En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

En savoir plus et gérer ces paramètres[OK]

Votre avis

André Cornelis

Un Long métrage de Jean Kemm, Georges Denola

Produit par Société Cinématographique des Auteurs et Gens de Lettres (S.C.A.G.L.)

Année de production : 1918

    Synopsis

    Justin Cornélis a une femme et un fils qu’il adore. L’enfant et sa mère le lui rendent bien. Mais un ami de la maison Jacques Termonde aime Mme Cornélis et Justin est tenaillé par le doute. Un jour, il meurt assassiné par un certain Rochdals que l’on ne retrouve pas. Deux ans après Mme Cornélis épouse Termonde. L’enfant n’aime pas son beau-père. Il grandit et sa haine avec lui. Il veut savoir qui est l’assassin de son père et en arrive à soupçonner Termonde, surtout lorsque la sœur de son père lui remet des lettres dans lesquelles Justin Cornélis disait ses doutes. Un jour, le hasard fait qu’il apprend l’existence d’un frère décavé de Termonde. Il acquiert la certitude que Termonde est l’homme qui a armé le bras de l’assassin et le poignarde. Termonde avant de mourir, a cependant la force d’écrire qu’il s’est suicidé.

    Acteurs (6)

    Production et distribution (2)

    Générique détaillé

    Directeur de la photo :

    René Gaveau

    Mentions techniques

    Long métrage

    Langue de tournage :

    Français

    Autre pays coproducteur :

    France (100.0%)

    EOF :

    Non précisé

    Année de production :

    1918

    Sortie en France :

    Etat d'avancement :

    Agrément :

    Type de couleur(s) :

    Noir & blanc

    Cadre :

    1.33

    Format son :

    Muet