En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

En savoir plus et gérer ces paramètres[OK]

Al Jazeera Satellite Channel - Al Jazeera Satellite Network

Al Jazeera Media Network

Pays d'origine : Qatar

Activités : Diffuseur

Secteurs : Audiovisuel

    Présentation de la société

    Première chaîne satellite panarabe créée en nov. 1996 par l'Etat du Qatar. Chaîne d'informations en continu (la CNN arabe), Al Jazeera est devenu un emblème de la liberté d’expression dans le monde Arabe, grâce au professionnalisme de ses journalistes, issus de l’ancien « service arabe » de la BBC ou de RMC Moyen-Orient et à un réseau de correspondants très dense dans la région mais également dans le monde entier. Les grandes questions internationales sont abordées avec pertinence tout en adoptant une vision correspondant à la sensibilité « arabo-musulmane ». Ses débats qui font la part belle à la controverse, sa liberté de ton et sa mise en scène spectaculaire (parfois reproché, un certain « sensationnalisme »), lui valent une audience difficile à mesurer mais considérable. Al Jazeera a recruté dans son staff de journalistes toutes les nationalités Arabes et par ailleurs, laisse s'exprimer tous les courants politiques existant dans le monde Arabe.
    Elle a suscité de nombreux concurrents et rivaux dans la région sur le créneau tout-info.

     

    Janv. 2005 : 1250 salariés (dont 170 journalistes) dans 26 bureaux à travers le monde. Avec en cours ou en projet : l’ouverture de nouveaux bureaux à Casablanca, Ankara, Tokyo, Pékin et Hong Kong et en Asie Centrale pour mieux assurer sa mission d’information.

    Effectif (décembre 2011) : 6 000 employés.

     

    Propriétaire / Financement : nominalement une société privée mais en fait financée par Sheikh Hamad bin Khalifa al-Thani (famille royale du Qatar). Fin 2004 la chaîne fait encore des pertes financières, mais voudrait devenir rentable pour attirer des investisseurs privés, ne plus dépendre aussi directement des subventions gouvernementales.
    Elle envisage une privatisation et ultérieurement une éventuelle entrée en Bourse. La firme internationale, Ernst [&] Young, a été engagée pour étudier les modèles de privatisation possibles et a soumis un rapport au conseil d'administration pour statuer sur l'ouverture du capital d'Al-Jazeera au secteur privé, mais Wadah Khanfar, directeur d'Al-Jazeera, a souligné (novembre 2004), qu'"aucune décision finale n'a été prise à ce sujet", que "la privatisation n'est pas pour demain" et que la chaîne souhaitait "maintenir son indépendance éditoriale".
    Des spécialistes des médias, à Beyrouth, estiment à 40 millions de dollars (32 millions d'euros en 2004) les besoins annuels d'Al-Jazeera et en 2005, le budget annuel d’Al Jazeera atteindrait (novembre 2005) les 140 M US$.
    Or les fonds propres de la chaîne (publicité, ventes de produits et redevances de diffusion, notamment en Europe et en Amérique) sont estimés entre 5 et 10% du budget (novembre 2005), selon des sources proches de la chaîne. Al Jazeera est en effet toujours sous le coup d’un boycott des annonceurs saoudiens qui tiennent le marché dans la région et le robinet des annonces publicitaires toujours solidement fermé par le puissant voisin (où la chaîne n'est pas autorisée officiellement à travailler). Mais en partenariat avec Qatar Airways, elle vient de créer Qatar Advertisement qui aura le monopole de la publicité dans le royaume. Elle mise aussi sur le lancement de sa chaîne en langue anglaise pour attirer les annonceurs internationaux.
    MIPCOM 2005 : rumeurs selon lesquelles le Sheikh Hamad bin Khalifa al-Thani, pourrait vendre tout ou partie du diffuseur.

    Historique : Al Jazeera qui est surtout connue pour son indépendance dans le traitement de l'information s'attire régulièrement les protestations des différents états arabes (Algérie, Jordanie, Arabie Saoudite, ses bureaux du Koweït et de Jordanie ont été fermés et ses relations avec le Bahreïn et l'Arabie Saoudite tendues), qui supportent assez mal les critiques acerbes ou les opinions exprimées à leur encontre à l'occasion de débats. La chaîne a fait l'objet de nombreuses controverses pour sa couverture des événements en Afghanistan.
    En mars 2003, la chaîne est toujours non grata au Koweït, en Arabie Saoudite et en Jordanie.
    Courant 2004 : le bureau d'Al Jazeera à Bagdad a été fermé un mois et en août 2004, une nouvelle crise avec le gouvernement tunisien.
    En Algérie, les autorités ont décidé (01/07/2004) le gel provisoire des activités de la chaîne Al Jazeera.
    Elle est toujours persona non grata en Arabie Saoudite, en Irak, en Algérie, en Tunisie et interdite en Iran depuis avril 2005.

