En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Les Vacances de M. Hulot

Les Vacances de M. Hulot

Un Long métrage de Jacques Tati

Produit par Cady-Films, Discina, Specta Films C.E.P.E.C. (Les Films de Mon Oncle)

Sortie en France : 25/02/1953

    Synopsis

    Dans une station balnéaire de la côte atlantique, les vacanciers s'installent avec leurs habitudes de citadins, Monsieur Hulot, au volant de sa vieille voiture pétaradante, vient bouleverser la quiétude estivale.
    Pour le plus grand plaisir des enfants, il va offrir aux pensionnaires de l'hôtel des vacances comme ils n'en ont jamais connu.

    Acteurs (12)

    Production et distribution (3)

    Productions Déléguées :

    Cady-Films, Discina, Specta Films C.E.P.E.C. (Les Films de Mon Oncle)

    Distribution France :

    Discifilm

    Exportation / Vente internationale :

    STUDIOCANAL

    Box Office : cumulé

    Box Office : chronologie

    Sorties à l'international (16)

    PaysDistributeurAcheteurDate de sortie

    Voir tout

    Voir moins

    Désolé, aucun résultat ne correspond à votre recherche.

    Diffusions TV : Cumulé

    Diffusions TV : détail par pays

    Propos

    Le tournage et les différentes versions

    Avant la guerre, lors d'une visite chez des amis de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), M. et Mme Lemoine, installés près de la plage de Port Charlotte, Tati est séduit par la plage de Saint-Marc-sur-Mer, station balnéaire nazairienne située à 1,8 km au sud-ouest. Il décide d'y revenir un jour pour tourner un film.

    Le tournage des extérieurs a lieu à partir de la fin juin 1951 à Saint-Marc. Il s'y poursuivit jusqu'au mois d'octobre. Tati a utilisé divers lieux de la station : la plage, avec son « Hôtel de la plage », équipé d'une fausse entrée, le cimetière, une villa dite « Le Château », où a lieu la partie de tennis. Les scènes intérieures ont été tournées dans les studios de Boulogne, à Boulogne-Billancourt au cours de l'année 1952.
    La population de Saint-Marc a participé au film, mais dans une moindre mesure que celle de Sainte-Sévère-sur-Indre pour Jour de fête.
    Le film ne cite pas le nom de Saint-Marc (sauf sur le plan final, grâce à un tampon de la poste en incrustation), contrairement à celui de Sainte-Sévère qui apparaît explicitement dans un plan de Jour de fête.

    Jacques Tati a réalisé un nouveau montage et une nouvelle bande-son en 1963. En 1978, il est revenu à Saint-Marc pour tourner une scène de naufrage qui parodiait le film de Steven Spielberg, Les Dents de la mer.

    Récompenses

    1953 : Prix Louis-Delluc, Paris
    1953 : Prix de la critique internationale, Festival de Cannes
    1953 : Prix Femina, Bruxelles
    1955 : Golden Laurel award, Édimbourg
    1956 : Meilleur film de l'année, Cuba

    Les Vacances de M. Hulot fait partie de la Liste du BFI des "50 films à voir avant d'avoir 14 ans", établie en 2005 par le British Film Institute.

    Source : Wikipedia

    Point de vue

    Le plus burlesque des films français et le plus français des films burlesques. Dans un style limpide, élégant et très élaboré, Tati enchaîne une incalculable collection de gags sur une trame qui exprime la monotonie et la langueur d'une station estivale. On a rarement vu autant d'invention livrée sur un rythme aussi calme et nonchalant.

    Alliance unique aussi, dans le style de Tati, entre l'acuité du réalisme social et ce qu'il faut bien appeler une indéfinissable poésie, faite d'une certaine mélancolie extérieure et d 'une profonde jubilation intérieure. Au milieu d'un petit monde étriqué vivant de conventions et de routines, le personnage de Hulot apparaît comme un étranger poli, un modeste perturbateur et surtout un révélateur. Il est le dernier dépositaire d'une sorte d'enfance et d'une sorte de légèreté de l'être qui ne seront bientôt plus de ce monde.

    Tati, on le sait; manifeste aussi peu de goût pour les dialogues que le Chaplin des Temps modernes. Aux paroles, il préfère les bruits, et souvent les plus inutiles d'entre eux. Le premier gag du film est basé sur une dérision du texte avec ces haut-parleurs de la gare délivrant un message incompréhensible qui fait errer les voyageurs entre les voies à la recherche de leur train.

    © Jacques Lourcelles, "Dictionnaire des films"

    Générique détaillé (11)

    Producteur :

    Fred Orain

    Directeur de la photo :

    Jacques Mercanton

    Assistants opérateurs :

    André Villard, Pierre Ancrenaz, André Marquette

    Monteurs :

    Suzanne Baron, Charles Bretoneiche, Jacques Grassi

    Scripte :

    Sylvette Baudrot

    Chef décorateur :

    Roger Briaucourt

    Scénaristes :

    Jacques Tati, Henri Marquet

    Ingénieurs du son :

    Jacques Carrère, Roger Cosson

    Cadreur :

    Jean Mousselle

    Monteur son :

    Guy Michel-Ange

    Auteur de la musique :

    Alain Romans

    Mentions techniques

    Long métrage

    Genre(s) :

    Fiction

    Sous-genres :

    Comédie

    Langue de tournage :

    Français

    Autre pays coproducteur :

    France

    EOF :

    Oui

    Nationalité :

    100% français (France)

    Année de production :

    1952

    Sortie en France :

    25/02/1953

    Durée :

    1 h 27 min

    Etat d'avancement :

    Sorti

    Numéro de visa :

    11746

    Visa délivré le :

    27/02/1953

    Agrément :

    Oui

    Formats de production :

    35 mm

    Type de couleur(s) :

    Noir & blanc

    Cadre :

    1,37

    Format son :

    Mono

    Interdiction :

    Aucune

    Affiches (2)

    Réalisateur

    Actualités (2)

    Sélections en festivals (11)

    Hong Kong French Film Festival  - 2013

    Hong Kong French Film Festival (Hong-kong, 2013)

    Sélection

    Restored Version/Comedy

    Festival International du Film de Mar Del Plata - 2011

    Festival International du Film de Mar Del Plata (Argentine, 2011)

    Sélection

    Rescues / France pre-nouvelle vague

    Festival international du film de Gand - 2010

    Festival international du film de Gand (Belgique, 2010)

    Sélection

    Hommage à Jacques Tati

    Festival du film français de Stockholm  - 2008

    Festival du film français de Stockholm (Suède, 2008)

    Sélection

    Reprise (BEst of films sortis en salle dans l'année)

    Berlinale - 1990

    Berlinale (Allemagne, 1990)

    Sélection

    Rétrospective

    Oscars du Cinéma - 1956

    Oscars du Cinéma (Etats-unis, 1956)

    Sélection

    Nomination Oscar du Meilleur scénario original : Henri Marquet, Jacques Tati

    Berlinale - 1953

    Berlinale (Allemagne, 1953)

    Sélection

    Compétition officielle

    Festival international du film de Cannes - 1953

    Festival international du film de Cannes (France, 1953)

    Sélection

    Compétition officielle