En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

En savoir plus et gérer ces paramètres[OK]

Jordan Radio & Television - JRTV 1 & Jordan Satellite Channel

Jordan Radio & Television - JRTV 1 & Jordan Satellite Channel

Pays d'origine : Jordanie

Activités : Diffuseur

Secteurs : Audiovisuel

    Présentation de la société

    La station publique Jordan TV (créée en avril 1968 et restructurée en janvier 2001) diffuse 1 chaîne hertzienne et 1 par satellite Jordan Satellite Channel / JSC (+ une chaîne cinéma, joint venture avec une société privée) :
    - Une chaîne nationale publique qui diffuse 24 / 24 des informations, des variétés, des émissions de plateau (talk-shows), des feuilletons, des films arabes, des programmes d’orientation (éducation, éducation civique, religieuse) et une sitcom comédie anglo-saxonne quotidienne.
    La chaîne satellitaire internationale, Jordan Satellite Channel reprend pour l’essentiel le signal de la première chaîne.
    - La seconde chaîne, autrefois dévolue aux programmes étrangers principalement anglais et français (comme c’est le cas de nombreuses chaînes publiques arabes), a été reformatée en chaîne de sport en 2001, puis sa fréquence a été allouée en 2006 à la chaîne privée hertzienne ATV.
     - Enfin, la troisième chaîne, Jordan Movie Channel est comme son nom l’indique une chaîne cinéma, en joint venture avec le secteur privé. Elle diffuse une fenêtre quotidienne animation / jeunesse Spacetoon de 7 heures, suivie de 4 longs-métrages / nuit (dont environ deux films français / semaine).

    La première chaîne jordanienne JRTV1 a commencé à émettre en 1968 en noir et blanc.
    JRTV2 a commencé à émettre en 1973 en couleur.

    Financement : subventions du gouvernement, publicité (6,5 M de DJ en 1998, soit environ 60% du budget global de la JRTV).

    300 heures de programmation / semaine.
    Le Channel 1 / JRTV1 diffuse seulement en langue arabe. Programmation JRTV1 : actualités, divertissement, documentaires, programmes culturels et éducatifs. Diffusion : JRTV1 : 19 heures / jour.
    Distribution / genre Channel 1 (2003) : drama 43%, documentaires 12%, actualités 12%, films 11%, talk shows 7%, programmes jeunesse 5%, animation 3,5%, comedy 3%, sports 2,5%, et programmes religieux 1%.
    Le Channel 2 / JRTV2 diffusait de nombreux programmes en Français avant d'être reformatée en chaîne de sport fin 1999 (avec 10 heures de diffusion / jour).
    Jordan Satellite Channel / JSC lancée en 1993, diffuse 24 H / 24.
    La programmation de JSC comprend 80% de programmation locale.

    Sources des achats étrangers : Égypte, Syrie, Liban, Tunisie, USA, Royaume-Uni, Australie, Nouvelle Zélande, Japon.

    En janvier 2001, la JRTV a dû fermer, pour des raisons d’économies, la deuxième chaîne qui était consacrée aux programmes étrangers. Cette décision a privé la France du principal débouché pour les programmes en français fournis par CFI. Jusqu’à cette date, la JRTV diffusait en effet sur la 2ème chaîne (la chaîne internationale) des programmes en anglais et en français. La moyenne quotidienne de la présence des programmes français se situait aux alentours de deux heures à des heures de grande écoute (17h30 à 19h30). A l’heure actuelle, l’unique chaîne généraliste diffuse chaque semaine trois à quatre heures de documentaires à des heures de faible écoute (principalement dans la matinée.) La troisième chaîne hertzienne « Jordan Movie Channel » diffuse régulièrement à 18h un film ou une fiction française.

    Historique : Le système audiovisuel public jordanien se caractérise par trois aspects fondamentaux : une grande instabilité, un processus de prise de décision pyramidal et un manque de moyens financiers. Depuis la prise de fonction en août 2002 de M. Ayman Safadi, Directeur-général de la JRTV, la situation s’est quelque peu stabilisée. Il existe désormais une réelle volonté politique du Roi et du gouvernement de moderniser la JRTV et de lui donner les moyens d’affronter la concurrence. Malgré cela, les projets de réforme se voient opposer de nombreuses résistances internes et externes et la situation évolue donc très lentement.
    La JRTV souffre d’un déficit structurel d’organisation. Cela se vérifie à tous les niveaux. La moindre décision doit être signée ou contresignée par le Directeur Général. Ce manque d’organisation, ajouté aux faibles salaires offerts aux employés de la JRTV, a découragé les meilleurs éléments qui ont quasiment tous quitté la Jordanie pour aller travailler dans les grandes chaînes satellitaires des pays du Golfe.
    Enfin, la JRTV souffre d’un déficit financier chronique : dotée, sur le papier, de l’autonomie financière depuis fin 2000, la JRTV est désormais obligée de pourvoir à ses moyens de subsistance. Cela a amené la JRTV à se séparer d’un tiers de son personnel, Aujourd’hui, la radio-télévision jordanienne emploie 1500 personnes et une nouvelle vague de licenciements vient d’être annoncée par M. Ayman Safadi. La JRTV doit, par ailleurs, rechercher à compenser son déficit en accroissant la part de la publicité sur ses antennes et ce alors que son audience s’est considérablement réduite depuis quelques années.

