En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Les Noces rouges

Les Noces rouges

Un Long métrage de Claude Chabrol

Produit par Les Films La Boëtie

Sortie en France : 12/04/1973

    Synopsis

    Paul est un notable qui investit beaucoup de son temps dans les relations publiques. Sa femme, Lucienne, a un amant, Pierre. Paul est au courant de cette relation extraconjugale. Pierre est marié à Clotilde, gravement malade. Il empoisonnera sa femme. Paul révèle un jour à Pierre et à Lucienne qu'il sait tout de leur relation amoureuse. L'amant et la femme infidèle assassinent donc Paul. Mais sa fille dénoncera les coupables à la police...

    Source : Wikipedia

    Acteurs (10)

    Production et distribution (4)

    Production Déléguée :

    Les Films La Boëtie

    Exportation / Vente internationale :

    Artedis

    Productions Étrangères :

    IIF - Italian International Film, Canaria Film

    Distribution France :

    Cinema International Corporation (CIC)

    Diffusions TV : Cumulé

    Diffusions TV : détail par pays

    Propos

    Chrage sociale très forte inspiré d'un fait-divers qui a défrayé la chronique : Valençay, une ville de province de moyenne importance. Le député maire, un prévaricateur de droite, ne pouvant satisfaire son épouse, midinette sortie du rang, celle ci se jette dans les bras d'un conseiller municipal qui affiche avec prudence des idées de gauche.

    Le film s'ouvre sur une citation d'Eschylle tirée des Euménides (actes IV scène 1) : Oreste: "Déesses, décidez si je suis innocent ou coupable. Quel que soit votre arrêt, je m'y soumets". Minerve : "Cette cause est difficile. Quel mortel oserait la juger ?"

    Construction dramatique solide : 10 mn sur la situation actuelle: l'adultère. 20 mn. de flash back sur cette relation coupable vécue sur le mode idyllique. 20 mn d'amours coupables jusqu'à leur découverte par le mari. 25 mn pour mettre au point et exécuter le meurtre du mari. 15 mn d'enquête policière jusqu'à l'arrestation finale.

    Remarquable flash back: repos de Stéphane Audran qui ayant ouvert la fenêtre perçoit des bruits de rue ponctués de nombreux klaxons, flou et distorsion musicale. Cette distorsion se poursuit sur une partie des 11 séquences du flash back. Les 4 premières évoquent les premières rencontres avant la première relation sexuelle qui constitue la séquence la plus longue du flash back. Viennent ensuite les moments forts de cette relation (échange de billets, adultère dans le château, scène du conseil municipal raconté) puis deux séquences où Michel Piccoli, qui occupait déjà le rôle central depuis deux séquences prend nettement le pas sur Stéphane Audran, qui assume théoriquement les souvenir du flash-back: il vit puis raconte la neurasthénie de sa femme. Nous sommes revenus à un paysage d'automne, saison des premières séquences. Néanmoins la sortie du flash- back se fait, non pas sur son personnage origine : Stéphane Audran, mais sur le personnage qui a pris le plus d'importance au fil du récit : Michel Piccoli. Il ouvre la fenêtre et entend les même bruis de klaxons qu'au début dans la rue. Dans cette scène de sortie, habituellement neutre, il commet un acte décisif : il empoisonne sa femme.

    Source : cineclubdecaen.com

    Générique détaillé (16)

    Assistants à la réalisation :

    Régis Wargnier, Michel Dupuy, Alain Wermus

    Scénariste :

    Claude Chabrol

    Ingénieur du son :

    Guy Chichignoud

    Assistants opérateurs :

    André Marquette, Raymond Menvielle

    Directeurs de production :

    Guy Azzi, Pierre Gauchet

    Scripte :

    Aurore Chabrol

    Costumier :

    Karl Lagerfeld

    Photographe de plateau :

    Roger Corbeau

    Producteur :

    André Genoves

    Directeur de la photo :

    Jean Rabier

    Assistant son :

    Gérard Dacquay

    Cadreur :

    Alain Douarinou

    Monteurs :

    Jacques Gaillard, Monique Gaillard

    Auteur de la musique :

    Pierre Jansen

    Mixeur :

    Alex Pront

    Régisseur général :

    Patrick Delauneux

    Mentions techniques

    Long métrage

    Genre(s) :

    Fiction

    Sous-genres :

    Drame

    Langue de tournage :

    Français

    Origines :

    France, Italie

    EOF :

    Inconnu

    Nationalité :

    Majoritaire français (France, Italie)

    Année de production :

    1973

    Sortie en France :

    12/04/1973

    Durée :

    1 h 35 min

    Etat d'avancement :

    Sorti

    Numéro de visa :

    40378

    Visa délivré le :

    26/02/1990

    Agrément :

    Inconnu

    Formats de production :

    35 mm

    Type de couleur(s) :

    Couleur

    Format son :

    Mono

    Affiches (1)

    Réalisateur

    Sélections en festivals

    Berlinale - 1973

    Berlinale (Allemagne, 1973)

    Sélection

    Compétition officielle

    Palmarès

    Berlinale - 1973

    Berlinale (Allemagne, 1973)

    Prix

    Prix FIPRESCI de la Critique Internationale