Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Goubbiah, mon amour

Goubbiah, mon amour

Un Long métrage de Robert Darène

Produit par Consortium de Production de Films (CDPF)

Sortie en France : 14/03/1956

  • Sommaire

Acteurs (14)

Production et distribution (4)

Synopsis

Goubbiah est surveillant d'une pêcherie d'éponges en Yougoslavie. La nuit, il sculpte des statuettes avec son couteau. Trinida, une jeune gitane, vient lui apporter un message de son père, homme étrange qui vit dans la montagne, sans souci de sa famille. Goubbiah part à la recherche de son père et sur les traces de Trinida. Suivant la coutume, elle est fiancée depuis l'enfance à Peppo. Mais elle ne veut pas l'épouser, car c'est un ivrogne et grossier personnage. Pour éviter les représailles de la tribu, Jao, père de Trinida, essaye d'éloigner Goubbiah. Celui-ci a assisté à la mort de son père et travaille dans une carrière de marbre, espérant retrouver un gisement de diamants signalé par le mourant. Plusieurs fols il rejoint la tribu, évite les embuscades qu'on lui tend, accepte un moment pour maîtresse Carola, que Jao lui envoie pour le détourner de sa fille. Mais au jour du mariage de Trinida, il surgit et sous la protection de ses amis, force la tribu à assister à l'échange de son sang avec celui de Trinida. Il s'enfuit avec elle, et sa dramatique chevauchée dépiste ses poursuivants.

© Fiches du Cinéma

Générique détaillé (13)

Producteur délégué :

Aimé Frapin

Adaptateurs / Dialoguistes :

René Barjavel, Robert Darène

Auteur de l'œuvre originale :

Jean Martet

Ingénieur du son :

Louis Hochet

Directeur de production :

Maurice Juven

Scripte :

Simone Leguillon

Régisseur général :

Lucien Denis

Assistant à la réalisation :

Georges Lautner

Dialoguistes :

Jean Genet, René Barjavel

Directeur de la photo :

Roger Hubert

Cadreur :

Adolphe Charlet

Monteuse :

Germaine Artus

Auteur de la musique :

Joseph Kosma

Mentions techniques

Long métrage

Genre(s) :

Fiction

Langue de tournage :

Français

Origines :

France, Italie

EOF :

Inconnu

Nationalité :

Majoritaire français (France, Italie)

Année de production :

1956

Sortie en France :

14/03/1956

Durée :

1 h 30 min

Etat d'avancement :

Sorti

Numéro de visa :

17314

Visa délivré le :

29/02/1956

Agrément :

Inconnu

Formats de production :

35 mm

Type de couleur(s) :

Noir & blanc

Cadre :

1,37

Format son :

Mono