    Programmes recherchés (avril 2004) : des documentaires (culturels, scientifiques etc…), des programmes sur le sport, et éventuellement de la fiction.
    Les 5 principaux distributeurs cités avec lesquels JRTV travaille : Mustapha Hamaoui (All Time Entertainment), Bassam Hajjawi (IDA), la société Zuaiter Distribution, Albert Haddad (Arab Media), Munzer Khair (Al Sayyar).
    Prix indiqués : documentaire 52’ : 375 dinars Jordanien (soit à peu près 500 US$),
    Pour un 90’ fiction : 1300 / 1400 à 1500 US$.

    Infos RDV2004 : rencontre avec Dina Abu Haman (Head of Program Planning [&] Quality Department), dynamique, anglophone et qui fait preuve d’une volonté d’appréciation et d’accès direct au marché international, témoigne de ce désir de « dépoussiérer » quelque peu le système de programmation et d’acquisition. Les programmes recherchés, sont pour l’instant des documentaires, culturels, historiques et scientifiques, des formats de jeux et des programmes jeunesse : animation et éducatifs. Tarifs indiqués : de 500 à 1000 US$ / heure (en moyenne 600 US$).

    Programmes recherchés (Jordan Channel One - Dubai Showcase 2006) :
    Principalement des formats : formats d’émission de variété (concours de chanson) et formats de jeux.
    Remarqué : Intervilles / Upside TV.
    Channel One diffuse également chaque semaine, trois à quatre heures de documentaires (à des heures de faible écoute : généralement en matinée) et recherche donc tout type de documentaire (culturels, scientifiques, voyage, nature / animaliers…), format 52’.
    Enfin, recherchés des sitcoms comédie.

    La chaîne aurait fait des acquisitions récentes auprès de deux sociétés membres de TV France International : Artline Films [&] Merapi Productions.
    Tarifs indiqués assez bas : 500 à 1000 US$ / heure (toute proposition doit être soumise à la Direction).
    Contact : Mrs Samar Taysir Quadri – Foreign Program Acquisitions – E-mail : inteljo@jrtv.gov.jo

    Info 22/02/2006 : la télévision publique jordanienne à l'image des autres chaînes nationales arabes, a perdu la majorité de ses téléspectateurs. Incapable de se réformer malgré des efforts en ce sens (lancement d'un nouveau logo, recrutement sur contrat de personnels plus jeunes), disposant d'un budget faible, toujours perçue comme un instrument de propagande par un certain nombre de responsables, elle semble sclérosée. Les meilleurs éléments ont démissionné pour aller travailler des les grandes chaînes satellitaires. L'offre de programmes actuelle est désuète et conservatrice par rapport aux grandes chaînes arabes et l'information reste très contrôlée. Depuis le Ramadan (octobre 2005), la télévision jordanienne a suspendu ses bulletins d'information en Français et en Anglais qui il est vrai étaient peu suivis. Cependant, 1/3 des téléspectateurs (les franges les plus traditionnelles, rurales et conservatrices de la société) privilégient encore leur télévision nationale tandis qu'à Amman, les jeunes citadins, riches ou pauvres, la regarde rarement. Devant l'impossibilité de réformer la télévision publique, le roi Abdallah s'est résigné à autoriser les télévisions privées à émettre par voie hertzienne dans le royaume. La télévision jordanienne diffuse peu de programmes étrangers mais continue toutefois à diffuser quelques programmes français fournis par CFI à des heures de faible écoute (documentaires et dessins animés).

    En 2006, Jordan Television (JTV) a loué la fréquence de sa deuxième chaîne à la chaîne hertzienne privée,  ATV, qui aurait des dettes (juillet 2008) à l'égard de la station publique d'un montant de JD2.5 millions.

    L'équipe

    Direction / Jordan Radio & Television Administration :


    Television / Programs Department :


    Contact

    Pour accéder aux coordonnées publiques des contacts de l'annuaire d'UniFrance, veuillez vous connecter (ou vous inscrire)