En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
La Cage aux folles

La Cage aux folles

Un Long métrage de Édouard Molinaro

Produit par Les Productions Artistes Associés

Sortie en France : 25/10/1978

  • Sommaire

Acteurs (11)

Production et distribution (4)

Production Déléguée :

Les Productions Artistes Associés

Exportation / Vente internationale :

StudioCanal Films Limited

Production Associée :

Da Ma Produzione

Distribution France :

United Artists

Diffusions TV : Cumulé

Diffusions TV : détail par pays

Synopsis

A Saint-Tropez, Renato tient une boîte de travestis dont le pilier et l'attraction-vedette se trouve être Zaza, son amant. Coqueluche du public, Zaza fait des scènes fréquentes à Renato. La décision de Laurent, fils de Renato va précipiter les événements : le jeune homme annonce en effet à son père son futur mariage et lui demande de faire bonne composition devant les Charrier, parents de la fiancée. Pour ce faire Zaza, qui ne parvient pas à adopter des façons plus viriles, devrait être écarté du repas. Situation d'autant plus épineuse que le père Charrier, député est secrétaire général de "L'Union pour l'Ordre Moral". Zaza ne se laisse pas faire et, devant l'impossibilité de se travestir en homme, se fait passer pour la mère de Laurent. La supercherie éclate en plein repas ; Charrier, furieux, veut s'en aller. Mais, depuis que le président de son mouvement est mort dans les bras d'une prostituée, les journalistes à l'affût du sensationnel le traquent. L'ayant retrouvé, ils essaient de prendre des clichés compromettants. Charrier est alors obligé de se travestir en femme pour semer ses poursuivants. Andréa Charrier finit par épouser Laurent. Mais à l'Eglise une scène éclate entre Zaza et Renato...

© Fiches du Cinéma

Propos

Succès commercial en France, il demeure également jusqu'en 1998 le film de langue étrangère le plus vu aux États-Unis. Il réalisa 5 406 614 entrées en France et 8 137 200 aux USA, soit un total de 13 543 814 pour ces deux pays. Le remake américan sorti en 1996 sera le neuvième film de l'année aux USA avec 28 068 000 entrées.
Malgré le succès de la pièce, elle ne fut jamais filmée en intégralité, et aucun producteur français n'accepta de l'adapter sous forme de film. C'est la raison pour laquelle le film est une production italienne, qui par conséquent emploie de nombreux acteurs italiens en lieu et place de la distribution française (Ugo Tognazzi à la place de Jean Poiret par exemple). Le film fut un gros succès commercial, en France comme en Italie. Deux suites furent tournées : La Cage aux folles II en 1980 (réalisée par Édouard Molinaro) et La Cage aux folles III en 1985 (réalisée par Georges Lautner).
Un remake américain du film est sorti en 1996, Birdcage, de Mike Nichols avec Robin Williams et Gene Hackman.
Le film et la pièce sont parfois critiqués par les associations gay comme mettant en scène deux homosexuels caricaturaux et effeminés. Mais d'autres mettent au contraire en avant que Renato et Albin sont présentés comme un couple stable, amoureux, et qui a élevé un fils dont sa mère ne voulait pas s'occuper, ce qui est plutôt une image positive. Certaines scènes vers le milieu du film, lorsqu'Albin réalise qu'on se moque de lui, peuvent même être perçues comme émouvantes.
Ce film a gagné le Golden Globe Award du Meilleur film étranger en 1980.
Pierre Mondy, qui fait la voix française d'Ugo Tognazzi dans le film, était un ami de Jean Poiret et de Michel Serrault et également le premier metteur en scène de la pièce homonyme en 1974.
La petite amie de Laurent s'appelle Adrienne dans la version italienne, probablement parce qu'Andréa aurait prêté à confusion avec le prénom masculin italien Andrea.
Ce film a été nommé 3 fois aux Oscars américains (meilleur réalisateur, meilleurs costumes et meilleure adaptation), fait rarissime pour un film français, mais n'en a remporté aucun.

Source : Wikipedia

Générique détaillé (9)

Auteur de l'œuvre originale :

Jean Poiret

Scénaristes :

Francis Veber, Édouard Molinaro, Jean Poiret, Marcello Danon

Ingénieur du son :

Mario Dallimonti

Scripte :

Hélène Sebillotte

Costumiers :

Ambra Danon, Piero Tosi

Producteurs :

Marcello Danon, Jean Nachbaur

Directeur de la photo :

Armando Nannuzzi

Monteurs :

Robert Isnardon, Monique Isnardon

Auteur de la musique :

Ennio Morricone

Mentions techniques

Long métrage

Genre(s) :

Fiction

Sous-genres :

Comédie

Thèmes :

Homosexualité

Langue de tournage :

Français

Origines :

France, Italie

EOF :

Inconnu

Nationalité :

Minoritaire français (France, Italie)

Année de production :

1978

Sortie en France :

25/10/1978

Durée :

1 h 43 min

Etat d'avancement :

Sorti

Numéro de visa :

49177

Visa délivré le :

06/11/1978

Agrément :

Inconnu

Formats de production :

35 mm

Type de couleur(s) :

Couleur

Cadre :

1,66

Format son :

Mono

Affiches (1)

Réalisateur

Sélections en festivals (3)

Festival du Film d'Istanbul - 2008

Festival du Film d'Istanbul (Turquie, 2008)

Sélection

Selection films français hors compétition

Oscars du Cinéma - 1980

Oscars du Cinéma (Etats-unis, 1980)

Sélection (3)

Nomination Oscar des Meilleurs costumes : Ambra Danon, Piero Tosi

Nomination Oscar du Meilleur scénario adapté : Marcello Danon, Édouard Molinaro, Francis Veber

Nomination Oscar du Meilleur réalisateur : Édouard Molinaro

Palmarès

Les César du Cinéma Français - 1979

Les César du Cinéma Français (France, 1979)

Prix

César du meilleur acteur : Michel Serrault