Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]

Chiffres à l'international

19 juin 2012 à 17:38

Top 20 des films français à l'étranger - semaine du 1er au 7 juin

BO uniFrance : "Un monstre à Paris" s'illustre au Royaume-Uni

Intouchables passe la barre des 20 millions d’entrées générées à l’international et devient, par la même occasion, la 2e meilleure performance en langue française recensée depuis le début des années 2000, surpassant d’une courte tête les performances étrangères de La marche de l’empereur. Le fabuleux destin d’Amélie Poulain conserve toujours la première place du podium, avec plus de 23 millions de spectateurs étrangers.
Intouchables passe de quatre à 50 copies en circulation pour sa 2e semaine d’exploitation aux États-Unis (The Weinstein Co.). Une augmentation rapide qui lui permet d’attirer 60 000 spectateurs supplémentaires (soit 463 000 $ de recettes), et plus de 80 000 au total depuis sa sortie. Des premiers résultats encourageants qui devrait lui permettre d’atteindre un demi-million d’entrées dans les semaines à venir.
En Espagne (A Contracorriente Films), le film d'Olivier Nakache et Eric Toledano rassemble encore 30 000 spectateurs lors de sa 13e semaine et atteint 2,4 millions de spectateurs, la 2e meilleure performance française de ces 20 dernières années dans les salles espagnoles derrière Astérix et Obélix contre César (Tripictures – 3,7 millions d’entrées).

Comme un chef réalise un démarrage moyen dans les pays germanophones. En Allemagne (Senator), le film a rassemblé 35 000 spectateurs en quatre jours sur une combinaison de 131 copies. En Autriche (Constantin), la situation est comparable avec 12 000 entrées sur 48 copies le premier week-end. Sa carrière internationale est, pour le moment, poussive. Le film n’a pas convaincu le public en Belgique (Lumière – 23 000 entrées en six semaines), ni en Suisse romande (Pathé Films – 9 000 entrées en huit semaines).
Toutefois, la popularité de Jean Reno à l’international tout comme le thème de la cuisine française ont permis à ce film d’enregistrer de nombreuses ventes à l’étranger, notamment en Europe de l’Est et en Asie.       

Un monstre à Paris a bénéficié d’une augmentation considérable de sa combinaison ces deux dernières semaines (de 14 à 245 copies) au Royaume-Uni (E1 Entertainment), simultanément à sa sortie en DVD et BR. Une distribution rehaussée qui lui permet d’enregistrer 22 000 spectateurs britanniques supplémentaires, et maintenant 556 000 entrées depuis sa sortie 20 semaines plus tôt. Il affiche la 4e meilleure performance enregistrée par un film français d’animation sur ce territoire depuis le début des années 2000, derrière Arthur et les Minimoys (Alliance Films – 1,2 million d’entrées), Pollux : le manège enchanté (Pathé Entertainment – 838 000 entrées) et Igor (Momentum Pictures – 760 000 entrées).

On ne choisit pas sa famille enregistre 22 000 entrées sur 148 copies le week-end de sa sortie en Russie (Cascade Film). Une performance très moyenne qui permet néanmoins au film d’occuper la 4e position du box office russe. Une position qui s’explique par la sortie du 3e volet de Madagascar en Russie le même week-end, qui a concentré à lui seul 2,3 millions d’entrées.
L’appétence du public russe pour le comédien Jean Reno s’illustre ici moins qu’à l’accoutumée. Ces dernières années, les films L’immortel (Top film distribution – 462 000 entrées) et Ca$h (CP Digital – 275 000 entrées), où le comédien apparaît, ont enregistré leur meilleure fréquentation étrangère en Russie.

La Guerre est déclarée enregistre un démarrage correct en Italie (Sacher Distribuzione) avec 11 000 spectateurs sur 33 copies. Une exploitation italienne qui pourrait se démarquer positivement des autres territoires où le film a déjà été distribué en salle. En effet, le film de Valérie Donzelli, largement encensé par les festivaliers cannois puis par le public français en 2011, n’est pas parvenu à fédérer les spectateurs étrangers.
Le film a notamment enregistré 24 000 en Allemagne (Prokino), 22 000 entrées en Espagne (Golem), 12 000 entrées au Brésil (Imovision), 6 000 entrées aux États-Unis (Sundance Selects), 3 000 entrées en Russie (Carmen Film Company) et en Grèce (StraDa Films) ou encore 1 500 entrées à Hongkong (Intercontinental Films Distributors).

 

Auteur : Matthieu Thibaudault

Dernière mise à jour : 28 mai 2013 à 17:38 CEST

Lié à cette actualité

Films liés (5)