En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Un film parlé

Un film parlé

Un Long métrage de Manoel de Oliveira

Sortie en France : 15/10/2003

  • Sommaire

Acteurs (9)

Production et distribution (4)

Coproductions :

Gemini Films, France 2 Cinéma

Exportation / Vente internationale :

Gemini Films

Productions Étrangères :

Madragoa Filmes, Mikado Film

Distribution France :

Gemini Films

Box Office : cumulé

Box Office : chronologie

Sorties à l'international (10)

PaysDistributeurAcheteurDate de sortie

Voir tout

Voir moins

Désolé, aucun résultat ne correspond à votre recherche.

Diffusions TV : Cumulé

Diffusions TV : détail par pays

Synopsis

Rosa Maria, une jeune enseignante d'histoire à l'université de Lisbonne part avec sa fille Maria Joana faire une croisière en Méditerranée. Elle doit retrouver son mari à Bombay, d'où ils partiront en vacances.
Le bateau s'arrête dans différentes villes ; Rosa Maria découvre des lieux qu'elle connaît à travers les livres, qu'elle évoque dans ses cours mais qu'elle n'avait jamais eu l'occasion de visiter.
Ainsi, ce voyage qui les entraînera des ruines de Pompeï à Athènes en passant par Istanbul et les pyramides d'Egypte est aussi un voyage initiatique à travers la civilisation méditerranéenne et une évocation de tout ce qui a marqué notre culture occidentale.
Lors de cette croisière, Rosa Maria va rencontrer trois femmes et un homme qui vont beaucoup l'impressionner : une Française, femme d'affaires renommée, une Italienne, ancienne modèle célèbre, une Grecque, actrice et professeur de chant et surtout le capitaine du navire, un Américain d'origine polonaise.
Dans le salon du bateau, elles dînent à la table du capitaine, où chacun parle dans sa langue d'origine et où chacun comprend ce que l'autre dit dans sa propre langue, recréant ainsi une Tour de Babel idéale.
Mais au moment où ils se dirigent vers le golfe Persique, une étrange menace perturbe le dîner...

Propos

Analyse du film

Film somme où Oliveira mêle l'intime (l'initiation au monde d'une fillette par sa mère) à la grande culture (leur visite des principaux lieux de civilisation dans le bassin méditerranéen). De même, dans la seconde partie du film, Oliveira mêle comédie sophistiquée et discours politique sur l'état du monde. Ce mélange de légèreté et de lourdeur se retrouve aussi dans le dernier plan du film, une image arrêtée en gros plan sur un hors champs terrifiant.

Le film alterne par ailleurs tout au long de son déroulement gros plans de visages, de la prou du bateau, des monuments visités et plans larges de ces mêmes bateau, monuments et personnages sans, qu'à aucun moment, l'un de ces plans ne se départissent d'une extrême beauté (le Parthénon en plongé sur un ciel bleu, l'Acropole éclairée, le château de l'œuf à Naples, les chameaux qui passent négligemment derrière le sphinx de Gizeh pris en gros plan avant qu'un plan plus large ne nous le dévoile devant sa pyramide). Le film mêle enfin toujours histoire ancienne à l'histoire contemporaine : Marseille aujourd'hui avec son marchand de poissons et Marseille Hier au temps des grecs ; Pompéi aujourd'hui avec ses ruines et Pompéi tel qu'elle était en l'an 75 par superposition des deux images dans le livre de Maria Joana ; la transformation de sainte Sophie d'église catholique en mosquée puis en musée au temps d'Atatürc ; les pyramide de Gizeh et le percement plus récent du canal de Suez.

Intimité/culture, Histoire ancienne/histoire contemporaine, légéreté/lourdeur, plans larges/plans rapprochés sont ainsi autant d'oppositions binaires auxquelles vient se surajouter la confrontation entre image et parole. La seconde partie du film fait la preuve par la comédie que la civilisation se construit sur le goût de l'histoire qui fait le lien entre le mythe puissant et simplificateur (le roi voilé, l'œuf mythique présidant à la création de Naples, la statue géante d'Athéna dominant le Parthénon, Ismaël père des peuples musulmans) et l'attention aux autres. Cette élégance supérieure de l'histoire, de l'intelligence et de la compréhension, semble nous dire Oliveira est supérieure à la gloire des artistes et à l'argent des hommes ou des femmes d'affaires et ne trouve sa seule limite que dans la violence aveugle.

Source : cineclubdecaen.com

Photos (7)

Générique détaillé (12)

Assistant à la réalisation :

José Maria Vaz Da Silva

Scénariste :

Manoel de Oliveira

Ingénieur du son :

Philippe Morel

Directeurs de production :

Alexandre Oliveira, Alexandre Valente

Scripte :

Júlia Buisel

Costumière :

Isabel Branco

Producteur :

Paulo Branco

Directeur de la photo :

Emmanuel Machuel

Assistant son :

Benoît Iwanesko

Monteuse :

Valérie Loiseleux

Décorateur :

Ze Branco

Régisseur général :

Ana Pinhao Moura

Mentions techniques

Long métrage

Genre(s) :

Fiction

Sous-genres :

Drame

Langue de tournage :

Français, Anglais, Portugais

Origines :

Portugal, Italie, France

EOF :

Inconnu

Nationalité :

Minoritaire français (Portugal, Italie, France)

Année de production :

2003

Sortie en France :

15/10/2003

Durée :

1 h 36 min

Etat d'avancement :

Sorti

Numéro de visa :

106.241

Visa délivré le :

30/09/2003

Agrément :

Oui

Formats de production :

35 mm

Type de couleur(s) :

Couleur

Cadre :

1,66

Format son :

Dolby SRD