En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Une belle fille comme moi

Une belle fille comme moi

Un Long métrage de François Truffaut

Sortie en France : 13/09/1972

    Synopsis

    Un jeune sociologue, Stanislas Prévine, préparant une thèse sur la criminalité féminine, profite de l'occasion pour se rendre à la prison interroger Camille Bliss, une belle fille accusée de divers crimes et tentatives de meurtres. Il se rend à l'évidence que les amants de Camille ne durent pas. Elle prononce une phrase bizarre à ce sujet: " Mettez-vous à ma place, j'avais quatre mecs sur les bras, j'aurais pas couché avec eux sans raison, j'suis pas comme ça, moi! "

    En fait la dernière conquête de la jeune femme est la victime qui l'a conduite en prison. Après de longs interrogatoires Stanislas comprend qu'Arthur, le dératiseur catholique, s'est suicidé. En fait, Camille n'a pas vraiment aidé Arthur à passer de vie à trépas.

    A la suite d'une lutte difficile, le jeune Stanislas Prévine réussit à innocenter la belle mademoiselle Bliss. Mais là fut sans aucun doute son erreur. Il aurait mieux fait de la laisser où elle était, sous les verrous car la belle, une fois libre, le fait accuser d'un de ses meurtres et condamner à sa place !

    Source : cineclubdecaen.com

    Acteurs (18)

    Production et distribution (2)

    Diffusions TV : Cumulé

    Diffusions TV : détail par pays

    Propos

    Analyse

    La forme assez déroutante de flash-back en série, d'opposition entre récit entendu et images montrées montre la difficulté de discerner la vérité. La parole peut être un outil redoutable, mais aussi un piège pour celle qui la manipule.
    Il faut aussi noter que l'on retrouve une femme inaccessible et cinq hommes, comme dans Les Mistons, film sur l'initiation et La Mariée était en noir, film sur la vengeance.

    Une belle fille comme moi doit d'abord être compris comme une suite et une réponse aux Deux Anglaises. Une suite par son thème : "Dans Les deux Anglaises (…) j'essayais de détruire le romantisme en étant très physique, d'où cette instance sur la maladie, la fièvre, les vomissements, etc.. Une belle fille comme moi était la continuation de cette destruction : c'est la dérision de l'amour romantique, c'est l'affirmation de la réalité brutale, de la lutte pour la vie ("Le cinéma selon Truffaut", p. 291)

    C'est surtout cette dernière formule qu'il faut retenir. Camille Bliss illustre une notion essentielle chez Truffaut, à savoir le sens de la survie". La fuite à travers champs lors de la sortie de la maison de correction n'est pas sans rappeller la fuite sur la plage du jeune Antoine Doinel à la fin des 400 coups.

    Source : nezumi.dumousseau.free.fr

     

    Photos (5)

    Générique détaillé (17)

    Assistante à la réalisation :

    Suzanne Schiffman

    Dialoguistes :

    François Truffaut, Jean-Loup Dabadie

    Producteur exécutif :

    Marcel Berbert

    Voix :

    François Truffaut

    Ingénieur du son :

    René Levert

    Cadreur :

    Walter Bal

    Monteurs :

    Yann Dedet, Martine Barraqué

    Décorateur :

    Jean-Pierre Kohut-Svelko

    Costumière :

    Monique Dury

    Adaptateurs / Dialoguistes :

    Jean-Loup Dabadie, François Truffaut

    Auteur de l'œuvre originale :

    Henry Farrell

    Scénaristes :

    François Truffaut, Jean-Loup Dabadie

    Directeur de la photo :

    Pierre-William Glenn

    Assistante opérateur :

    Anne Khripounoff

    Directeurs de production :

    Marcel Berbert, Claude Ganz, Claude Miller, Roland Thénot

    Scripte :

    Christine Pellé

    Auteur de la musique :

    Georges Delerue

    Mentions techniques

    Long métrage

    Genre(s) :

    Fiction

    Sous-genres :

    Comédie dramatique

    Langue de tournage :

    Français

    Autre pays coproducteur :

    France

    EOF :

    Inconnu

    Nationalité :

    100% français (France)

    Année de production :

    1972

    Sortie en France :

    13/09/1972

    Durée :

    1 h 40 min

    Etat d'avancement :

    Sorti

    Numéro de visa :

    39309

    Visa délivré le :

    03/08/1972

    Agrément :

    Inconnu

    Formats de production :

    35 mm

    Type de couleur(s) :

    Couleur

    Cadre :

    1,85

    Format son :

    Mono

    Affiches (1)

    Réalisateur