En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Un matin rouge - Poster France

Un matin rouge

Un Long métrage de Jean-Jacques Aublanc

Produit par France Production Films

Sortie en France : 23/06/1982

  • Sommaire

Acteurs (10)

Production et distribution (3)

Production Déléguée :

France Production Films

Distribution France :

France Production Films

Coproduction :

France 2 Cinéma

Synopsis

Ils avaient juré. Juré de venger leur instituteur et sa fille Annette, tués par les nazis, devant leurs yeux et en pleine cour de récréation. Depuis 1943, 38 ans ont passé. Seul Léonard est resté au village. Il en est même le maire. Pour ce week-end, il a invité tous ses copains d'antan: les cinq qui, avec lui, avaient juré. Jusqu'à ce que tous soient là, le motif de cette invitation reste mystérieux. Tout comme Léonard cache à ses amis l'existence de sa maîtresse qu'il répudie même subitement. N'a-t-elle pas 20 ans et lui 51! Les six amis sont enfin réunis. Léonard s'explique: il sait qui a dénoncé M. Fresse et Annette aux Allemands. Il s'agit de Vincent, dix-sept ans à l'époque. Notaire, Léonard a pu vérifier que son aisance vite atteinte ne peut s'expliquer que par l'énorme récompense offerte par les nazis. Les six tiendront-ils leur promesse et tueront-ils Vincent? Alors que tout le village célèbre sa fête par des danses et des musiques nocturnes, la salle-à-manger de Léonard est le théâtre où se joue le dilemme. Robert est bien placé pour juger: sa famille a été aussi assassinée par les nazis. Et pourtant, il veut oublier. Il quitte même ses amis mais revient peu après : il faut tenir parole, comme le préconise Léonard qui a déjà sorti les fusils de chasse. Ou comme Jean. D'un autre point de vue, Henri, Paul et, André qui est plus indécis : Vincent était jeune; l'époque était troublée; la légalité, c'était Vichy; et puis maintenant, "on a nos gosses, si on tue Vincent, on ira en prison". Le ton monte. Paul accuse Léonard d'avoir été amoureux d'Annette, ce qui explique son désir de vengeance. Opposition complète. Au petit matin, Vincent est appelé. Il n'a pas le temps de se défendre. Devant les passants et ses cinq amis, Léonard l'abat.

© Fiches du Cinéma

Générique détaillé (17)

Producteur délégué :

Jean-Jacques Aublanc

Dialoguiste :

Jean-Loup Eder

Directeur de la photo :

Gerry Fisher

Assistant son :

Bruno Charier

Cadreur :

Richard Andry

Monteuse :

Jacqueline Thiedot

Scriptes :

Anne-Marie Garcia, Chantal Pernecker

Costumière :

Ève-Marie Arnault

Régisseur général :

Régis Des Plas

Adaptateur / Dialoguiste :

Jean-Loup Eder

Scénariste :

Jean-Jacques Aublanc

Ingénieur du son :

François Carré

Assistant opérateur :

Barcha Bauer

Directeur de production :

Louis Duchesne

Assistante monteuse :

Giselle Kirjner

Auteur de la musique :

Angelo Branduardi

Mixeur :

Gérard Tilly

Mentions techniques

Long métrage

Genre(s) :

Fiction

Thèmes :

Monde rural

Langue de tournage :

Français

Autre pays coproducteur :

France

EOF :

Inconnu

Nationalité :

100% français (France)

Année de production :

1982

Sortie en France :

23/06/1982

Durée :

1 h 35 min

Etat d'avancement :

Sorti

Numéro de visa :

54567

Visa délivré le :

08/03/1982

Agrément :

Inconnu

Formats de production :

35 mm

Type de couleur(s) :

Couleur

Format son :

Mono

Affiches (1)

Réalisateur