En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Les Bons Vivants

Les Bons Vivants

Un Long métrage de Gilles Grangier, Georges Lautner

Produit par Les Films Corona , Transinter Films

Sortie en France : 28/10/1965

    Synopsis

    Trois sketches centrés sur le destin d'une lanterne symbolique.

    • 1er sketch : La Fermeture (réal. Gilles Grangier)

    Monsieur Charles et Madame Blanche sont bien tristes : la maison close qu'ils tiennent va fermer et ils doivent dire adieu aux jolies filles, à tous leurs amis qui fréquentaient ce lieu… En guise d'adieu, les tenanciers offrent un cadeau à chacune des pensionnaires, mais Lucette est absente pour cause de deuil. L'enseigne revient à cette pensionnaire si douée à laquelle Monsieur Charles prédit une ascension sociale.

    • 2e sketch : Le Procès (réal. Gilles Grangier)

    Deux petits truands ont dérobé chez une baronne quelques objets de valeur dont une lanterne, que Monsieur Charles avait donnée en guise de remerciement à la baronne, qui fut autrefois l'une de ses anciennes pensionnaires…

    • 3e sketch : Les Bons Vivants (réal. Georges Lautner)

    Léon Haudepin, agent général d'assurances et adhérent d'un club de sport, va rencontrer sur son chemin Héloïse, elle aussi une ancienne pensionnaire de la maison close. Il la tire des griffes de l'inspecteur Grannu et grâce à cette rencontre, il va devenir riche et vivre des aventures désopilantes…

    Acteurs (37)

    Production et distribution (4)

    Productions Déléguées :

    Les Films Corona , Transinter Films

    Exportation / Vente internationale :

    Sony Pictures Releasing (France) (ex-Columbia Tristar Films)

    Production Étrangère :

    Sancro Film

    Distribution France :

    Valoria Films

    Diffusions TV : Cumulé

    Diffusions TV : détail par pays

    Propos

    L'établissement de Monsieur Charles et de Madame Blanche est situé dans une rue parisienne au numéro 221, c'est une référence évidente au fameux One, Two, Two : 122, rue de Provence. Bernard Blier interprète un tenancier de maison close, comme dans Le Cave se rebiffe, Franck Villard incarnant l'un de ses "confrères" de province venu le soutenir (si l'on ose dire !). Dominique Davray, quant à elle, était l'inoubliable Madame Mado des Tontons flingueurs bien des années après avoir été la compagne de Simone Signoret dans Casque d'or. On peut imaginer que Georges Lautner et Michel Audiard (sans parler d'Albert Simonin !) entretiennent une certaine nostalgie de l'époque des maisons closes. Leur ami commun Alphonse Boudard a d'ailleurs abondamment écrit sur le sujet.. On notera que dans le troisième sketch, le portrait qui décore la chambre de monsieur Haudepin (Louis de Funés), est celui de Guy de Maupassant, auteur, entre autres, de "La Maison Tellier"...

    Dans le premier sketch on relève deux anachronismes : alors que la scène est censée se passer en 1946, Monsieur Marcel propose à deux des filles de Charles de partir en Polynésie et leur affirme qu'elles auront comme clients des atomistes, l'acheteur du mobilier (Jacques Marin) affirme qu'on est "à l'ère du Pick-up" pour justifier le prix d'achat très bas du "bahut à romances" (le piano mécanique).

    Ces anachronismes (et quelques autres bizarreries) s'expliquent peut-être par le destin chaotique de ce film qui a été également commercialisé sous le titre Un grand seigneur avec quelques modifications rendant la cohésion des trois sketches pour le moins aléatoire !

    Source : Wikipedia

    Générique détaillé (13)

    Assistants à la réalisation :

    Jean Pourtalé, Claude Vital

    Dialoguiste :

    Michel Audiard

    Producteurs :

    Robert Dorfmann, Yvon Guezel, Enrico Chroscicki

    Directeurs de la photo :

    Maurice Fellous, Robert Lefebvre

    Cadreurs :

    Gaston Muller, Georges Pastier

    Décorateurs :

    Robert Bouladoux, Paul-Louis Boutié

    Narrateur :

    Philippe Castelli

    Adaptateurs / Dialoguistes :

    Albert Simonin, Albert Kantof

    Auteurs de l'oeuvre originale :

    Paul Reboux, Charles Muller

    Scénaristes :

    Albert Simonin, Albert Kantof

    Ingénieurs du son :

    Pierre Calvet, René Longuet

    Monteuses :

    Michelle David, Jacqueline Thiedot

    Auteur de la musique :

    Michel Magne

    Mentions techniques

    Long métrage

    Genre(s) :

    Fiction

    Sous-genres :

    Film à sketches, Comédie

    Thèmes :

    Prostitution

    Langue de tournage :

    Français

    Origines :

    France, Italie

    EOF :

    Inconnu

    Nationalité :

    Majoritaire français (France, Italie)

    Année de production :

    1965

    Sortie en France :

    28/10/1965

    Durée :

    1 h 40 min

    Etat d'avancement :

    Sorti

    Numéro de visa :

    30230

    Visa délivré le :

    03/11/1965

    Agrément :

    Inconnu

    Formats de production :

    35 mm

    Type de couleur(s) :

    Couleur et noir & blanc

    Cadre :

    1,66

    Format son :

    Mono

    Interdiction :

    Aucune