Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]

Chiffres à l'international

20 novembre 2012 à 15:41

BO Films français à l'étranger - semaine du 2 au 8 novembre

BO uniFrance : les films d'horreur reviennent sur le devant de la scène

Propulsé à la troisième place de ce top, Derrière les murs a attiré 426 000 spectateurs chinois (Huaxia) à l’issue de sa première semaine complète d’exploitation. Une nouvelle prouesse étrangère pour ce premier long métrage français en 3D, qui avait drainé 110 000 entrées en Russie (Luxor Entertainment) en 2011. Cette carrière étrangère fera sans nul doute oublier les piètres résultats français (16 000 entrées). L’organe de contrôle de l’audiovisuel chinois, la SARFT, interdit la production de films d’horreur en Chine, un genre pourtant très apprécié du public chinois. Une interdiction qui constitue une réelle aubaine pour Derrière les murs. Le fait que le film ait été tourné en 3D constitue également un argument commercial décisif à l’heure où les salles équipées en 3D représentent près de la moitié du parc chinois. Une combinaison de facteurs qui se révèlent être favorable au succès du film sur un marché chinois hyperconcurrentiel.

Astérix et Obélix au service de sa majesté poursuit sa carrière internationale. En Russie (Central Partnership), il enregistre 224 000 entrées supplémentaires (-36% par rapport à la semaine passée) en dépit d’une baisse de sa combinaison de 380 copies (de 900 à 520 copies). Le public russe offre au film sa meilleure fréquentation étrangère avec 854 000 entrées au total. En Allemagne (Concorde), le film passe la barre des 300 000 entrées mais ses résultats se sont, cependant fortement contractés en 4e semaine (-71% en fréquentation par rapport à la semaine passée). En Belgique (Alternative Films), avec 224 000 spectateurs le film enregistre pour le moment la troisième meilleure performance pour un film français sorti en 2012 derrière Taken 2 (Belga films - 261 000 entrées) et Sur la piste du Marsupilami (Alternative Films – 248 000 entrées). Au Portugal (Lusomundo), le film passe la barre des 100 000 spectateurs et enregistre la quatrième meilleure performance en langue française de ces 5 dernières années. Astérix et Obélix au service de sa majesté totalise 1,8 million d’entrées à l’international.

Intouchables conforte ses bons résultats en Australie (Village Roadshow) où 247 000 spectateurs se sont déplacés dans les salles. Il s’agit d’ores et déjà d’un grand succès compte-tenu du faible attrait du public australien pour les comédies françaises. Ces dernières années seules quelques-unes d'entre elles ont passé la barre des 100 000 entrées comme Les femmes du 6e étage (Palace Films – 225 000 entrées, sorti en 2011), Le placard (Sharmill Films - 151 000 entrées, sorti en 2001) ou encore Hors de prix (Dendy Films – 118 000 entrées, sorti en 2007). Intouchables affiche déjà la cinquième meilleure fréquentation pour un film en langue française sur ce territoire depuis le début des années 2000. Il pourrait égaler les performances de The Artist (Roadshow Film Distributors) en début d’année qui avait rassemblé 353 000 spectateurs. Intouchables totalise désormais 28,2 millions d’entrées à l’international.

A la fin de sa première semaine en Espagne, Dans la maison a fédéré 43 000 spectateurs (Golem). Ce bon démarrage est comparable à celui de Potiche (Alta Films) qui sorti à une période comparable en 2011, avait réalisé 41 000 entrées et avait terminé sa carrière espagnole à 97 000 entrées. En Russie (Paradise), le film enregistre un premier week-end très laborieux avec 12 000 entrées comptabilisées sur 155 copies en circulation. Une combinaison audacieuse sur un territoire où le cinéma de François Ozon peine bien souvent à s’imposer. Angel (Paradise) et 8 Femmes (Intercinema), ses plus grands succès en Russie, ont enregistré chacun autour de 100 000 entrées. Au Benelux, ses résultats belges (ABC Distribution) sont quelques peu décevants avec 46 000 entrées décomptées en quatre semaines. Au Pays-Bas (Cinemien), il totalise 38 000 entrées en 4 semaines, et devrait passer la barre des 50 000 entrées au cours des prochaines semaines, tout comme Potiche (Cinéart) qui avait enregistré 58 000 entrées néerlandaises en 2011. François Ozon reste cependant un réalisateur français phare à l’étranger. Depuis le début des années 2000, ses 11 réalisations exploitées à l’international ont réalisé 1,3 million d’entrées en moyenne avec de grands succès à l’international tels que 8 femmes (4,4 millions d’entrées), Swimming Pool (3,5 millions d’entrées) et Potiche (2,2 millions d’entrées).

Matthieu THIBAUDAULT

Auteur : Matthieu Thibaudault

Dernière mise à jour : 23 novembre 2012 à 15:41 CET

Lié à cette actualité

Films liés (4)