En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

En savoir plus et gérer ces paramètres[OK]

NTV Broadcasting Company

NTV

Pays d'origine : Russie

Activités : Diffuseur

Secteurs : Audiovisuel

    Présentation de la société

    NTV (en alphabet cyrillique НТВ) est une chaîne de télévision russe. Fondée en 1993, elle est alors l'une des pionnières de la télévision commerciale en Russie. Adoptant à l'origine un ton volontiers satirique et parfois critique vis-à-vis du gouvernement, elle assouplit considérablement sa ligne éditoriale après son rachat par le groupe Gazprom en 2001.

    Chaîne généraliste, NTV émet depuis 1993 sur le réseau hertzien et par satellite dans l'ensemble de la Fédération de Russie.

    NTV-Mir (NTV-Monde) est le nom de la version satellitaire de NTV, émettant à destination de la diaspora russe et ex-soviétique en Amérique du Nord et en Europe. Une déclinaison de la chaîne, NTV-Belarus, est également diffusée en Biélorussie.

    Début avril 2001, la chaîne d'opposition NTV est passé sous le contrôle de Gazprom Media (filiale de Gazpron, qui détiendrait 51% du capital et « Evrofinans » les 49% restants). « Gazprom Média » dirige dès lors intégralement les chaînes NTV et NTV+.

    Diffusion : 24 Hres / 24.
    NTV est la seule chaîne privée russe qui couvre tout le territoire en ondes hertziennes.

    Audiences :
    Taux d'audience :
    Part d'audience (2000) : 18,5%, (2001) : 13,3%, (2002) : 15% et (2003) : 11,6%.
    Part d'audience (2004) : 12,21%.

    Depuis début 2017, NTV a enregistré une augmentation de ses audiences, avec une part de 10% de téléspectateurs dans la tranche d'âge 18+. La chaîne a également graduellement rajeuni son audience atteignant une part de 5,5% dans la tranche 14-44 ans au premier trimestre 2017.

    Programmation :
    Les émissions régulières de la chaîne débutent à six heures du matin en semaine avec un bloc d'information matinal (Сегодня утром) faisant alterner reportages, journaux télévisés, bulletins météorologiques et chroniques pratiques. S'ensuivent émissions culinaires (Кулинарный поединок ; Просто вкусно), chroniques financières (Средний класс), émissions juridiques (Суд присяжных), talk-shows, jeux télévisés (Золотой ключ) et séries russes, européennes ou américaines (Закон и порядок). La chaîne retransmet des compétitions sportives, notamment des matchs de football (coupe de l'UEFA)
    NTV laisse une place importante à l'information, présente à l'antenne à travers quatre éditions principales du journal télévisé « Aujourd'hui » (Сегодня). La directrice de l'information est Tatiana Mitkova qui présente depuis octobre 2011 une version rénovée du programme « Aujourd'hui », intitulée « Aujourd'hui. Résultats ».

    Historique : La chaîne est fondée en 1993 par un consortium formé par plusieurs banques privées, sous l'impulsion de l'homme d'affaires Vladimir Goussinski, désireux de créer une chaîne axée sur le divertissement et l'information dite indépendante. D'abord diffusée sur le réseau câblé de Saint-Pétersbourg, elle obtient une fréquence au niveau national à partir du 22 décembre de cette même année. Émettant à l'origine 18 heures par jour, elle doit dans un premier temps partager son canal de diffusion avec la Télévision des universités de Russie, avant de finalement obtenir le droit d'émettre 24 heures sur 24 à partir du 11 novembre 1996.

    La chaîne s'impose peu à peu comme un média d'envergure et recrute nombre de journalistes issus des chaînes de télévision publiques. Elle adopte dans ses bulletins d'information un ton volontiers critique envers les actions du gouvernement, en particulier durant les guerres de Tchétchénie. L'une des émissions est alors l'équivalent russe des Guignols de l'info : Koukly (Куклы), dont le ton particulièrement acerbe n'est pas toujours bien accepté par les hommes politiques russes, à commencer par le président Vladimir Poutine. Estimant que la marionnette à son effigie « bafoue sa dignité », ce dernier exige qu'elle ne soit plus utilisée, ce à quoi la chaîne ne se pliera pas.

    En juin 2000, la police russe arrête son propriétaire Vladimir Goussinski, qu'elle suspecte de malversations et d'abus de bien public (d'autres y voyant d'hypothétiques raisons politiques). Quelques semaines plus tard, Vladimir Goussinski vend l'entreprise Media-Most (détentrice de 30 % des actions de NTV) à la société Gazprom-Media, réputée proche du pouvoir. Choisissant de s'exiler, il s'installe en Espagne et fonde quelques mois plus tard un bouquet de chaînes satellitaires (RTVi) diffusant à destination de la diaspora (Amérique du Nord, Europe et Israël). Il affirmera par la suite avoir été contraint de céder NTV sur pression du gouvernement.

    Au fil des mois, Gazprom-Media augmente encore sa participation au capital de la chaîne avant d'en prendre totalement le contrôle en avril 2001. Dès lors, les nouveaux propriétaires entament un changement radical de direction et une réorientation de la ligne éditoriale. Tandis que Boris Jordan prend les rênes de la chaîne, nombre de journalistes décident de se tourner vers d'autres médias. En 2003, la chaîne connaîssant d'importantes difficultés économiques, Nikolaï Senkevitch remplace Boris Jordan à la tête de la direction.

    En octobre 2016, NTV a annoncé le lancement sur le marché de 3 nouvelles chaînes thématique, NTV Pravo ("Law"), NTV Styl ("Style") and NTV Serial ("Series"); NTV Series étant proposée en premium tandis que NTV Stule et NTV Law le sont dans les offres de base des câblo-opérateurs; Les chaînes proposent du contenu en provenance du catalogue de NTV. C'est Red Media, une autre filiale de Gazprom Media, qui est en charge de leur distribution.

    L'équipe

    Contact

    Pour accéder aux coordonnées publiques des contacts de l'annuaire d'UniFrance, veuillez vous connecter (ou vous inscrire)