Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Seul... à corps perdu

Seul... à corps perdu

Un Long métrage de Jean Maley, Raymond Bailly

Produit par Pathé Overseas

Sortie en France : 20/03/1963

  • Sommaire

Acteurs (15)

Production et distribution

Production Déléguée :

Pathé Overseas

Synopsis

Laurent Bricourt, journaliste ambitieux se rend à une "surprise party" en même temps que son jeune frère Robert. Celui-ci a emprunté une voiture de luxe pour épater ses copains mais quand, avec Laurent, ils ramènent la voiture à sa place, les deux jeunes gens découvrent un cadavre dans le coffre arrière. Cette fois, Laurent n'écoute, lui aussi, que son ambition ; il va maquiller ce crime en accident et chercher lui-même le coupable pour, le moment venu, écrire enfin l'article sensationnel qui pourra le lancer dans son métier. L'afffaire se passe comme prévue. La victime est un explorateur très connu. A l'enterrement, Laurent lie conversation avec le majordome de la victime et apprend ainsi que l'explorateur avait une liaison avec Lydia Simon, l'épouse d'un grand organiste. Laurent entre en rapport avec la jeune femme. Celle-ci s'éprend de lui, confesse son passé avec Forestier et le journaliste tient bient t ce qu'il croit être la preuve de sa culpabilité. Effondrée et ne pouvant soutenir une telle accusation, Lydia avoue être la criminelle... Laurent écrit son journal. Il fait éclater la vérité sur le meurtre de Forestier. Au moment où les journaux sortent des presses, un coup de thé tre bouleverse la situation. Laurent vient de se rendre compte que ses fondements sur les indices qu'il croyait avoir sont faux...

Générique détaillé (7)

Producteurs délégués :

Adrien Remaugé, Pierre Cabaud

Directeur de la photo :

André Germain

Directeur de production :

Raymond Blondy

Auteur de la musique :

Camille Sauvage

Scénariste :

Jean Maley

Ingénieur du son :

Jean-René Lecocq

Monteur :

Jacques Mavel

Mentions techniques

Long métrage

Genre(s) :

Fiction

Sous-genres :

Drame

Langue de tournage :

Français

Autre pays coproducteur :

France

EOF :

Inconnu

Année de production :

1963

Sortie en France :

20/03/1963

Durée :

1 h 27 min

Etat d'avancement :

Sorti

Numéro de visa :

24169

Visa délivré le :

09/05/1962

Agrément :

Inconnu

Formats de production :

35 mm

Type de couleur(s) :

Noir & blanc

Cadre :

1,37

Format son :

Mono