En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

En savoir plus et gérer ces paramètres[OK]

ProSieben Sat 1 Media AG - SAT 1

ProSieben Sat 1 Media AG

Pays d'origine : Allemagne

Activités : Diffuseur

Secteurs : Audiovisuel

    Présentation de la société

    Lancée en janvier 1984. Détenue à 100% par ProSieben Sat 1 Media. Audience cible : familiale, 30 à 49 ans.

    Financement : publicité, sponsors.

    Diffusion : 24H / 24.

    Sat 1 avait introduit dans sa grille en 1994 des séries classiques comme Bonanza, Baywatch et Kommissar Rex (premiers succès des séries locales) et le show avec Harald Schmidt (depuis début 2005, de retour sur ARD). Parmi les programmes phares de Sat 1, plusieurs séries policières et des émissions judiciaires et documentaires criminels.En 2003, Sat 1 a introduit dans sa grille Star Search et à partir de janvier 2004, une case (le mercredi en prime time) consacrée à une émission de vulgarisation scientifique : Die show die Wissenschaft.

    Historique : Leo Kirch souhaitait (nov. 99) regrouper les 3 chaînes proSieben, SAT 1 et Kabel 1 dans un holding pour les rendre plus complémentaires avec une audience cible plus jeune à ProSieben (moins de 29 ans), une programmation familiale, séries et films pour SAT 1 (29 à 49 ans) et des films (vieux longs-métrages hollywoodiens) et shows destinées au plus de 49 ans sur Kabel 1.
    Les 2 sociétés tv privées allemandes (+ Kabel 1 et N24), SAT 1 et ProSieben (+ Kabel 1 et N24) détenues majoritairement par Kirch fusionnent donc (juin 2000) au sein d'une même entité (siège à Münich) baptisée ProSiebenSat-1 Media AG détenue à 72% par les actionnaires de ProSieben et à 28% par ceux de SAT1. Cette fusion a des conséquences sur la structure de l'actionnariat puisque l'éditeur Springer actionnaire de SAT 1 à hauteur de 41%, ne conserve que 11,5% des parts de la nouvelle structure.

    Programmation : A partir de 2000 (changement de capital de ProSieben) : Sat 1 devra s’imposer comme le diffuseur d’émissions familiales pour les 30-50 ans. La production sera davantage orientée (13/03/2000) vers les shows et émissions familiales (voire même des reality shows) et moins vers les téléfilms en raison de leur coûts. Premier semestre 2000 : part de marché 10,1% (- 0,7 points).
    Programmation / genre : Divertissement 70%, Informations 20%, Sport 2%. Les programmes jeunesse représentent (mars 2002) 1,5% de la grille.
    La chaîne diffuse (oct. 2002) beaucoup de sports (championnat Allemand) ainsi des lons-métrages et séries TV (la série populaire Kommisar Rex). En journée succés des téléfilms et séries locaux (réalistes et contemporains).

    Achats locaux : catalogue de distribution de Kirch. Achats : Europe, Etats-Unis.
    oct.99 : accords de production avec GMT (Les Misérables, Balzac et Notre-Dame de Paris) et Columbia (3 à 5 films / an). Négociations co-productions avec : Constantin, Kinowelt, Miramax et Helkon.

    Audience : La deuxième chaîne privée allemande derrière les chaînes publiques, RTL et ProSieben. La chaîne souffre d’un management controversé et d’une dette massive. SAT 1 vient en 5ème position en 1999 derrière RTL, ARD, ZDF, ARD III avec 10,4% des parts d'audience. Sur l'année 2000, Sat 1 enregistre 10,2% de parts d'audience contre 10,8% en 99. En 2000, Sat 1 a obtenu de son côté une part de marché publicitaire de 20,8% et a pu augmenter ses revenus publicitaires de 5,7%. Les recettes publicitaires TV en Allemagne aurait chuté en février 2001 de 4,7% par rapport à février 2000 : une baisse qui affecterait davantage le groupe Kirch que les opérateurs concurrents : pour février, baisse des revenus publicitaires TV de Sat 1 de 11,8% et de 5,4% pour Prosieben. En 2001, RTL a conservé (janv. 2002) son avantage sur les autres chaînes allemande avec une part de marché de 14,8% sur toute l'année contre 13,7% et 13% pour ARD et ZDF. Sat 1 et Pro7 ont enregistré 10,1 et 8,1% du total. Part de marché 2004 : 10,3%. Part de marché (sept. 2005) : 11,1%.

