En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

En savoir plus et gérer ces paramètres[OK]

Chiffres à l'international

29 novembre 2021 à 22:08

Box-office international des films français - Octobre 2021

Malgré le contexte actuel, en octobre 2021, plus de 220 productions françaises ont défilé sur les écrans à l’international et ont généré 1,73 million d’entrées et 11,6 M€ de recettes.

Titane est le film le plus vu d'octobre 2021, et 2 autres, My Son et Le Tour du monde en 80 jours, réunissent aussi plus de 100 000 cinéphiles hors Hexagone.

# Titre Entrées Recettes (€) Copies Nombre
pays
Cumul
entrées
Cumul
recettes
1 Titane 282 727 2 025 396 1 162 15 313 066 2 311 882
2 My Son 124 096 445 590 886 2 125 308 454 074
3 Le Tour du monde en 80 jours 118 523 738 315 754 10 583 414 2 737 335
4 Eiffel 96 147 719 503 478 6 140 829 1 107 456
5 Benedetta 77 987 596 076 290 5 105 231 849 547
6 Le Loup et le lion 68 494 451 699 368 7 68 494 451 699
7 Annette 45 959 294 787 508 12 232 527 1 402 892
8 Onoda, 10 000 nuits dans la jungle 40 234 400 495 67 1 42 336 418 379
9 Petite maman 38 719 252 978 271 6 53 862 362 139
10 Le Sens de la famille 35 528 207 991 207 3 181 943 1 104 102
11 La Fine Fleur 33 688 255 851 206 7 132 905 1 071 119
12 L'Homme qui a vendu sa peau 27 262 144 233 191 11 68 250 299 371
13 Bergman Island 23 363 181 967 209 6 23 363 181 967
14 Slalom 22 085 66 486 84 3 25 772 89 128
15 France 15 064 80 812 222 3 16 675 99 599
16 Le Trésor du Petit Nicolas 14 902 142 819 58 2 14 902 142 819
17 La Daronne 14 830 74 666 72 5 316 063 2 424 301
18 À bout de souffle 13 127 82 722 72 5 197 329 1 182 250
19 Délicieux 13 094 98 402 44 3 35 084 268 864
20 Pourris gâtés 11 984 119 308 30 2 27 413 270 465

L’augmentation du nombre de nouveaux films lancés en salle et les craintes des conséquences d’une nouvelle vague de la pandémie caractérisent le mois d’octobre. Les cinéphiles peuvent profiter d’une offre qui s’étoffe constamment et qui permet à la fréquentation de continuer de progresser semaine après semaine. La situation des marchés, elle, est loin d’être uniforme à travers les cinq continents, au contraire elle change fortement d’une zone à l’autre. Les derniers confinements et couvre-feux sont levés en Australie et au Japon ; les salles italiennes, celles de Rio de Janeiro, de Madrid et de Catalogne retrouvent la pleine capacité ; les cinémas de Mumbai et de Phnom Penh peuvent rouvrir après des mois d’arrêt. De l’autre côté, la recrudescence de la crise sanitaire, tout particulièrement en Europe et aux Amériques, pousse de nombreux gouvernements à soumettre l’accès au cinéma à la présentation du pass sanitaire (entre autres, en Belgique, en Équateur, en Estonie, en Irlande, et à Los Angeles et à New York), voire à baisser la jauge des salles (comme au Chili, en Équateur et en Roumanie). D’autres vont plus loin et actent la fermeture des cinémas pendant 2 (Russie) ou 3 (Lettonie) semaines ou un mois. Ces mesures seront reprises et mises en place sur maints autres marchés début novembre.

