En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]

Le Plat de sardines (Tabaq Al Sardine)

Un Court métrage de Omar Amiralay

Année de production : 1997

    Synopsis

    La première fois que j’ai entendu parler d’Israël, c’était à Beyrouth, et à propos d’un plat de sardines. J’avais six ans, Israël avait deux ans.

    Le plat de sardines trônait sur la table de la tante du cinéaste, à Beyrouth. Elle s’emportait contre les poissons, symboles du port où son mari travaille depuis qu’ils avaient tous deux dû quitter la Palestine. Le temps a dissipé sa colère.

    Sur le Golan, les ruines de Kouneitra, détruite par l’armée israélienne, un cinéma en ruines, un ami cinéaste originaire de la ville (Mohammad Malas) et la vision de familles qui se crient des messages par mégaphone interposé de chaque côté d’une ligne de barbelés : images d’un passé qui travaille douloureusement ceux que la frontière israélo-syrienne a séparés.

    Production et distribution

    Générique détaillé (3)

    Scénariste :

    Omar Amiralay

    Monteuse :

    Dominique Pâris

    Directeur de la photo :

    Étienne Carton de Grammont

    Mentions techniques

    Court métrage

    Genre(s) :

    Documentaire

    Thèmes :

    Société, Famille, Politique

    Langue de tournage :

    Arabe, Français

    Autre pays coproducteur :

    France (100.0%)

    EOF :

    Inconnu

    Nationalité :

    50% français (France)

    Année de production :

    1997

    Durée :

    17 min

    Type de couleur(s) :

    Couleur

    Interdiction :

    Aucune

    Réalisateur

    Sélections en festivals