En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]

Études / Bilans

02 mai 2018 à 11:52

UniFrance présente l'étude de l'ObSoCo "Quelles perspectives le numérique ouvre-t-il aux films français à l’étranger ?"

Le cinéma français est-il vraiment prêt pour la révolution numérique ? UniFrance a dévoilé, le 2 mai, dans le cadre du Festival Séries Mania, l'étude de l'ObSoCo sur la révolution numérique du cinéma français.

Le débat au cours duquel cette étude est dévoilée a eu lieu mercredi 2 mai dans le cadre du festival Séries Mania, à Lille, en présence de Nicolas Brigaud-Robert (CEO Playtime), Isabelle Giordano (Directrice générale UniFrance), Émilie Georges (CEO MFI/La Cinéfacture/Paradise City), Philippe Moati (économiste et co-fondateur de l’ObSoCo) et David Kessler (CEO Orange Content). Modérateur : Philippe Bailly (Président NPA Conseil)

L'étude vise à appréhender de quelle manière le virage numérique pris par la filière du cinéma affecte le potentiel du cinéma français à l’exportation. Une question qui nécessite d'aborder au préalable la manière dont le numérique est en train de bouleverser l’économie de la filière.

La démarche a été de tendre un miroir à la profession, via un questionnaire en ligne, adressé, avec le soutien d’UniFrance, à un échantillon de près de 660 personnes composé de professionnels issus des différentes structures de l’offre cinématographique (producteurs, distributeurs, exploitants, artistes, syndicats...) ainsi que d’acteurs externes à la filière (consultants, chercheurs), mais aussi via 16 entretiens réalisés auprès de personnalités majeures du secteur, occupant des fonctions décisionnelles.

Quelques enseignements, parmi les nombreux qui ressortent de cette étude :

  • 94% des personnes interrogées anticipent une accélération du changement par rapport à ce que la filière a connu ces 10 dernières années. Parmi elles, 64% s’attendent à ce que ces changements entraînent une « redéfinition profonde des structures du secteur et des modèles économiques », soit un « basculement de l’industrie cinématographique française d’un régime vers un autre ».
  • „43% des personnes interrogées identifient le facteur numérique comme le principal responsable des changements à venir.
  • „Bien que le choc numérique constitue une révolution complexe et multidimensionnelle dont les effets impactent l’ensemble des stades de la filière, les répondants en ont identifié 3 dimensions particulièrement disruptives : l’arrivée de nouveaux entrants, l’évolution des modes de consommation et l’apparition de nouveaux modèles économiques, respectivement considérées par 25%, 23% et 19% des personnes interrogées comme le principal facteur à l’origine des mutations que la filière devrait vivre au cours de la prochaine décennie.
  • „C’est en premier lieu les plateformes de SVOD et les géants du numérique qui, de l’avis des répondants, seront les principaux responsables des bouleversements à venir (considérés comme tels par 36% et 23% des répondants).

La synthèse de l'étude (en français) est en téléchargement libre en PDF ci-dessous.

La version complète est disponible sur demande : communication@unifrance.org

Auteur : Service Communication

Dernière mise à jour : 04 mai 2018 à 11:52 CEST

Téléchargement

Lié à cette actualité

Personnes liées (4)

Désolé, aucun résultat ne correspond à votre recherche.

Voir tout

Voir moins

Sociétés liées (3)

media

Paradise City

Activités :  Coproduction

Filmographie récente : Cold in July, Blue Ruin, We Are What We Are

media

Playtime (ex Films Distribution)

Activités :  Exportation / Vente internationale, Distribution France

Filmographie récente : Celle que vous croyez, Dans la gueule du requin, Doubles vies, ...

media

UniFrance

Activités :  Production Déléguée

Activités hors film :  Organisme culturel / professionnel

Filmographie récente : Jean-Paul Belmondo, 4 X D