Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]

Chiffres à l'international

19 février 2013 à 16:26

Box-office des films français dans le monde - janvier 2013

Les résultats du cinéma français à l’international de ce début d’année reposent sur les performances de quelques films d’auteur et sur les continuations des blockbusters de 2012.

             
rang titre Entrées Recettes Copies Nombre
Pays
Cumul
entrées
1 Amour 714 333 4 650 298 446 16 1 711 390
2 Taken 2 513 959 4 531 391 568 8 47 758 914
3 De rouille et d'os 335 209 2 165 577 332 7 950 291
4 Astérix et Obélix au service de sa majesté 195 944 1 390 140 454 6 3 408 370
5 Intouchables 124 348 1 024 070 238 10 30 673 265
6 The Artist 113 871 487 520 212 4 13 335 264
7 Ernest et Célestine 63 964 509 599 105 4 109 410
8 Paris-Manhattan 54 148 219 559 13 3 222 242
9 Les Saveurs du palais 45 852 325 494 101 4 127 204
10 Holy Motors 37 644 202 026 83 7 249 814
11 Le Capital 36 770 257 039 19 2 188 632
12 Le Fils de l'autre 27 209 150 404 22 4 189 615
13 De l'autre côté du périph 24 876 301 599 13 1 31 370
14 Dans la maison 24 299 168 485 75 5 464 921
15 Le Prénom 21 390 115 541 12 3 827 678
16 Renoir 21 059 199 735 32 3 21 059
17 Populaire 20 856 202 994 49 3 56 067
18 Après mai 18 778 114 349 34 1 24 394
19 Sur la route 18 556 106 947 131 5 869 754
20 Le Magasin des suicides 17 520 108 713 18 1 32 992
             

Les résultats du cinéma français à l’international de ce début d’année 2013 reposent d’une part  sur les performances de quelques films d’auteur (Amour, De rouille et d’os, Les Saveurs du palais, Le Capital ou Holy Motors), d’autre part sur des sorties tardives et des continuations des blockbusters de l’année passée (Taken 2, Intouchables et The Artist). Cette configuration explique les résultats globaux relativement faibles enregistrés pour le mois janvier 2013 (3,5 millions d’entrées) comparés aux années précédentes, compte tenu de l’absence d’un blockbuster moteur. La part des films en langue française dans la fréquentation globale s’établit à 54% des entrées quand celle des films majoritairement français atteint 70%.

Amour attire plus de 600 000 spectateurs au cours du mois de janvier dont près de 250 000 entrées enregistrées aux États-Unis/Canada anglophone. Après 4 semaines d’exploitation autour de 3 copies, le distributeur local Sony Classics applique sa stratégie de « platform release », pour atteindre 64 copies en 7e semaine. Ses résultats atteignent maintenant 2 millions de dollars depuis sa sortie (soit 263 000 entrées). Porté par sa récompense aux Golden Globes et l’annonce de sa sélection aux Oscars dans 5 catégories, Amour est resté 6 semaines durant dans le top 5 des meilleures moyennes par copies au box office nord américain, compte tenu de l’étroitesse de sa combinaison. Cette tactique avait déjà été mise en œuvre en 2010 par Sony Classics pour la distribution de la précédente Palme d’or de Michael Haneke, Le Ruban blanc, qui avait engrangé 2,2 millions de dollars (soit environ 300 000 spectateurs).
Au Québec, la distribution d’Amour a également suivi une logique de « platform release ». Après être restée cantonnée à 2 copies pendant 3 semaines, son déploiement sur 12 copies s’avère concluant. Il totalise 26 000 entrées à l’issue de son premier mois d’exploitation.
En Espagne, le film totalise 133 000 entrées après 4 semaines à l’affiche, une performance notable pour un film d’auteur dans les salles espagnoles, mais qui ne devrait pas évincer les résultats du Ruban blanc qui avait rassemblé 283 000 spectateurs sur ce territoire en 2010.   
Au Brésil, le film sorti par Imovision connaît un vif succès avec 108 000 spectateurs recensés en seulement 2 semaines, une fréquentation équivalente aux résultats finaux de Potiche ou Copie conforme sur ce territoire.
Aux Pays-Bas, le film continue de fédérer le public avec 172 000 entrées comptabilisées en 11 semaines, soit la 4e meilleure performance en langue française recensée sur ce territoire depuis le début des années 2000 derrière Intouchables (1,2 million d’entrées), Elle s’appelait Sarah (492 000 entrées) et Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain (319 000 entrées).   
Amour totalise près de 1,7 million de spectateurs à l’international.  

