
3 L'Empereur de Paris 153 928 592 240 1 063 5 238 168
4 Ibiza 149 572 783 830 654 9 149 572
5 Just a Gigolo 131 830 452 330 618 6 148 236
6 Le Grand Bain 75 697 590 024 324 13 955 103
7 Terra Willy 62 807 257 778 440 7 562 289
8 Gaston Lagaffe 47 600 193 684 134 1 111 706
9 Le Mystère Henri Pick 39 860 241 080 124 3 213 237
10 Made in China 38 365 271 072 184 2 39 208
11 Au bout des doigts 31 944 251 589 133 5 202 644
12 Doubles vies 30 902 140 639 233 11 459 401
13 La Dernière Folie de Claire Darling 29 011 180 523 153 10 204 147
14 Celle que vous croyez 28 169 216 805 22 4 96 231
15 Mon inconnue 27 352 111 910 30 2 71 830
16 L'Homme fidèle 25 264 118 113 40 4 117 612
17 Roulez jeunesse 22 103 77 408 51 1 26 639
18 Les Frères Sisters 21 226 210 220 88 4 965 019
19 Un amour impossible 20 678 122 612 43 2 55 286
20 Yao 19 203 111 228 53 6 170 837

En juillet, les films français cumulent 3,67 millions d’entrées à l’international (18 M€ de recettes) et les productions majoritaires participent à hauteur de 94% au résultat mensuel (3,45 millions de billets vendus et 17,1 M€). Par rapport au mois précédent, le cinéma hexagonal connaît une progression de 9% de ses entrées hors de ses frontières et le score global est de 45% supérieur à celui de juillet 2018 (2,52 millions de spectateurs). Les films réunissant plus de 100 000 spectateurs sont au nombre de 5, soit 2 de plus que le mois précédent, et le top 3 cumule 2,17 millions d’entrées, alors que ce chiffre s’élevait à 1,78 million en juin, ce qui équivaut au seul score mensuel d’Anna. Qu'est-ce qu'on a (encore) fait au bon Dieu ? réintègre le tiercé de tête et L'Empereur de Paris y accède pour la 1re fois, tandis qu’Anna reste indétrônable. Il faut signaler que ce sont les marchés d’Europe centrale et orientale (notamment le russe, le polonais et l’ukrainien) qui génèrent plus de la moitié des entrées mensuelles des titres tricolores.

 Anna demeure le film français le plus vu du mois hors France. Ce mois-ci, le thriller réalise son meilleur démarrage en Russie, où il débute à la 2e place du top local, fort de 544 000 billets vendus dans 1 335 salles. Un mois après sa sortie, le film, toujours présent au sein du top 10 russe, dépasse les 900 000 billets vendus (3,14 M€ de recettes), signant ainsi en Russie sa meilleure carrière internationale, devant les États-Unis (850 000 spectateurs et 7,74 M$) et même la France (705 000 entrées). Anna arrive à se faire une place sur le marché ukrainien, où on recense 138 000 entrées (478 000 €). À ce jour, Anna a séduit 3,42 millions de cinéphiles étrangers (18 M€ de recettes) dans une cinquantaine de territoires et il est attendu en Amérique latine, en Australie, en Espagne, en Italie et au Japon.

 Porté notamment par les sorties grecque et polonaise, Qu'est-ce qu'on a (encore) fait au bon Dieu ?, le roi des classements d’avril et de mai 2019, réintègre le top 3. En Pologne, la comédie est à l’affiche de 150 salles et signe un démarrage dans la lignée de celui du 1er volet (2014 – 242 500 entrées et 1,06 M€ au total). À l’issue du 2e week-end d’exploitation, le film avait déjà franchi la barre des 100 000 spectateurs. Plus au sud, Qu'est-ce qu'on a (encore) fait au bon Dieu ? s’empare du classement grec la semaine de la sortie et, 3 semaines après, il figure toujours parmi les films les plus vus par les Grecs, avec un cumul provisoire de 80 000 billets vendus (530 000 €). Ce 2e volet de Philippe de Chauveron, qui a déjà conquis 2,87 millions de spectateurs hors France (22,1 M€), arrivera bientôt en Espagne et en Israël.

 Comme en juin, le podium est complété par un nouvel arrivant. Distribué sur une vaste combinaison de 825 cinémas russes, L'Empereur de Paris s’empare de la 3e place du classement local et s’impose comme le titre ayant réuni le plus grand nombre de cinéphiles (plus de 120 000) parmi les nouveautés de la semaine. À la même date, la dernière réalisation de Jean-François Richet tente de trouver son public en Espagne (15 000 entrées) et en Ukraine (10 000 entrées). Déjà sorti dans 25 territoires étrangers, L'Empereur de Paris sera à l’affiche des salles colombiennes et portugaises dans les mois à venir.

 Hors top 3, 2 comédies mobilisent plus de 100 000 cinéphiles hors de nos frontières. Ibiza attire 56 500 Russes, 27 000 Belges et 23 000 Ukrainiens, tandis que Just a Gigolo réunit 78 500 Russes et 43 500 Ukrainiens.

 

Auteur : Andrea Sponchiado

Dernière mise à jour : 28 août 2019 à 17:23 CEST

Lié à cette actualité

Films liés (20)

Personnes liées (2)

Désolé, aucun résultat ne correspond à votre recherche.

Voir tout

Voir moins

Zones géographiques (10)