Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]

Festivals, événements

09 mars 2013 à 13:00

10e Festival du film français en Israël

Le 10e Festival du Film français en Israël - 2013 se déroule du 9 au 30 mars.

Non compétitif, il est conjointement organisé par le Service culturel de l’Ambassade de France en Israël et la société Eden Cinéma  avec le soutien d'Unifrance Films, de TV5 Monde et du Ministère israélien des affaires Etrangères.

Le Festival se déroule dans les Cinémathèques de Tel-Aviv, Jérusalem, Haifa, Sderot et Roch Pina offrant un large panorama du dynamisme et de la créativité du cinéma français.Le festival est suivi chaque année par 25 000 spectateurs pour l’ensemble des cinémathèques. Des rétrospectives et des master classes sont également organisées dans les cinq villes du pays.

Une vingtaine de film français est sélectionnée chaque année, avec l’appui des distributeurs locaux. Pascal Bonitzer (Cherchez Hortense), Idit Cebula (Rue Mandar), Cédric Kahn (Alyah, Une vie meilleure), Philippe Le Guay (Alceste à Bicyclette), Lorraine Lévy (Le Fils de l'autre), Noémie Lvovsky (Camille redouble), Elie Wajeman (Alyah) seront présents pour accompagner leurs films.

En hausse continue depuis 2009,  le cinéma français a passé le seuil du million d'entrées réalisées en Israël en 2012. Des résultats records imputables aux grands succès français de l'année écoulée comme The Artist (110 000 entrées), Taken 2 (255 000 entrées) et l'incontournable Intouchables qui enregistre la plus forte fréquentation jamais recensée pour un film français dans les salles israéliennes avec 490 000 spectateurs. A noter que le film Le Prénom s'est également démarqué en 2012 avec 60 000 spectateurs.  
La France est le premier pays coproducteur des films israéliens avec 30 coproductions entre 2001 et 2009. Parmi les cinq documentaires retenus pour les derniers oscars, deux étaient des coproductions franco-israeliennes: The Gatekeepers de Ror Moreh et Cinq caméras brisées d'Emad Burnat et Guy Davidi.
Selon les données fournies par l’Israël Film Fund, le  marché des films importés se partage entre films américains (68%), films européens (23%) et autres (9%).
 

Auteur : Service Communication

Dernière mise à jour : 16 mai 2013 à 13:00 CEST

Téléchargement

Lié à cette actualité

Personnes liées (7)

Manifestations Liées (1)

media

Festival du Film français en Israël - 2013

Type : Festival long-métrage

Thème : Films Français

Zones géographiques (1)