En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]

Festivals, événements

16 avril 2008 à 16:03

Bilan du 3e festival du cinéma français à Tokyo et Osaka

14 films et une séance de 7 courts-métrages étaient au programme du 3e festival du cinéma français qui s’est tenu à Tokyo et Osaka du 13 au 17 mars.

Fréquentation
Les projections se sont déroulées dans deux lieux différents à Tokyo
> dans le multiplexe Toho Cinémas Roppongi Hills  (50 92 spectateurs, soir 85% de remplissage des salles)
> dans le cinéma Eurospace Shibuya (1536 spectateurs, 44% de remplissage)

Les films ont également été programmés à partir du 16 mars au Toho Namba à Osaka (1214 entrées, 44% de remplissage)

La fréquentation totale du Festival du film français au Japon est de 7842 spectateurs.

Lieux
Le choix de centrer le Festival sur Roppongi Hills a permis, de par le prestige du lieu, de rassembler les sponsors japonais.
L’enquête réalisée auprès du public à Roppongi, révèle que le Festival l’a conquis (47% des spectateurs sont des résidents, contre 10% de Yokohama), et que le pourcentage d’hommes augmente enfin (33% contre 27% en 2007). Côté âge, les trentenaires et les quadragénaires sont en grande majorité (32% et 25%), confirmant que le rajeunissement visé du public n’a pas encore pris.
La difficulté à remplir les salles à Osaka provient sans doute du choix des dates (lundi et mardi), aménagées pour que la délégation puisse s’y rendre à la suite de Tokyo.

Communication
Le travail avec Kadokawa Media House, branche communication du groupe Kadokawa, engagé par Toho dans le cadre d’un contrat global (location des salles + communication du festival) fut satisfaisant, en raison de la qualité professionnelle de l’équipe. Dans le cadre du contrat avec Toho, qui a permis de faire de substantielles économies, l’effort a porté principalement sur la visibilité dans les salles Toho avec notamment l’achat de l’immense « water screen » du hall du cinéma à Roppongi.

Rétrospective Rivette à Eurospace (15-21 avril)
1536 spectateurs répartis sur 24 séances, avec un taux de remplissage estimé à 44%

Par rapport à la rétrospective Demy de 2007, les films de Rivette étant plus longs, il y a eu moins de séances donc mathématiquement moins d'entrées, mais le taux de remplissage est meilleur (41% en 2007).

Auteur : Valérie-Anne Christen

Dernière mise à jour : 07 décembre 2011 à 16:03 CET

Lié à cette actualité