    Janv. 2005 : il est clair que la chaîne cherche d’une part, à se réorganiser efficacement et à investir sur son image de professionnalisme (en 2004, Al Jazeera a été reconnu comme la 5ème marque la plus connue et influente sur le marché mondial) et d’autre part, à consolider sa position avec une extension de ses activités et la constitution d’un véritable réseau de chaînes.
    Dès le printemps 2004, elle a renouvelé sa programmation en y introduisant plus de documentaires, de reportages d’investigation sur le terrain, et de magazines d’information et d’actualités dans un esprit documentaire. Une réorganisation interne et administrative a eu lieu pour réduire ses coûts de fonctionnement et améliorer la gestion de la société. Al Jazeera a désormais ses deux sites Internet d’information en Arabe et en Anglais –ce dernier classé dans les 10 sites mondiaux les plus visité en octobre 2004 par Politic Online et nominé au Webbey Award, les Oscars Internet en 2004 - et propose même (comme ADTV) un service d’information bilingue par SMS et MMS et un service Al Jazeera Mobile, accessibles aux propriétaires de téléphones mobiles 3G.

    La célèbre chaîne se pose en modèle de la profession avec des conférences organisées pour discuter des médias Arabes et l’adoption d’un code éthique de journalisme.
    Courant 2004, Al Jazeera a aussi inauguré à Doha, un Media Training [&] Development Centre (bijou technologique de 2 M US$, avec studios, plateaux et salles de montage) pour tous les médias (presse, radio et audiovisuel) qui fait de la formation pour les journalistes, techniciens et administrateurs (en partenariat avec RFI et l’école de journalisme de Lille), assure des prestations de conseils en management et marketing et tente de développer des méthodes fiables de recherches concernant les études et enquêtes statistiques d’audience. En février 2005, plus de 1000 stagiaires sont passés par le Centre (Al Jazeera pourrait accueillir en 2006 une formation de journalistes francophones comprenant des étudiants du Caire et de Beyrouth).
    Al Jazeera a organisé pour la première fois à Doha du 18 au 21 avril un festival et un marché du documentaire (pour 2006, les dates du 2nd Al Jazeera International Television Production Festival seraient du 27 au 30 mars 2006).

    Enfin, la célèbre chaîne d’actualité, a planifié une expansion en un bouquet satellite de chaînes thématiques. Elle, qui s’était dotée dès 2003, d’une première chaîne satellitaire de sport (lancée en 1er novembre 2003), a désormais deux déclinaisons de sa chaîne sport (Al Jazeera Sports Plus 1 et Sport Plus 2), une chaîne jeunesse (lancée en coopération avec le groupe Lagardère en septembre 2005) et devrait prochainement encore agrandir sa famille puisqu’elle peaufine deux autres projets : une chaîne en langue Anglaise (annoncée pour le printemps 2006), une chaîne documentaire (pour fin 2006) et une chaîne jeunesse pour les adolescents Al Jazeera teenagers (étude de faisabilité en cours au 13/12/2005).

    Dès nov. 2001, Al Jazeera avait annoncé une version en langue anglaise. Et en janvier 2003, elle a acquis 1000 heures de programmes factuels de la BBC pour sa nouvelle chaîne en langue anglaise. Info confirmée le 2/11/2004 : Al Jazeera a annoncé qu'elle allait lancer son service d'information en continu en Anglais, baptisée Al Jazeera International.

    Beyrouth 2004 : Programmes recherchés (avril 2004 - Al Jazeera News Channel) : documentaires - reportages actualités [&] current affairs -. Avec près de 400 à 600 heures de programmes français acquis / an, les Français venaient au second rang de ses fournisseurs derrière les Américains dont Al Jazeera achète à peu près 1000 heures / an.
    Les acquisitions de cette chaîne d’actualités se font, bien entendu, très rapidement : moins de deux semaines entre la réception du matériel et la diffusion. Al Jazeera a acquis la série : Les Nouveaux Visages de l’Europe / System TV.

