En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Le Monocle noir

Le Monocle noir

Un Long métrage de Georges Lautner

Produit par Orex Films

Sortie en France : 30/08/1961

    Synopsis

    D'étranges personnages vivent au château de Villemaur, magnifique édifice datant du Xe siècle. Outre le Marquis ds Villemaur, il y a sa fille Bénédicte, son gendre Mathias, le conservateur Mérignac, Martha, une allemande envoyée par le Ministère des Beaux-Arts de Bonn, un industriel italien, Bozzi, un allemand Heinrich, et enfin Dromard, un énigmatique personnage aveugle qui porte toujours un monocle noir et se fait appeler Commandant. Le Conservateur Mérignac est attiré par Martha qui est visiblement amoureuse de lui. Mais il y a Monique, la secrétaire du Conservateur, qui, elle aussi, aime Mérignac. Monique est assassinée à la porte du domicile de son amant. Dromard, par sa déposition, fait arrêter Mérignac bien qu'il sache que ce n'est pas lui le meurtrier. En réalité, l'assasssinat de Monique est lié à une affaire d'espionnage. Le digne Marquis de Villemaur conspire, avec plusieurs de ses invités, pour ressusciter le nazisme. Le voile se lève sur Dromard. Celui-ci n'est pas aveugle, c'est un agent du 2e Bureau qui a usé de ce stratagème pour ne pas éveiller les soupçons. Aidé de Trochu, son fidèle adjoint, il surveille les agissements de Villemaur. Martha, la pseudo attachée culturelle, travaille pour les Services de Renseignements de l'Allemagne de l'Ouest. Mathias, qui est un espion soviétique, a été identifié par Villemaur et pris en chasse par ses gardes qui l'abattent. La situation se précise. Villemaur, Bozzi, Heînrich, sont d'anciens nazis qui attendent l'arrivée de Goerman, un haut dignitaire nazi, qui doit prendre la tête du mouvement. Dromard, à son tour, est démasqué par Heinrich et échappe à un attentat. Villemaur et ses complices sont persuadés qu'il est mort. Mathias, blessé, est caché par sa femme dans une chambre secrète du château. Les événements se précipitent et, au fur et à mesure, les agents secrets sont démasqués. Dromard, pour capturer Goerman qui doit être arrivé, décide de mettre dans le « coup » la police, pour tendre un piège aux nazis. Pour une fois, le français, le russe et l'allemande, sont d'accord pour coopérer. Le dispositif policier est mis en place. Bozzi, affolé, veut se rendre. Il est tué par Heinrich qui, jusqu'au bout, défend son « idéal ». Villemaur tente de supprimer Martha. Elle est plus prompte que lui et c'est le Marquis qui trouve la mort. Mérignac va pouvoir aimer Martha. Sa déception est grande quand il voit la belle allemande se précipiter dans les bras du « Commandant ». Et Villemaur a-t-il dit la vérité quand il a affirmé avant de mourir qu'il était Goerman ?

    © Fiches du Cinéma

    Acteurs (16)

    Production et distribution (3)

    Production Déléguée :

    Orex Films

    Distribution France :

    Pathé Consortium Cinéma

    Exportation / Vente internationale :

    Pathé Distribution

    Diffusions TV : Cumulé

    Diffusions TV : détail par pays

    Propos

    Lautner ne cache pas aujourd'hui qu'il n'aimait pas le roman de Rémy, bien plus sérieux que le film, sur lequel ce dernier devait être basé. C'est au départ uniquement pour pouvoir travailler qu'il a accepté d'en réaliser l'adaptation, mais il a réussi à contourner les exigences des producteurs et à alléger grandement les côtés sinistres du roman, en le transformant en comédie policière.
    Le film sera suivi en 1962 par L'Œil du monocle, puis en 1964 par Le Monocle rit jaune, tous deux réalisés par Georges Lautner.

    Source : Wikipedia

    Générique détaillé (15)

    Assistants à la réalisation :

    Bertrand Blier, Claude Vital

    Auteur de l'œuvre originale :

    Colonel Rémy

    Scénariste :

    Pierre Laroche

    Ingénieur du son :

    Antoine Archimbaud

    Assistants opérateurs :

    Pierre Willemin, Antoine Georgakis, Georges Pastier

    Monteuse :

    Michelle David

    Scripte :

    Annie Rozier

    Auteur de la musique :

    Jean Yatove

    Dialoguiste :

    Jacques Robert

    Producteur :

    Lucien Viard

    Directeur de la photo :

    Maurice Fellous

    Assistant son :

    Henri Richard

    Directeur de production :

    Paul Joly

    Assistante monteuse :

    Gina Pignier

    Décorateur :

    Robert Bouladoux

    Mentions techniques

    Long métrage

    Genre(s) :

    Fiction

    Langue de tournage :

    Français

    EOF :

    Inconnu

    Nationalité :

    100% français

    Année de production :

    1961

    Sortie en France :

    30/08/1961

    Durée :

    1 h 28 min

    Etat d'avancement :

    Sorti

    Numéro de visa :

    24538

    Visa délivré le :

    18/07/1961

    Agrément :

    Inconnu

    Formats de production :

    35 mm

    Type de couleur(s) :

    Noir & blanc

    Cadre :

    1,33

    Format son :

    Mono