En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Le Magnifique

Le Magnifique

Un Long métrage de Philippe de Broca

Produit par Simar Films, Les Films Ariane, Mondex et Cie

Sortie en France : 23/11/1973

    Synopsis

    Au Mexique, l'agent secret du F.B.I. qui téléphone d'une cabine publique, voit celle-ci enlevée dans les airs par une grue qui jette la cabine et son occupant au plus profond de l'océan, en pâture à un requin. Cet incident sera le début, pour Bob Saint-Clair, agent secret d'une série de livres policiers, de nouvelles aventures que l'auteur, le timide François Merlin, s'ingénie à varier. Sensible et créatif, François assimile les personnages qui composent sa modeste vie aux héros de ses romans. Il voit ainsi sa voisine Christine, étudiante anglaise, transformée en l'espionne Tatiana, très impressionnée par le charme et l'autorité de Bob Saint-Clair. L'éditeur Charron devient l'odieux Colonel Karpof, ennemi juré de Bob. Chaque fois qu'une contrariété survient pour lui, François se venge en écrivant un épisode qui ridiculise l'agent secret; il est jaloux de ce personnage trop sûr de lui... Christine, passionnée par l'imagination de François, décide de faire une thèse de sociologie sur le cas de Bob Saint-Clair; elle prend contact avec l'éditeur de François qui essaie de la séduire, en allant chez elle avec une bande de noctambules. François mettra fin, cette fois, aux agissements de Charron-Karpof...

    © Les Fiches du Cinéma

    Acteurs (28)

    Production et distribution (5)

    Production Associée :

    Cerito Films

    Exportation / Vente internationale :

    STUDIOCANAL

    Diffusions TV : Cumulé

    Diffusions TV : détail par pays

    Propos

    Autour du film

        Le film présente une particularité : aucun scénariste n'est mentionné, ni au générique de début ni dans celui de fin. En l'occurrence, le metteur en scène Philippe de Broca explique notamment sur le DVD du film que les auteurs du scénario sont Francis Veber et lui-même et qu'un quiproquo est intervenu entre eux deux concernant le rôle féminin principal (à la fois Tatiana et Christine). De Broca voulait l'étoffer, contrairement à Veber. Ils font appel à un scénariste-docteur, à savoir Jean-Paul Rappeneau, pour démêler l'affaire et, finalement, le rôle féminin est enrichi. À la première vision du film monté, Veber a signalé qu'il ne signerait pas ce film. La raison, selon de Broca, est que Veber a toujours eu des problèmes avec les femmes dans ses fictions. La version de Francis Veber est qu'une « totale incompatibilité d'humour » aurait vite rendu impossible la collaboration entre De Broca et lui, au stade de l'écriture : selon lui, De Broca aurait ensuite, sans l'avertir, fait appel à Daniel Boulanger pour réécrire le scénario. Veber se serait alors trouvé évincé du film alors que le projet lui était cher et aurait refusé que son nom soit présent au générique1.
        L'orthographe du nom Saint-Clar (Saint-Clare ? Sinclar ?…) n'est visible à aucun moment pendant le film, pas même sur les couvertures des livres montrés à l'écran ou dans le générique. La couverture du DVD se permet même d'inscrire "Bob Saint-Clair" alors qu'à aucun moment le nom n'est prononcé de la sorte par les personnages du film.

        Quelques scènes mémorables et typiques du ton du film :
            Les services français interrogent un espion albanais. Seulement ils n'ont qu'un traducteur roumain qui comprend l'albanais, mais qui ne parle pas français. Alors il faut faire appel à un traducteur serbe qui comprend le roumain mais toujours pas le français. Alors il faut faire appel à un traducteur russe qui comprend le serbe. Et à un traducteur tchèque qui comprend le russe. Enfin le responsable français comprend, lui, le tchèque !
            Bob Saint-Clar descend un ennemi déguisé en pope au moyen de son arme munie d'un silencieux, laquelle fait
            — Pop!
            — D'où vient ce pope? demande le chef des agents…
            — Ils sont partout ! répond Saint-Clar.
        La série des livres de Bob Saint-Clar comprend 42 volumes (normalement bientôt 43) dans la collection Super Crime Club, dont certains titres peuvent être aperçus : Le pigeon maltais, Quinte flush, Panique rouge en Alaska. Au dos des livres on arrive à déchiffrer « François Merlin, né à Livry-Gargan en 1933, débute comme chroniqueur hippique à L'Est républicain, puis entre comme rewriter au Détective… ». L'année de naissance du personnage François Merlin, indiqué sur ce livre, est cohérente avec son âge mentionné dans le film. Par ailleurs, Jean-Paul Belmondo, qui incarne François Merlin, est né également en 1933.
        Lorsque François Merlin pense à arrêter d'écrire, il songe à partir en Auvergne. Il s'agit d'un clin d'œil puisque Jean-Paul Belmondo a passé sa jeunesse en Auvergne.
        Un remake fut réalisé en 1998 par Marc Angelo sous forme de téléfilm, Bob le magnifique.
        Le DJ Bob Sinclar a choisi son nom de scène en l'honneur du héros du Magnifique.
        La scène où la voiture du colonel Collins est broyée par une machine agricole et transformée en cube est un clin d'œil au film Goldfinger de Guy Hamilton (1964), où l'espion Solo est compressé dans sa voiture dans une casse et finit en cube.
        Les scènes de plage au Mexique (bungalow, attaque des plongeurs,...) ont été tournées à la Playa Gemelas, au sud de Puerto Vallarta et au nord des "Los Arcos", que l'on voit très clairement dans plusieurs scènes, notamment celles ou Belmondo fait du ski nautique.

    Source : Wikipedia

    Générique détaillé (16)

    Assistant à la réalisation :

    Tony Aboyantz

    Scénaristes :

    Francis Veber, Jean-Paul Rappeneau, Philippe de Broca

    Ingénieur du son :

    Jean Labussière

    Cadreur :

    Jean-Paul Schwartz

    Monteur :

    Henri Lanoé

    Scripte :

    Suzanne Durrenberger

    Directeur artistique :

    François de Lamothe

    Photographe de plateau :

    Maurice Chapiron

    Producteurs :

    Robert Amon, Georges Dancigers, Alexandre Mnouchkine

    Directeur de la photo :

    René Mathelin

    Assistants opérateurs :

    Philippe Bordas, Jean-Paul Cornu

    Directeur de production :

    Alain Belmondo

    Assistants monteurs :

    Monique André, Catherine Dubeau

    Auteur de la musique :

    Claude Bolling

    Mixeur :

    Jean Nény

    Régisseur général :

    Alain Pancrazi

    Mentions techniques

    Long métrage

    Genre(s) :

    Fiction

    Sous-genres :

    Aventure

    Thèmes :

    Littérature, Voyage, Amour

    Langue de tournage :

    Français

    Origines :

    France, Italie

    EOF :

    Inconnu

    Nationalité :

    Majoritaire français (France, Italie)

    Année de production :

    1973

    Sortie en France :

    23/11/1973

    Durée :

    1 h 33 min

    Etat d'avancement :

    Sorti

    Numéro de visa :

    41018

    Visa délivré le :

    09/11/1973

    Agrément :

    Inconnu

    Formats de production :

    35 mm

    Type de couleur(s) :

    Couleur

    Cadre :

    1,66

    Format son :

    Mono

    Interdiction :

    Aucune

    Affiches (1)

    Réalisateur