    13/04/2005 : Al Jazeera a annoncé le lancement d'une nouvelle chaîne Al Jazeera Live, spécialisée dans la transmission en direct de conférences sans présentateur, ni commentateur. Ce service médiatique inédit, transmettra en direct conférences, colloques et rencontres politiques, économiques et autres, avec une diffusion en direct des évènements sans présentateurs, ni intervention de la direction. Disponible d'abord sur Arabsat. Si la date de lancement de la chaîne documentaire reste encore incertaine, celle du lancement de la chaîne jeunesse ainsi que de la chaîne anglaise parait acquis pour très prochainement. Al Jazeera a pourtant organisé pour la première fois à doha du 18 au 21 avril, un Festival et un marché du documentaire.

    09/09/2005 : la chaîne jeunesse Al Jazeera Children Channel a été lancée ce jour. Une transformation qui "entre dans le cadre de la préparation d'une privatisation d'Al Jazeera" a précisé Waddah Khanfar. "La privatisation totale est exclue".

    Dubai 2006 : Dates lancements prévus pour les nouvelles chaînes :
    Al Jazeera English News Channel (printemps 2006 – elle devrait s’installer dans un nouveau bâtiment d’ici deux à trois mois),
    Al Jazeera Documentary Channel (fin 2006 – lancement plusieurs fois repoussé),
    Al Jazeera teenagers (étude de faisabilité en cours au 13/12/2005). Les dirigeants d’Al Jazeera Children Channel / JCC travaillent sur ce projet qui va cibler les 15-25 ans. Le budget serait à peu près le même que sa petite sœur JCC soit, entre 40 [&] 45 M d’US$.

    Programmes recherchés (Dubai 2006) Al Jazeera Channel (chaîne en langue arabe) :
    Les acquisitions françaises représentent la majorité des programmes acquis.
    La grille des programmes comprend notamment 7 cases documentaires hebdomadaire d’une demi-heure et deux cases hebdomadaires d’une heure.
    Depuis le renouvellement de sa programmation en 2004, la chaîne a en effet des cases magazines courtes informatives et éducatives sur des sujets variés : incluant par exemple la mode, les voyages (pas dans une optique touristique mais de découverte des civilisations étrangères) ou le cinéma (un magazine hebdomadaire Cinema in Week sur les sorties de la semaine).
    Programmes recherchés  :
    Current affairs et reportages, majoritairement en formats courts (26’). Documentaires, formats 26’ ou 52’, sur la recherche, le social, les sciences et l’économie.
    Ou tout programme documentaire en prise avec l’actualité politique, sociale, économique, scientifique [&] technologique, ou de l’environnement (par exemple : sur le protocole de Kyoto). Sujets cités : le monde musulman bien sûr, le SIDA, le Tsunami, les conflits en cours et les documentaires historiques en lien avec l’actualité.
    Dont bien sûr, le fameux titre d’Arte : Saddam Hussein : Histoire d’un Procès annoncé, emporté de haute lutte, semble-t-il, à MBC Al Arabiya.

    La chaîne affirme désormais faire tous ses achats en direct. Elle s’est même plainte à mots couverts de la présence sur ce Showcase, de si nombreux distributeurs.
    Interlocuteurs français : Arte, INA, System TV etc…

    Prix indiqué documentaire 52’ : de 750 à 3000 US$ (prix moyen : 1500 US$ mais pour une exclusivité les tarifs sont à négocier dans une fourchette haute).
    Al Jazeera achète parfois les droits exclusifs pour 1, 2 ou de préférence 3 mois, sinon pour 1 an. En général, droits arabophones hors Maghreb.

    Info 24/03/2006 : la chaîne Al Jazeera s'est transformée en un groupe Al Jazeera Satellite Network, dont la direction générale a été confiée à son actuel directeur, Waddah Khanfar. Outre la chaîne d'information de langue arabe, le nouveau groupe inclut la chaîne internationale de langue anglaise (lancement prévu à l'été 2006) Al Jazeera International, la chaîne documentaire en projet, Al Jazeera Live, ainsi qu'Al Jazeera Sports et le site internet Al Jazeera.net. Le groupe s'est aussi doté d'un Conseil d'Administration nommé en début d'année.
    Al Jazeera Children Channel reste en dehors du groupe et dispose d'un Conseil d'Administration indépendant. Enfin, la chaîne documentaire pourrait démarrer à l'occasion du 10è anniversaire d'Al Jazeera.

