En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Triple agent

Triple agent

Un Long métrage de Éric Rohmer

Produit par Rezo Productions

Sortie en France : 17/03/2004

  • Sommaire

Acteurs (17)

Production et distribution (5)

Production Déléguée :

Rezo Productions

Productions Étrangères :

Tornasol Films, Bim Distribuzione, StraDa Films, Alta Films

Distribution France :

Rezo Films

Coproduction :

France 2 Cinéma

Exportation / Vente internationale :

Funny Balloons

Box Office : cumulé

Box Office : chronologie

Sorties à l'international (8)

PaysDistributeurAcheteurDate de sortie

Voir tout

Voir moins

Désolé, aucun résultat ne correspond à votre recherche.

Diffusions TV : Cumulé

Diffusions TV : détail par pays

Synopsis

En 1936, le Front populaire et la guerre d’Espagne agitent les esprits. Fiodor, jeune général de l’armée tsariste réfugié à Paris avec son épouse grecque Arsinoé participent au trouble ambiant. Pendant qu’elle sympathise avec des voisins communistes, il effectue des voyages secrets et aime à inquiéter son entourage. Il ne cache pas qu’il est un espion, mais dissimule au compte de qui ? Des Blancs anti-communistes, de la jeune Union Soviétique, des Nazis, de tous à la fois ? Le sait-il lui-même, qui aime sa femme, mais semble prêt à la sacrifier au nom d’un sordide complot ?
Librement inspiré d’une histoire réelle, non totalement élucidée, Triple Agent est un récit d’espionnage vertigineux mais également un conte moral sur la dissimulation et le mensonge. Au croisement de la vie d’un couple et des prémisses du conflit mondial se dessine une émouvante épopée intime.

Propos

Point de vue

Fiodor séduit d'abord : il est dans le camp des vaincus de la révolution bolchevique qui n'a plus aujourd'hui bonne presse. Il fait front avec grâce à sa disgrâce et semble s'accommoder de son rôle dérisoire d'agent secret. Ayant conservé les bonnes manières des élèves officiers de l'école miliaire russe, il est toujours tiré à quatre épingles et semble dominer le jeu politique allant jusqu'à prévoir, en 1936, le pacte germano-soviétique. Il étale aussi quelques grands principes moreaux tel que le refus de cautionner la "rébellion" de Franco.

Bien vite pourtant Fiodor se lasse d'une parole sans effet et il ourdit des plans pour diriger le réseau des russes exiles en France puis songe à rejoindre le camp des soviétiques. Ceux-ci lui demandent probablement l'enlèvement du général Dobrinsky, en échange d'une place de général instructeur ou de sa mise en place en tant qu'agent double à la tête des russes exilés. Mais, le plan ayant été découvert, les Soviétiques ont probablement exécuté les deux russes afin de ne pas révéler avant l'heure leur accord avec les nazis. Car Fiedor se révèle bien agent triple, travaillant en apparence pour les blancs et en réalité pour les rouges, alliés pour un temps aux nazis.

Tant que Fiodor arrive à masquer son double jeu entre son discours moral noble et ses ambitions, son chemin va vers plus de clarté et d'attention à son épouse qu'il installe dans la lumineuse villa de son ami Boris. Mais la femme de celui-ci ne tarde pas à ramener Arsinoé à la réalité. La descente aux enfers, s'accompagne alors de décors de plus en plus noirs.


Cette possibilité du langage à masquer la réalité se révèle dérisoire, mesquine et dangereuse mais révèle la part de liberté du personnage. Elles n'auront plus cour dans l'épilogue final. "Oui elle est morte" affirment en chœur le commissaire collaborateur et l'homme de la gestapo, bouclant ainsi toute possibilité d'échapper à la réalité.

Source : cineclubdecaen.com

Photos (8)

Générique détaillé (16)

Producteurs délégués :

Philippe Liégeois, Jean-Michel Rey, Françoise Etchegaray

Scénariste :

Éric Rohmer

Directrice de la photo :

Diane Baratier

Assistant son :

Laurent Charbonnier

Attaché de presse (film) :

François Hassan Guerrar

Scripte :

Bethsabée Dreyfus

Bruiteur :

Jonathan Liebling

Mixeur :

Pascal Ribier

Producteurs associés :

Laurent Danielou, Valerio de Paolis, Enrique Gonzalez Macho, Gérardo Herrero

Coproducteur :

Takis Veremis

Ingénieur du son :

Pascal Ribier

Directeur de production :

Pierre Wallon

Monteuse :

Mary Stephen

Décorateur :

Antoine Fontaine

Costumier :

Pierre-Jean Larroque

Régisseuse générale :

Sybil Nicolas

Mentions techniques

Long métrage

Genre(s) :

Fiction

Sous-genres :

Thriller, Historique

Thèmes :

Espionnage, Politique

Langue de tournage :

Français, Russe, Allemand, Grec

Origines :

Espagne, Italie, Grèce, France

EOF :

Inconnu

Nationalité :

Majoritaire français (Espagne, Italie, Grèce, France)

Année de production :

2003

Sortie en France :

17/03/2004

Durée :

1 h 55 min

Etat d'avancement :

Sorti

Numéro de visa :

105.538

Visa délivré le :

17/02/2004

Agrément :

Oui

Formats de production :

35 mm

Type de couleur(s) :

Couleur

Cadre :

1,66

Format son :

Dolby SRD

Affiches (6)

Réalisateur

Actualités (6)

Sélections en festivals (20)

Festival du Film Francophone de Grèce - 2010

Festival du Film Francophone de Grèce (Grèce, 2010)

Sélection

Hommage à Eric Rohmer

Golden Horse Film Festival de Taïpei - 2004

Golden Horse Film Festival de Taïpei (Taiwan, 2004)

Sélection

Section "Masterpiece"

Festival BFI du film de Londres - 2004

Festival BFI du film de Londres (Royaume-Uni, 2004)

Sélection

Sélection officielle

Festival du film de New York - 2004

Festival du film de New York (Etats-unis, 2004)

Sélection

Films sélectionnés

Festival international du film de Rio de Janeiro - 2004

Festival international du film de Rio de Janeiro (Brésil, 2004)

Sélection

Sélection de films français

Berlinale - 2004

Berlinale (Allemagne, 2004)

Sélection

Compétition officielle

Délégations (4)

Dossier de presse