Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]

Festivals, événements

28 mai 2010 à 12:24

Le Franska Filmfestivalen a renforcé sa programmation

Le douzième Franska Filmfestivalen a présenté à Stockholm (7 au 20 mai) et à Göteborg (14 au 27 mai) plus d'une trentaine de films français.

Une sélection deux fois plus importante que pour l'édition 2009 du festival. Les films retenus se répartissaient principalement en deux catégories :
- Avant-premières avec les distributeurs suédois : "Partir" de Catherine Corsini, "Mademoiselle Chambon" de Stéphane Brizé, "Le Concert" de Radu Mihaileanu.
- Films inédits en Suède : "Espion(s)" de Nicolas Saada, "Le Dernier pour la route" de Philppe Godeau, "La Famille Wolberg" d'Axelle Ropert, "Adieu Gary" de Nassim Amaouche. Des séances spéciales ont été organisées pour "Le Père de mes enfants" de Mia Hansen-Love, coproduit en Suède (société DFM) où plusieurs scènes furent tournées.

Venue à Stockholm avec l'aide d'Unifrance, la réalisatrice Catherine Corsini a ouvert le Franska Filmfestivalen et a rencontré le public suédois après la présentation de son film, "Partir". Le débat fut très vivant, portant notamment sur un des thèmes retenu pour la programmation du festival : "femmes cinéastes/hommes acteurs".
Un autre invité de marque fut le scientifique et essayiste français Albert Jacquard. A l'occasion de sa visite exceptionnelle à Stockholm, il a assisté à une présentation du documentaire "Nous resterons sur Terre", dans la version de 52 mn qui avait été projetée lors du sommet de Copenhague sur le changement climatique, en décembre 2009. Cette séance spéciale du Franska Filmfestivalen a été organisée prioritairement pour le public scolaire (élèves français ou apprenant le français, étudiants de l'université), qui a plébiscité "Nous resterons sur Terre", explication claire, frappante, des causes et des effets d'une perte de lien avec notre environnement naturel, ce qu'Albert Jacquard nomme "notre jardin". Un dialogue passionnant avec ce scientifique humaniste a suivi la projection.

Auteur : Service Communication

Dernière mise à jour : 17 juin 2010 à 12:24 CEST