    Infos RDV 2006 :
    Programmes documentaires recherchés (future chaîne documentaire) : sur une assez large gamme de sujets (à l’exclusion de documentaires nature ou animaliers), documentaires centré sur « l’humain », à destination :
    1/ d’une audience locale arabe (tout sujet sur le monde arabe, le nationalisme arabe, sujets politiques traitant de la région, et corolairement sujets sur les Etats-Unis dans cette perspective etc…),
    2/ ou présentant un intérêt universel.
    Les reportages current affairs et documentaires d’investigation devraient représenter 50% de la grille (parfois rediffusés de la chaîne d’information Al Jazeera) et les autres - science, histoire, environnement, arts [&] culture, voyages [&] découvertes -, les 50% restant. Egalement recherchés : des docu-fiction.
    La grille devrait approximativement se construire de la façon suivante : 50% reportages / documentaires politiques, investigation [&] current affairs, 10% documentaires science, 10% documentaires histoire, 10% documentaires voyages / découvertes / lifestyle, 10% documentaires environnement (sujet sur les changements climatiques par exemple), 10% documentaires sur les médias, l'économie et la finance.

    Info RDV Dubai 2008 :
    L’équipe acquisition est désormais organisée sur le modèle d’un véritable comité qui gère les acquisitions en commun, soit, pour une chaîne en particulier, soit, pour plusieurs chaînes du réseau (chaîne arabe, anglaise, documentaire), même si les sélections et visionnages s’opèrent encore, pour plus d’efficacité et de clarté, de façon séparée.

    La gamme de sujets recherchée est donc assez large pour la chaîne d’actualités en langue arabe, portant sur des documentaires centrés sur « l’humain », à destination : • d’une audience de culture arabe : tout sujet sur le monde arabe, le nationalisme arabe, sujets politiques traitant de la région, et corolairement sujets sur les Etats-Unis dans cette perspective etc…, mais pas exclusivement. Certains sujets traitant des pays Méditerranéens ou de l’Amérique Latine peuvent également convenir si le point de vue n’y est pas trop « franco-français ». Les portraits et biographies des leaders politiques du monde arabe sont très recherchés. • ou présentant un caractère universel. Grille de programmes de la chaîne d’actualités en langue arabe (Nadia Tebib, Senior Planner Programs Dept [&] Mahassen Ramzi Ombargi, Senior Coordinator Programs Dept) :

    Al Jazeera Arabic Channel diffuse 3 documentaires hebdomadaires en format 52’ et 6 documentaires hebdomadaires en formats 26’. Selon les responsables d’Al Jazeera, la grille des programmes comprend au moins un programme français par semaine, même si la principale source d’approvisionnement reste le Royaume-Uni.

    Une demande particulière pour Al Jazeera (la chaîne arabe), qui serait intéressée par tout documentaire sur le leader égyptien Gamal Abdel Nasser.
    Les responsables des acquisitions du réseau avaient gardé en mémoire, un programme diffusé en France sur une chaîne publique dans la seconde moitié des années 90, dont ils souhaiteraient identifier le distributeur pour acquérir les droits.

    Quelques exemples d’acquisitions :
    - de nombreux titres d’Arte France : Faut-il avoir peur de Google (2007 – 90’), Paradis perdu (2006 – 5x52’), Maradona un gamin en or (2006 – 52’ ou 93’), Les trames du futur (2006 – 24’), Trafalgar (2007 – 52’), Le temps des biomaîtres (2006 – 52’), Les forçats de la terre (2005 – 52’) etc…
    - de Télé Images International : Zidane Confidential / Le dernier match (2007 – 52’ ou 90’),
    - de Capa Presse TV : Le monde selon Gazprom (2007 – 90’ ou 52’ ou 45’),
    - de La compagnie des Phares et Balises : La Bataille d’Alger (2007 – 52’) et ETA, une histoire basque (2007 – 52’),
    - de Productions Tony Comiti : Hell in Baghdad / Bagdad l’enfer (2005 – 52’),
    - de 2001 Audiovisuel : Le monde selon Bush (2004 – 2x52’ ou 90’),
    - de Riff International Production : Les trois couleurs de l’empire (2001 - 70’),…

    Spécifiquement pour la chaîne documentaire :
    - de System TV : Le train des miracles (2004 – 52’),
    - de Terranoa : Living Stones / Dans le secret des pierres (2007 – 10x26’ ou 5x52’), Demain un monde sans glace (2007 – 2x52’),
    - du catalogue Ampersand : Afghanistan : la route de l’héroïne (2006 – 52’), Flavors / Horizons (2007 – 7x52’), Nuclear Sharks / Les sous-marins nucléaires, fantômes des mers (3x52’), Le plus grand ripoux d’Amérique, l’inamovible Hoover (1996 - 52’), Mariage chez les Rajahs (52’),…
    - et toujours pour la chaîne documentaire, de nombreux titres de Zed et de Terranoa…
    ainsi que des fillers et programmes courts acquis auprès d’Europe Images International / M5 et Novavision.