Sorti au Japon mi-janvier, Taken 2 assoit encore sa place de plus grand succès français à l’international en réunissant 346 000 spectateurs en 3 semaines ;  une performance équivalente à celle du premier opus sorti en 2009 qui avait réalisé 358 000 entrées en 7 semaines en 2009.  
Toujours en exploitation aux États-Unis (17,5 millions d’entrées), aux Pays-Bas (191 000 entrées) ou encore en Nouvelle-Zélande (271 000 entrées), le film totalise à présent près de 47,8 millions d’entrées à l’international.  

De rouille et d'os gagne 335 000 spectateurs supplémentaires en ce début d’année 2013. Sorti en Allemagne, ses performances sont plutôt encourageantes avec plus 100 000 spectateurs réunis autour de 76 copies au maximum en 4 semaines. Le film devrait atteindre 140 000 entrées avant la fin de son exploitation outre-rhénane, soit une performance équivalente aux résultats finaux des Émotifs anonymes (141 000 entrées en 2011), du Cochon de Gaza (144 000 entrées en 2012) ou encore de Comme un chef  (145 000 entrées en 2012).
Aux États-Unis/Canada anglophone, le film peine à se maintenir sur la durée, l’augmentation progressive de sa combinaison s’est interrompue en 9e semaine à 168 copies où le film a drainé 343 000 dollars de recettes. Une performance décevante qui a amorcé un repli du nombre de copies en circulation. Le film totalise néanmoins 1,8 million de dollars de recettes, et dépassera au cours du mois de février les résultats d’Un Prophète qui avait engrangé 2 millions de dollars en 2010 (soit environ 280 000 entrées). Au Québec, le film égalise déjà les résultats de la précédente réalisation de Jacques Audiard avec 47 000 entrées décomptées en 7 semaines.
De rouille et d’os totalise près de 950 000 entrées à l’international.  

Astérix et Obélix au service de sa majesté a opéré un démarrage peu concluant dans les salles italiennes avec près de 120 000 entrées comptabilisées sur une combinaison large de 428 copies. Ses résultats se sont rapidement rétractés avec 190 000 décomptées à l’issue de sa 3e semaine en salles. Les résultats des 3 précédents films en Italie semblent attester d’un essoufflement de la franchise Astérix et Obélix. Le premier opus, Astérix et Obélix contre César avait fédéré 1,5 million de spectateurs en 1999, Astérix et Obélix, Mission Cléopâtre avait réalisé 770 000 entrées 3 ans plus tard, et Astérix aux jeux Olympiques enregistraient quant à lui 590 000 spectateurs en 2008. Après l’Allemagne (330 000 entrées) et l’Espagne (165 000 entrées), l’exploitation italienne d’Astérix et Obélix au service de sa majesté ne satisfait pas les attentes. Parmi les territoires traditionnellement acquis à la franchise, seule la Pologne affiche des résultats proches des précédents opus avec près de 500 000 entrées décomptées.  
Astérix et Obélix au service de sa majesté  totalise 3,4 millions d’entrées à l’international.  

Le Capital réalise de très bonnes performances en Grèce, terre natale du réalisateur Costa-Gavras. Il totalise 27 000 entrées en seulement 3 semaines, une performance équivalente aux résultats finaux de Habemus Papam (27 000 entrées en 5 semaines en 2011) ou Coco avant Chanel (28 000 entrées en 6 semaines en 2010) sur ce territoire. Toutefois, Le Capital ne devrait pas supplanter les excellents résultats de la précédente réalisation de Costa-Gavras, Eden à l’ouest, qui avait terminé sa carrière à 82 000 entrées dans les salles grecques en 2009.
Le Capital a également séduit le public espagnol, en réunissant plus de 141 000 spectateurs après 13 semaines d’exploitation. Il s’agit du plus grand succès de Costa-Gavras sur ce territoire depuis Amen qui signait en 2003 la 5e meilleure performance française  de l’année avec 176 000 entrées.
Le Capital totalise 190 000 entrées à l’international

Auteur : Matthieu Thibaudault

Dernière mise à jour : 24 février 2013 à 16:26 CET

Photos (4)

Lié à cette actualité

Films liés (20)