En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

En savoir plus et gérer ces paramètres[OK]

Études / Bilans

15 février 2022 à 17:02

Unifrance dévoile sa nouvelle étude sur la mise en avant des films français sur les plateformes VOD

Unifrance publie sa 3e étude sur la mise en avant des films français sur les plateformes de vidéo à la demande transactionnelles en Europe.

Dans le cadre d’un travail conjoint avec l’Observatoire européen de l’audiovisuel et le cabinet de conseil AQOA, Unifrance présente pour la troisième année consécutive une étude sur la mise en avant des films français sur les plateformes de vidéo à la demande transactionnelles (TVOD) en Europe.

Trois niveaux d’analyse permettent de situer la place des films français en TVOD :

  • Le référencement : l’analyse du nombre de titres présents sur les plateformes de vidéo à la demande
  • La mise en avant : l’analyse de l’éditorialisation des catalogues par les plateformes de vidéo à la demande (mise en avant humaine ou algorithmique)
  • La consommation : l’analyse des performances des films sur les plateformes de vidéo à la demande (visionnages, transactions, royalties).

En septembre 2021, Unifrance a publié pour la troisième année consécutive son étude sur le référencement des films français sur les plateformes de vidéo à la demande par abonnement (SVOD) grâce aux données d’Ampere Analysis. Aujourd’hui, la présente étude sur la mise en avant des films développe un second niveau d’analyse : au-delà du recensement des films français au sein des catalogues des plateformes, cette étude vise à étudier leur valorisation sur les plateformes TVOD.

Alors que les plateformes SVOD appliquent une stratégie de mise en avant essentiellement algorithmique (la page d’accueil de la plateforme étant différente pour chaque utilisateur en fonction de ses goûts et habitudes de consommation), la stratégie d’éditorialisation des plateformes TVOD est générale et vise l’ensemble de ses utilisateurs afin de les inciter à consommer.

Sur l’ensemble des plateformes et des blocs de mise en avant étudiés, les films français représentent 4,5 % des films mis en avant. Les films américains composent la majeure partie des œuvres mises en avant sur les plateformes (58,5 %), suivis par les films de l’Union Européenne (11,7 %, hors France).

Les films français sont la 3e cinématographie (gagnant une place par rapport à 2020) et la 1re cinématographie non anglophone la plus mise en avant sur les plateformes TVOD européennes étudiées.


L'étude et la synthèse sont à télécharger ci-dessous (en français uniquement).

Auteur : Études (cinéma)

Dernière mise à jour : 19 février 2022 à 17:02 CET

Téléchargement (2)