Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
J'avais sept filles

J'avais sept filles

Un Long métrage de Jean Boyer

Produit par Consortium de Production de Films (CDPF)

Sortie en France : 25/01/1955

  • Sommaire

Acteurs (13)

Production et distribution (5)

Production Déléguée :

Consortium de Production de Films (CDPF)

Production Étrangère :

Faro Film

Distribution France :

Consortium du Film

Productions Associées :

Francinalp, Ciné Reportages

Exportation / Vente internationale :

LCJ Editions & Productions

Synopsis

Le comte de Courvallon, dont les exploits galants ont défrayé la chronique, a dételé et vit dans une agréable propriété de la C te. Il a un fils, Edouard, un valet de chambre style, Antonio. Cette vie paisible se trouve bouleversée par un bataillon de girls, sans argent, résidant dans une villa voisine. Luisella a le toupet de se présenter à André de Courvallon comme sa fille, et aussit t ses camarades lui emboîtent le pas. Le supposé père n'est pas dupe mais son fils prend mal la chose, d'autant qu'il est tombé amoureux de Luisella. Les contes de fées ont toujours d'heureuses conclusions.

Propos

Il s'agit du premier film en couleurs de Maurice Chevalier, et son dernier film tourné en France.

Générique détaillé (12)

Assistant à la réalisation :

Jean Bastia

Dialoguiste :

Serge Veber

Scénariste :

Aldo de Benedetti

Ingénieur du son :

Norbert Gernolle

Monteuse :

Andrée Laurent

Décorateur :

Robert Giordani

Adaptateurs / Dialoguistes :

Jean des Vallières, Serge Veber

Producteurs :

Aimé Frapin, Hervé Missir

Directeur de la photo :

Charles Suin

Cadreur :

Marcel Franchi

Scripte :

Cécilia Malbois

Auteur de la musique :

Fred Freed

Mentions techniques

Long métrage

Genre(s) :

Fiction

Sous-genres :

Comédie

Langue de tournage :

Français

Origines :

Italie, France

EOF :

Inconnu

Nationalité :

Majoritaire français (Italie, France)

Année de production :

1954

Sortie en France :

25/01/1955

Durée :

1 h 38 min

Etat d'avancement :

Sorti

Numéro de visa :

15447

Visa délivré le :

19/11/1954

Agrément :

Inconnu

Formats de production :

35 mm

Type de couleur(s) :

Couleur

Cadre :

1,37

Format son :

Mono