Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]

Chiffres à l'international

02 avril 2013 à 11:59

BO Films français à l'étranger - semaine du 15 au 21 mars

BO uniFrance : "De l'autre côté du périph'"... de l'autre côté des frontières

Deux sorties françaises d’ampleur se classent dans le top 10 du box-office allemand le week-end de leur sortie.

De l'autre côté du périph (Senator) se place en sixième position du box-office avec 65 000 spectateurs décomptés (79 000 avec les avant-premières) en quatre jours sur 208 copies, soit la deuxième meilleure moyenne par copie de la semaine, derrière la dernière production de DreamWorks, The Croods. Des résultats portés en premier lieu par la notoriété d’Omar Sy outre-Rhin depuis le succès d’Intouchables (Senator), qui tutoie maintenant les 9 millions d’entrées après 64 semaines de présence ininterrompue en salle.  

Un plan parfait (Universum) prend, pour sa part, la neuvième position du box-office allemand avec 55 000 entrées (70 000 avec les avant-premières) en quatre jours sur 245 copies. La presse allemande n’aura pas oublié de souligner la présence de Quad Productions au générique, en écho au succès d’Intouchables, ainsi que l’essai de l’actrice allemande Diane Kruger dans le registre de la comédie. Pour mémoire le précédent opus de Pascal Chaumeil, L’arnacœur (Universum), avait rassemblé 232 000 spectateurs allemands en 2011 et 1,8 million au total à l’international.  

Les premiers résultats de ces deux films sont encourageants, compte tenu de la léthargie des performances du cinéma français dans les salles allemandes depuis le début de 2013. Dans les semaines à venir, ils devraient passer le cap des 100 000 entrées à l’instar de Renoir (Arsenal, 100 000 spectateurs) et De rouille et d’os (Wild Bunch, 155 000).

Le Fils de l'autre réalise un bon démarrage en Italie avec 19 000 entrées recensées sur 31 copies en première semaine. Notons que son distributeur, Teodora Film, a mené une campagne d’avant-premières pendant quatre semaines avant la sortie du film. Une stratégie qui s’est déjà avérée payante ces dernières années. Le distributeur a en effet permis à des films d’auteur tels que 17 filles (35 000 spectateurs), Tomboy (93 000), L’enfant d’en haut (63 000), Un amour de jeunesse (20 000) ou encore Le père de mes enfants (38 000) d’enregistrer leur meilleure fréquentation étrangère dans les salles italiennes.

Le fils de l’autre totalise 215 000 entrées à l’international, dont l’essentiel aux États-Unis (Cohen Media) où le film a connu un vif succès avec 157 000 spectateurs (soit 1,3 M$ de recettes).

Auteur : Matthieu Thibaudault

Dernière mise à jour : 11 avril 2013 à 11:59 CEST

Lié à cette actualité

Films liés (3)