    Sat 1 a obtenu (12/06/2003)les droits de retransmission des matches de La Ligue des Champions de football jusqu'en 2006 et succède ainsi à RTL.

    Infos 22/03/2005 : Le nouveau CEO Roger Schawinski, a promis une programmation de qualité, innovative et surprenante. Avec une part d'audience de 11,6% (dans la tranche d'âge 14-49 ans), Sat 1 reste loin derrière son rival RTL (16,8%) mais a gagné 0,1 points. En 2004, Sat 1 a introduit avec succès dans sa grille, un format comedy Schillerstrasse, le format Fox, My Big Fat Obnoxious Fiancé, de nouvelles séries policère et judiciaires et toujours populaire la case Clever - Die Show, die Wissenschaft le mercredi à 20H15. Des téléfilms maison sont programmés une fois / semaine, le mardi (thème romantiques ou téléfilm policier), de la fiction et des longs-métrages deux fois en prime time, le week-end : le samedi soir plutôt réservé à des téléfilms (Die Nibelungen) et le dimanche soir à des blockbusters américains. La chaîne a aussi renforcé sa grille de l'après-midi du lundi au samedi (13H à 17H30), en rediffusant des séries ou formats populaire (avec une augmentation de son audience le samedi de la part des gens qui n'avait pas pu les voir en semaine). Enfin la formule des journaux télévisés a été renouvelé avec un nouveau présentateur vedette (venu de ZDF). Le principal succès de 2004, a été la telenovela Verliebt in Berlin (19h15-19H45). Pour 2005 : Sat 1 prévoit 20 fiction maison, d'autres amélioration de son service actualité, des matchs de la coupe de l'UEFA, et une prime time relooké incluant toujours la temenovela Verliebt in Berlin.

    Infos 16/08/2005 : Sat 1 a bénéficié de bonnes audiences lors du premier semestre 2005. La chaîne continue son offensive sur le front des programmes actualités / current affairs avec le lancement d'une émission de débat Talk der Woche (dimanche à 22H30) et le lancement en 2006, d'un magazine quotidien d'info à midi. Le lundi soir, un nouveau format de jeu scientifique Clever - Die Show, die Wissenschaft et une émission d'improvisation Schillerstrasse. En matière de fictions, beaucoup sont des productions locales : longs-métrages Die Luftbruecke (sur le blocus de Berlin en 1948-9) / Teamworx, série Unter den Linden (Berlin en 1905) ou une nouvelle série autour d'un groupe de fans de football Bunte Liga. La chaîne souhaite également courtiser à l'aide de téléfilms inédits une nouvelle cible : les femmes entre 30 et 49 ans auxquelles seront dédiées le mardi (budget de 1,3 M d'€) et le samedi (budget de 3 M d'€). Enfin l'organsiation de grands shows tels que l'élection des "Allemands de l'Année" d'après les votes des téléspectateurs.

    Info février 2006 : la performance de Sat 1 en 2005 a été importante en 2005, avec un gain de 0,7% points d'audience soit 12,3% dans la tranche d'âge 14 à 49 ans (contre 11,6% en 2004). l'audience cilbe reste les 30 à 49 ans et un public plus féminin que masculin. Programmes phares saison 2005/6: échec de l'ambitieux projet de débat Talk der Woche, succès de la série comédie Pastewka (sur la vie de l'acteur Bastian Pastewska - 2nde saison programmée), la soirée comédie du vendredi soir accueille avec succès à 20H15 Genial Daneben (mélange sketches et improvisation), le jeudi soir, Schillerstrasse suivi de séries US (Navy CIS dont la 3ème saison sera diffusée à compter du 16 mars en HD), le mercredi soir, des séries criminelles(Der Elephant-Mord) ou retransmission de la Ligue des Champions UEFA, le mardi soir, du cinéma ou de la fiction locale (et production domestique).

    En novembre, face à la récession, ProSiebenSat 1, comme Premiere, a annoncé une restructuration de ses activités qui se traduira par la suppression de 225 emplois (7% des effectifs) et le regroupement à Munich, son siège, des trois chaînes Pro7, Sat1 et Kabel Eins.  350 salariés de Sat1 installés à Berlin devront déménager. La chaîne d'information N24 restera, quant à elle, à Berlin, ainsi que la rédaction principale de Sat 1.

    L'équipe

    Contact

    Pour accéder aux coordonnées publiques des contacts de l'annuaire d'UniFrance, veuillez vous connecter (ou vous inscrire)