En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]

Festivals, événements

25 septembre 2008 à 13:02

Bilan A Summer of French Films 2008

Ci-dessous un bilan de l'opération "A Summer of French Films"

Contexte

Les films français ont réalisé ces dernières années d’excellents résultats en Royaume-Uni , territoire difficile par excellence pour les films non-anglophones. Avec 51 films à l’affiche en 2007, une part de marché de près de 2% et 3 millions d’entrées estimées (les Britanniques ne comptabilisent que le box-office), les résultats des films français au Royaume-Uni ont atteint des niveaux jamais vus. Le tissu des distributeurs est multiple, dynamique et motivé, et ce pour tous les genres de films.
Après la fin du Rendez-Vous With French Cinema au Royaume-Uni, Unifrance s’est concentré sur le suivi régulier des sorties des films français au Royaume-Uni ce qui a permis d’identifier en amont une importante concentration d’avant-premières de films français en juin/juillet 2008. De nombreux talents, dont certaines têtes d’affiche, se sont rendus à Londres, mais aussi dans d’autres villes pour la promotion de leur film. En parallèle, certains artistes français on fait le déplacement au Festival international du film d'Edimbourg sur la même période.


Une opportunité pour communiquer sur le cinéma français

Unifrance a saisi cette opportunité pour apporter une valeur ajoutée au travail de qualité effectué par les distributeurs locaux. Objectif : faire exister le cinéma français de manière collective, en plus des efforts développés par chaque distributeur sur son film.

Il a été décidé de communiquer sur le cinéma français sous le titre “A Summer of French Film ”.

Les opérations suivantes ont été effectués :
- diffusion d’un communiqué en France et à l’étranger & contact avec les journalistes pour couverture rédactionnelle
- accompagnement des sorties par un encart dans Time-Out le 20 juin et dans Screen International le 11 juillet : achat d’une demie-page de pub reprenant les visuels des distributeurs avec les dates de sorties de tous les films français de l’été
- tirage d’une carte postale en 5000 ex. distribué à l’occasion des avant-premières et dans un réseau spécialisé cinéma (London Calling, Film&Cinema Run) cf. carte ci-jointe

En parallèle, des efforts supplémentaires ont été effectués en termes d’accompagnement des artistes, de prise en charge des billets et plusieurs des films ont obtenu des aides CNC pour amplifier leur sortie.


Retombées de l’opération

Distributeurs
Tous les distributeurs qui avaient des sorties sur la période ont immédiatement souhaité participer à l’opération. Globalement, ils ont été très satisfaits de ce relais publicitaire supplémentaire. Aucun n’a refusé d’être associé à l’image du « cinéma français », comme on peut parfois le constater au Royaume-Uni, surtout pour les distributeurs les moins habitués aux films français et visant un public plus large.

Presse :
La presse a extrêmement bien réagi à cette opération dans son ensemble.
Le journal professionnel Screen International a particulièrement joué le jeu en mettant en couverture de son numéro du 27 juin “The French Exchange”, avec un papier de deux pages qui reprenait de manière plus fournie les indications parues dans la version web du journal, le 10 juin. Par ailleurs une photo d’Audrey Tautou lors de l’avant-première de Hors de prix, parue le 11 juillet ponctuait le traitement du sujet.
Du côté français, les supports professionnels se sont également fait écho de l’opération.

Grâce aux déplacements des talents, la plupart des films ont également suscité un grand intérêt de la part de la presse avec, pour certains, des revues de presses impressionnantes

Résultats en salle
Selon les films, les résultats sont plus ou moins positifs. Grâce à un excellent travail de la part des distributeurs, certains films ont réalisé de très bons scores, comme c’est par exemple le cas de Hors de prix, La Graine et le mulet ou encore L'Heure d'été. Pour certains, les distributeurs sont un peu déçus au regard des efforts consentis, mais globalement, le bilan chiffré est plutôt positif.
Presque tous les films sont encore à l’affiche mi-septembre.


Conclusion

En rapport retombées presse et coût, une opération de ce genre est très intéressante et permet de compenser en partie l'absence d'une manifestation Unifrance, beaucoup plus coûteuse et lourde à organiser. Elle permet également de coller au plus près des besoins des distributeurs très demandeurs d'aides ponctuelles au moment de la sortie. A condition que l'opération ne reste pas unique mais soit suivie d'efforts réguliers sur le territoire britannique. Dans ce contexte, Unifrance prévoit l'organisation le 20 octobre d'un déjeuner presse/distributeurs dans le cadre du Festival BFI du film de Londres - 2008, en présence de la délégation artistique française.

Auteur : Elizabeth Conter

Dernière mise à jour : 23 avril 2009 à 13:02 CEST

Lié à cette actualité

Films liés (3)

Manifestations Liées (1)

media

Festival BFI du film de Londres - 2008

Type : Festival longs et courts métrages

Thème : Tous Films

Zones géographiques (1)