    27/08/2008 : une entrée sur le marché publique de nouveau évoquée....

    Info 21/01/2009 : Al Jazeera a signé un accord de distribution pour 5 de ses chaînes, incluant Al Jazeera Arabic, Al Jazeera English, Al Jazeera Documentary Channel et Al Jazeera Sport 1 [&] 2, avec les câblo-opérateurs libanais ECOnet et Cablevision.

    01/08/2011 : Al Jazeera a annoncé le lancement pour 2012 d'une nouvelle chaîne en langue swahili basée à Nairobi (Kenya) pour laquelle elle a déjà recruté deux ex-rédacteurs de la BBC, Tido Muhando et Joseph Warungu.

    Rendez-Vous 2011 :
    L’acheteuse d’Al Jazeera présente, fait des sélections pour la chaîne satellitaire d’information en langue arabe. Selon elle, la France viendrait en première position pour les acquisitions de programmes internationaux, ex-æquo avec la Grande Bretagne (50/50).

    Programmes recherchés :
    - des documentaires current affairs, reportages, de société (formats 26’ et 52’) centrés sur « l’humain », à destination :
    • d’une audience de culture arabe : tout sujet sur le monde arabe, le nationalisme arabe, sujets politiques traitant de la région, et corolairement sujets sur les Etats-Unis dans cette perspective etc., mais pas exclusivement. Certains sujets plus larges peuvent également convenir si le point de vue n’y est pas trop « franco-français ». Les portraits et biographies des leaders politiques du monde arabe sont très recherchés.
    • ou présentant un caractère universel.

    Quelques exemples d’acquisitions françaises 2010 :
    - Nelson Mandela : au nom de la liberté (2009 – 52’) / Europe Images International,
    - F.B.I. (2009 – 5x52’) et Afghanistan, sur la piste des dollars (2009 – 52’) / Doc [&] Film International.

    En discussion :
    - Kadhafi notre meilleur ennemi (2011 – 52’) / Illégitime Défense.

    Parmi les programmes remarqués sur place :
    - Syrie : les mystères de Damas (2011 – 52’) / AndanaFilms,
    - Le soleil noir d’Hiroshima (2011 – 60’) / France Télévisions Distribution,
    - Al-Qaeda Confidential (2011 – 52’) et Enquête sur une nouvelle extrême-droite (2011 – 52’) / Zodiak Rights,
    - Un programme sur la Syrie en cours de production du catalogue Java Films.

    Tarifs moyens indiqués : 2 000 à 2 500 US$ / documentaire 52’ (droits arabophones sur 2 ans avec une exclusivité de 6 mois).

    Contact : Mahassen OMBARGI - Senior Coordinator Programs Dept (Arabic Channel) – E-mail : ombargim@aljazeera.net

     

    Info novembre 2011 : Outre ses nouvelles chaînes dans les Balkans et la Turquie, le groupe qatari vient en outre d’obtenir les droits pour l’installation d’une base à Nairobi dans les prochains mois, d’où elle pourrait émettre dans toute l’Afrique de l’Est en langue swahili, parlée par plus de 100 millions d’habitants. Le lancement devrait avoir lieu d’ici le mois d’août dans la capitale kenyane, qui héberge déjà les bureaux de CNN et de la BBC.
    La stratégie d’internationalisation coûte cher au groupe, qui avec plus de vingt chaines, et cinq sites Internet - dont aljazeera.net, le site le plus consulté du Web dans le monde arabe - affiche un budget de 450 millions de dollars par an. Avec un modèle économique essentiellement basé sur le Free to air, un bouquet de chaînes satellitaires gratuites, le network cherche à attirer le plus grand nombre de téléspectateurs à travers son expansion et la création de moments télévisuels forts, lui permettant de pratiquer des tarifs publicitaires élevés.

    L'équipe

    Contact

    Pour accéder aux coordonnées publiques des contacts de l'annuaire d'UniFrance, veuillez vous connecter (ou vous inscrire)