 Le cinéma français renforce sa présence à l’international et signe en octobre son troisième mois le plus riche en entrées (1,73 million) de 2021, derrière septembre (1,82) et juin (2,14). Le seuil du million de spectateurs est aisément franchi pour la cinquième fois ; les entrées fléchissent légèrement (-5 %), tandis que le nombre de titres exploités augment (+20) par rapport à septembre 2021. Parmi les 10 productions majoritaires les plus plébiscitées, la grande majorité sont récemment sorties en France et viennent renouveler l’offre tricolore hors Hexagone. Comme en septembre, les productions majoritairement françaises devancent les minoritaires, grandes protagonistes de la première moitié de 2021 : leur part augmente encore jusqu’à atteindre 77 %, leur plus haut niveau de l’année en cours. En revanche, les productions en langue française voient leur part redimensionnée à 2 entrées sur 3 du cumul mensuel (3 sur 4 le mois précédent), une flexion qui s’explique par l’arrivée de My Son et du Loup et le lion.

 Le tiercé de tête est composé des films ayant réuni chacun plus de 100 000 cinéphiles, et ce pour la deuxième fois cette année après août ! Les productions majoritairement françaises continuent de retrouver progressivement leur public : 23 fédèrent plus de 10 000 spectateurs en octobre, 6 de plus qu’en septembre et 4,5 fois plus par rapport à juin. L’analyse de paliers supplémentaires se révèle porteuse d’espoir. Ce mois-ci, le seuil symbolique des 100 000 entrées est franchi par 3 films (2 en septembre, 3 en août), celui des 50 000 par 6 (4 en septembre, 1 en août) et celui des 20 000 par 14 (12 en septembre, 8 en août). Toujours plus de films sortent sur plusieurs territoires et fédèrent davantage de cinéphiles.

 La répartition selon les genres se renouvelle. Le drame est une fois de plus le genre leader et est à l’origine de près de 1 entrée sur 3 du cinéma français à l’international en octobre. Pour la première fois cette année, tous les autres genres (à l’exception du documentaire et du guerre / histoire) sont au coude à coude et affichent chacun une part dépassant 10 %. Le fantastique / horreur / science-fiction rafle la 2e place et la comédie / comédie dramatique conserve la dernière marche du podium.

Le Tour du monde en 80 jours continue sa riche carrière internationale mais descend de 2 positions par rapport à septembre et clôt le podium, tout en conservant le titre de plus gros succès majoritaire de 2021, seul à avoir réuni plus d’un demi-million de spectateurs étrangers à ce jour. Le nouveau roi du classement est Titane. La dernière Palme d’or, qui représentera la France dans la course à l’Oscar du meilleur film international, est distribuée sur 15 marchés et se démarque tout particulièrement aux États-Unis où, lancée sur plus de 560 salles, elle comptabilise 1,44 M$ de BO et plus de 150 000 spectateurs. Le film réunit autant de Français que d’étrangers. 122 000 Russes ne manquent pas le rendez-vous avec My Son, dont la carrière est impactée par les strictes mesures entrées en vigueur dans le pays une semaine après sa sortie. Le même sort est réservé à Eiffel, dont le compteur s’arrête à 32 000 tickets, mais qui revient en force en Australie où plusieurs cinémas peuvent rouvrir. Fin octobre, il est à l’affiche de 63 salles (27 lors du démarrage) et génère plus de recettes qu’à la mi-septembre. Benedetta signe sa meilleure première semaine en Espagne (32 000 entrées au total), mais le marché qui lui offre actuellement le plus de spectateurs est le néerlandais (près de 38 000 au total). Une autre production qui débute sa tournée internationale est Le Loup et le lion, signée par Gilles de Maistre, réalisateur d’un des grands succès récents du cinéma français à l’international, Mia et le lion blanc (4,52 millions d’entrées en 2019). Comme le prouve l’encadré à gauche, le cinéma français décroche à plusieurs reprises et sur des marchés différents une place au sein du top 10 local.

 

--> Cette analyse est téléchargeable en format PDF ci-dessous
(version française uniquement).


Cette analyse est rédigée sur la base des résultats recensés au 10 novembre 2021. Les chiffres étant constamment consolidés, le graphique créé automatiquement par le site va différer par rapport au tableau présent dans cette actualité.

Auteur : Andrea Sponchiado

Dernière mise à jour : 14 décembre 2021 à 22:08 CET

Etude

Lié à cette actualité

Films liés (21)

Zones géographiques (10)