En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
À rebrousse-poil (ou Les Piqués)

À rebrousse-poil (ou Les Piqués)

Un Long métrage de Pierre Armand

Produit par Franco Ciné Productions

Sortie en France : 08/02/1961

    Synopsis

    Deux professeurs ont mis au point un « sérum de bonté » qui transforme l'être le plus féroce en un être d'une bonté absolue. Grâce à l'injection de ce sérum de bonté, une lionne sauvage est devenue un doux et pacifique félin. L'expérience tentée sur les humains devient obligatoire dans la France entière, puis en Europe. C'est ainsi que le ménage Durand, qui souffrait de l'agressivité de l'acariâtre Mme Durand, devient un tendre ménage. Mme Durand, douce et bonne, dorlote son mari, tellement heureux de cette tranformation radicale de son épouse. La concierge de l'immeuble habité par les Durand s'ingénie à rendre service aux locataires. Le colonel du troisième étage, abominable autocrate, s'empresse auprès de ses voisins, soucieux de ne les point déranger. Mais dans cette humanité devenue foncièrement bonne, tout ne va pas cependant sans de nouveaux conflits, suscités, précisément, par cette bonté débordante. M. Durand devra intervenir auprès de la maîtresse de son patron, car ce dernier, qui ne l'aime plus, n'ose le lui dire de peur de la précipiter dans le chagrin. Or, la situation semble s'arranger puisque la maîtresse elle-même n'est plus éprise. Cependant, attendant un enfant, il lui faut trouver un père à cet enfant, puis un père et une mère pour elle-même. M. Durand deviendra rapidement père et grand-père et même beau-père, puisque la demoiselle se mariera avec le bien-aimé avec lequel elle échange une correspondance amoureuse platonique depuis quatre ans. Avec stupeur, nous découvrons que l'auteur des poèmes qu'elle recevait n'est autre que le patron de Durand, le père de l'enfant attendu ! Emotions, mariage, puis déclaration de guerre par une peuplade non vaccinée au sérum de bonté. En toute hâte, un contre-vaccin est inoculé à la population devenue incapable de se défendre et qui, brusquement, recouvrera son agressivité et ses méchancetés. La bombe atomique éclate. La paix du foyer est dissipée à jamais. Mme Durand recommence à empoisonner les jours de son mari.

    Source : © Fiches du Cinéma

    Acteurs (18)

    Production et distribution (2)

    Production Déléguée :

    Franco Ciné Productions

    Générique détaillé (13)

    Producteur délégué :

    Yves Armand

    Scénariste :

    Pierre Armand

    Ingénieur du son :

    Pierre-Henri Goumy

    Directeur de production :

    Jean Martinetti

    Scripte :

    Cécilia Malbois

    Auteurs de la musique :

    Alain Nancey, Hubert Degex

    Régisseur général :

    Louis Manella

    Dialoguiste :

    Pierre Armand

    Directeur de la photo :

    Charles Suin

    Cadreur :

    Marcel Franchi

    Monteur :

    Victor Grizelin

    Décorateur :

    Robert Dumesnil

    Photographe de plateau :

    Gaston Thonnart

    Mentions techniques

    Long métrage

    Genre(s) :

    Fiction

    Sous-genres :

    Comédie

    Langue de tournage :

    Français

    Autre pays coproducteur :

    France

    EOF :

    Inconnu

    Nationalité :

    100% français (France)

    Année de production :

    1961

    Sortie en France :

    08/02/1961

    Durée :

    1 h 27 min

    Etat d'avancement :

    Sorti

    Numéro de visa :

    22853

    Visa délivré le :

    24/02/1960

    Agrément :

    Inconnu

    Formats de production :

    35 mm

    Type de couleur(s) :

    Noir & blanc

    Cadre :

    1.37

    Format son :

    Mono