En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Nana

Nana

Un Long métrage de Jean Renoir

Produit par Les Films Jean Renoir

Sortie en France : 25/06/1926

    Synopsis

    Sous le Second Empire, Nana, une petite " théâtreuse " assez vulgaire de moins de vingt ans, à l'aise dans les pièces faciles et qui ambitionne de jouer les grandes dames, devient, grâce à ses succès masculins, une courtisane avide de luxe et de plaisirs. Elle abandonne bientôt la scène pour la vie galante. Un jeune prétendant, pour la conserver, s'endette, triche au jeu et se suicide. Le Comte Muffat, premier chambellan de l'Impératrice, devient l'esclave rampant de cette enfant capricieuse et pourvoit généreusement à ses goûts somptuaires. Nana le trompe allègrement et dilapide son argent aux courses et en beuveries. Reprise par le démon des planches, elle se produit au bal Mabille dans un cancan endiablé. Mais le destin veille : Nana est atteinte par la petite vérole et meurt dans d'atroces souffrances.

    Source : cineclubdecaen.com

    Acteurs (11)

    Production et distribution (2)

    Production Déléguée :

    Les Films Jean Renoir

    Propos

    Propos de François Truffaut :

    "Nana fut réalisé sous l'influence directe de Folies de femmes ; c'est probablement pourquoi la cupidité de l'héroïne est à ce point soulignée ; c'est aussi pour la même raison, le seul film de Renoir où l'argent tient une si grande place. Mais ce qu'il y a de neuf et de fortement personnel, c'est le parallélisme constant entre les valets et les maîtres. Renoir se souviendra de Nana en tournant La règle du jeu puis Le journal d'une femme de chambre.

    Par réaction probablement contre le guindé de son film précédent, Renoir se rapproche ici des personnages, filmés constamment en plans américains, collés aux murs à tel point qu'il faut l'un des quatre très longs travellings, effectués sur le châssis d'une vieille Ford aux pneus dégonflés, pour se rendre compte du luxe et de l'ampleur des décors (parfois truqués) dessinés par Claude Autant-Lara. On trouve dans Nana ce que deviendra la thématique de Renoir : l'amour du spectacle, la femme qui se trompe sur sa vocation, la comédienne qui se cherche, l'amoureux qui meurt de sa sincérité, le politicien éperdu, l'homme créateur de spectacles. Bref Nana rime avec Elena.

    Pour Renoir, Nana est le premier de ses films "qui vaille la peine qu'on en parle". Il coûta exactement un million et, bien qu'il fut projeté avec un certain succès, fut un échec financier. Jean Renoir qui était son propre financier fut complètement ruiné. Il exécuta alors un "travail de commande" (Marquitta) tout en continuant à tourner pour son propre plaisir (Sur un air de Charleston)."

    Source : cineclubdecaen.com

    Générique détaillé (7)

    Assistant à la réalisation :

    André Cerf

    Auteur de l'œuvre originale :

    Émile Zola

    Directeur de la photo :

    Jean Bachelet

    Directeur artistique :

    Claude Autant-Lara

    Adaptateur / Dialoguiste :

    Pierre Lestringuez

    Producteur :

    Jean Renoir

    Auteur de la musique :

    Maurice Jaubert

    Mentions techniques

    Long métrage

    Genre(s) :

    Fiction

    Sous-genres :

    Drame

    Langue de tournage :

    Français

    Autre pays coproducteur :

    France

    EOF :

    Inconnu

    Année de production :

    1926

    Sortie en France :

    25/06/1926

    Durée :

    2 h 30 min

    Etat d'avancement :

    Sorti

    Agrément :

    Inconnu