En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]

Tragédie Burlesque

Un Long métrage de Goran Marcovic

Produit par Compagnie des Films, Trois Lumières Productions

Sortie en France : 26/04/2000

    Synopsis

    Belgrade, capitale de l'ex-Yougoslavie, de nos jours. Bien que la guerre soit toute proche, à quelques centaines de kilomètres de la ville, on n'en parle pas beaucoup ici, du moins, pas directement. Elle est présente dans les médias, surtout la misère générale et la faim qui fait de plus en plus de victimes. A priori, tout paraît normal, quoiqu'un peu étrange... Néanmoins, la guerre est bien là. Dans l'âme des gens... Le docteur, chef d'un hôpital psychiatrique de Belgrade, décide de fermer l'établissement, en signe de protestation contre des conditions de vie inhumaines. Suite aux poussées des nationalismes, de la guerre civile, de la désintégration générale de la Yougoslavie et des sanctions des Nations Unies, il n'y a plus de médicaments ni de nourriture pour les malades. Toutes les réserves disponibles vont au front... Vasilije, l'un des malades, a une obsession : épouser Rajna. Dès lors, le docteur annonce à ses patients qu'ils vont tous à la noce. Il ferme l'hôpital et s'en va avec eux à travers les faubourgs et les rues de Belgrade. Le médecin à l'intention de leur faire réintégrer leur foyer, ou, au pire, de les "caser" là où on voudra bien les recevoir. Partout où ils passent, les malades vont jouer un rôle de révélateurs... Car chez les "normaux", la situation n'est pas beaucoup plus rose. Ainsi, la famille de Vasilije, le futur marié, vit dans un stress permanent. Conflits et disputes sont le lot quotidien de Milan et Ruza, de Kosta et Julka, fils et belles-filles de Vasilije. Neven, le jeune fils (12 ans) de Milan et Ruza, est profondément marqué par l'ambiance familiale. Quand Vasilije va retrouver son petit-fils, Neven, il a du mal à croire que ce jeune homme est le gentil garçonnet qu'il avait vu pour la dernière fois à l'âge de trois ans... Il tente de lui expliquer qu'il est un enfant adopté. Au départ, l'enfant résiste, puis se laisse prendre au piége, rentre dans la logique fascinante de la folie, et commence à croire à l'histoire loufoque de son grand père. Au moment où le Docteur renonce à son utopie libertaire et décide de ramener les malades à l'hôpital, un groupe de policiers investit la maison de manière spectaculaire et l'arrête. Il est soupçonné d'avoir assassiné son assistante, Vera dont le corps a été découvert dans la rivière. Les malades racontent ce qui s'est vraiment passé : Tasa, l'oiseau, a voulu faire voler Vera. Autrement dit, les malades ont "aidé" l'infirmière à monter sur le parapet, d'où elle s'est "envolée" à jamais... Mais la police va démontrer son cruel pouvoir. Elle apprend au docteur ce qu'il devrait savoir : les malades mentaux ne sont pas responsables de leurs actes... et ramène tout le monde à l'hôpital. Pendant ce temps, dans la lumière des gyrophares et les hurlements des sirènes de police, Nevenquitte la maison. Il va retrouver une petite fille -Irena- à l'orphelinat voisin. Ils partent ensemble dans un tramway qui, au-delà des rails s'éloigne vers un avenir impossible.

    Acteurs (11)

    Production et distribution (3)

    Productions Déléguées :

    Compagnie des Films, Trois Lumières Productions

    Exportation / Vente internationale :

    Cinexport

    Propos

    Avant tout, je voudrais tenter d'expliquer au monde et à moi-même le phénomène de la "folie serbe". Comment sont-ils ces gens-là, quelle est leur mentalité, qu'est-ce qui se passe dans leur âme ? Est-ce que les Serbes sont un peuple normal comme tous les autres ou sont-ils possédés par quelque chose de particulier, a priori négatif, dont on parle de plus en plus ces derniers temps ? Je voudrais aussi montrer toutes les conséquences tragiques, pour le psychisme des gens, provoquées par cette guerre horrible qui depuis si longtemps déchire mon pays.

    Goran Markovic, réalisateur

    Photos (3)

    Générique détaillé (6)

    Auteur de l'œuvre originale :

    Zoran Simjanovic

    Directeur de la photo :

    Racoslav Vladic

    Monteuse :

    Snezana Ivanovic

    Scénariste :

    Dusan Kovacevic

    Attaché de presse (film) :

    Thierry Lenouvel

    Décorateur :

    Veljko Despotovic

    Mentions techniques

    Long métrage

    Genre(s) :

    Fiction

    Sous-genres :

    Drame psychologique

    Langue de tournage :

    Serbe

    Origines :

    Bulgarie, Croatie, Serbie

    EOF :

    Inconnu

    Nationalité :

    Majoritaire français (Bulgarie, Croatie, Serbie)

    Année de production :

    1997

    Sortie en France :

    26/04/2000

    Durée :

    1 h 35 min

    Etat d'avancement :

    Sorti

    Numéro de visa :

    86.658

    Visa délivré le :

    02/01/1998

    Agrément :

    Oui

    Formats de production :

    35 mm

    Type de couleur(s) :

    Couleur

    Affiches (1)

    Réalisateur

    Actualités

    Sélections en festivals

    Festival des films du monde de Montréal - 1995

    Festival des films du monde de Montréal (Canada, 1995)

    Sélection

    Compétition internationale

    Palmarès

    Festival des films du monde de Montréal - 1995

    Festival des films du monde de Montréal (Canada, 1995)

    Prix

    Prix de la mise en scène