En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Le Couple idéal, ou Voyage au pays des loufoques

Le Couple idéal, ou Voyage au pays des loufoques

Un Long métrage de Bernard-Roland

Produit par Societe Universelle de Films (SUF)

Sortie en France : 31/05/1946

    Synopsis

    Diabolo et Diana sont, en 1912, les vedettes des multiples épisodes d'un serial et leur popularité est telle que leur "couple idéal" doit être présente au cours d'une soirée de gala. Une bagarre précipite le vaniteux Diavolo au commissariat. Pour ne pas perdre la face, son manager lui substitue un sosie. A partir de là, tout se complique, car une maison de production concurrente s'efforce de contrecarrer le film de Diavolo, et celui-ci, dépité et jaloux, tente de retrouver Diana qui a été enlevée et séquestrée. Le serial est alors vécu et non plus joué.

    Acteurs (30)

    Production et distribution (2)

    Propos

    Autour du film

    Le scénario parodie la période des serials du cinéma muet, qui mettaient en scène des héros tels Judex ou Pearl White. Dans Le Couple idéal, deux des personnages sont nommés Justex et Pearl Black.

    Bernard-Roland étant malade, Raymond Rouleau - qui a réalisé plusieurs films dans les années 1930, dont Le Messager (1937) avec Jean Gabin et Gaby Morlay - le remplace alors que le tournage a déjà débuté, tout en interprétant le rôle principal.

    On remarque la présence au générique de Simone Signoret, jeune actrice pas encore célèbre.

    Commentaire

    « Que dire du Couple idéal (1946), hommage aux serials de l’époque héroïque, dont le sous-titre, Voyage au pays des loufoques, annonce clairement la couleur ? L'idée originale (une rivalité entre deux firmes cinématographiques, vers 1912) revient curieusement à André Cayatte, dont on n'attendait pas tant de fantaisie, l'adaptation est signée Pierre Léaud (le père de Jean-Pierre) et Michel Duran. Le rythme endiablé doit beaucoup à la musique de Georges Van Parys et à l'abattage de Raymond Rouleau, lequel aurait, dit-on, participé en sous-main à la réalisation de ce pastiche de Fantomas. Sa partenaire (Hélène Perdrière) est plus faible. Voilà, en tout cas, une réussite peu banale, bien perçue en son temps [...] ».

    © Claude Beylie et Philippe d'Hugues, Les oubliés du cinéma français, Éditions du Cerf.

    Générique détaillé (9)

    Adaptateur / Dialoguiste :

    André Cayatte

    Producteur :

    Jean Clerc

    Directeur de la photo :

    Claude Renoir

    Monteuse :

    Marguerite Houllé-Renoir

    Auteur de la musique :

    Georges Van Parys

    Dialoguiste :

    Michel Duran

    Scénariste :

    Pierre Léaud

    Ingénieurs du son :

    René Lécuyer, Lucien Legrand

    Décorateur :

    Robert Dumesnil

    Mentions techniques

    Long métrage

    Genre(s) :

    Fiction

    Sous-genres :

    Comédie

    Langue de tournage :

    Français

    EOF :

    Inconnu

    Nationalité :

    100% français

    Année de production :

    1946

    Sortie en France :

    31/05/1946

    Durée :

    1 h 32 min

    Etat d'avancement :

    Sorti

    Numéro de visa :

    611

    Visa délivré le :

    16/11/1945

    Agrément :

    Inconnu

    Formats de production :

    35 mm

    Type de couleur(s) :

    Noir & blanc

    Cadre :

    1,37

    Format son :

    Mono