En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Julie pot de colle

Julie pot de colle

Un Long métrage de Philippe de Broca

Produit par Les Films de l'Alma

Sortie en France : 20/04/1977

    Synopsis

    Jean-Luc (Jean-Claude Brialy) est un jeune fondé de pouvoir plein d'avenir dans une importante banque européenne. Pour l'heure, il est en mission au Maroc pour le financement d'un ensemble résidentiel. Au cours d'un diner avec le ministre marocain de l'Equipement, il est appelé au téléphone et tombe sur une jeune femme qui implore son aide. C'est Julie (Marlène Jobert), la femme de l'architecte chargé de la construction de l'ensemble résidentiel. Elle avoue à Jean-Luc qu'elle vient de tuer son mari. Il décide de lui venir en aide et cache le cadavre puis, flanqué de Julie qui ne veut plus le quitter, rentre à Paris. A l'aéroport, Delphine (Alexandra Stewart), la fille de son patron et sa fiancée l'attend. Mais Julie, qui le considère comme son sauveur, fera désormais tout pour ne pas perdre Jean-Luc. Ce dernier va alors naviguer comme il peut entre sa fiancée officielle et sa terrible et nouvelle amie, et se décidera finalement pour cette dernière. D'autant plus facilement que le véritable assassin de l'architecte est retrouvé.

    Acteurs (18)

    Production et distribution (4)

    Production Déléguée :

    Les Films de l'Alma

    Exportation / Vente internationale :

    TF1 Studio (ex-TF1 International)

    Diffusions TV : Cumulé

    Diffusions TV : détail par pays

    Propos

    Point de vue

    Jean-Luc, le fondé de pouvoir d’une banque parisienne en mission au Maroc vient en aide à Julie, une jeune femme ayant accidentellement tué son mari…

    Cette rencontre avec Julie marque le début d’une série de catastrophes dans la vie parfaitement réglée de Jean-Luc. L’anti-conformisme du personnage de Julie apparaît souvent artificiel, servant une intrigue qui oppose schématiquement la liberté de l’héroïne aux compromissions d’une carrière de cadre dans une banque. De plus, les gags sont assez peu désopilants, l’inventivité comique n’étant pas franchement au rendez-vous.

    Heureusement, la jolie frimousse de Marlène Jobert, la sympathie dégagée par les deux protagonistes, la rapidité du rythme, l’entrain de Marlène Jobert, la belle musique nostalgique de Delerue et quelques idées poétiques dans la mise en scène contribuent à incarner ce qui sur le papier n’était sans doute que plates conventions. Julie pot-de-colle s’avère finalement une jolie histoire d’amour. Julie se rend compte que malgré les apparences, Jean-Luc n’est pas « comme les autres » et dès lors, ses bêtises ne seront que tentatives de séduction.

    Encore une fois, la profonde tendresse de Philippe de Broca pour ses personnages ainsi que son élégance naturelle (voir la façon très discrète dont il égratigne la modernité, se moquant ici des grands projets d’urbanisme, là de la mode psychanalytique) transfigurent ce qui n’aurait pu être qu’une comédie banale et pas drôle. Satirique sans être méchant, libertaire sans être revendicatif, Julie pot-de-colle est un film aussi mineur qu’attachant. Un film dont le charme volatile mais réel ravira les gens de bon goût que sont les amateurs de Philippe de Broca.

    Source : films.nonutc.fr

    Générique détaillé (18)

    Producteurs délégués :

    Serge Laski, Jean-Claude Fleury

    Auteur de l'œuvre originale :

    Peter de Polnay

    Scénariste :

    Jean-Claude Carrière

    Ingénieur du son :

    Charles Rabeuf

    Directeurs de production :

    Alain Artur, Daniel Deschamps

    Assistantse monteuses :

    Renée Deschamps, Annick Menier

    Auteur de la musique :

    Georges Delerue

    Costumière :

    Paulette Breil

    Mixeur :

    Jean Nény

    Assistant à la réalisation :

    Jean-Claude Ventura

    Productrice exécutive :

    Simone Allouche

    Directeur de la photo :

    René Mathelin

    Assistant son :

    Michel Picardat

    Monteur :

    Henri Lanoé

    Scripte :

    Suzanne Durrenberger

    Bruiteur :

    Jean-Pierre Lelong

    Directeur artistique :

    François de Lamothe

    Photographes de plateau :

    Jean-Pierre Fizet, Georges Pierre

    Mentions techniques

    Long métrage

    Genre(s) :

    Fiction

    Sous-genres :

    Comédie

    Langue de tournage :

    Français

    EOF :

    Inconnu

    Nationalité :

    100% français

    Année de production :

    1977

    Sortie en France :

    20/04/1977

    Durée :

    1 h 35 min

    Etat d'avancement :

    Sorti

    Numéro de visa :

    46766

    Visa délivré le :

    28/03/1977

    Agrément :

    Inconnu

    Formats de production :

    35 mm

    Type de couleur(s) :

    Couleur

    Cadre :

    1,85

    Format son :

    Mono

    Affiches (1)

    Réalisateur