En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
La Fin du monde

La Fin du monde

Un Long métrage de Abel Gance

Produit par L'Écran d'Art

Sortie en France : 23/01/1931

  • Sommaire

Acteurs (16)

Production et distribution (3)

Production Déléguée :

L'Écran d'Art

Distribution France :

L'Écran d'Art

Exportation / Vente internationale :

Gaumont

Diffusions TV : Cumulé

Diffusions TV : détail par pays

Synopsis

 Les deux frères Novalic symbolisent l'un le Rêve, l'autre l'Action. Jean Novalic, véritable prophète, voudrait sauver l'humanité, mais la foule se moque de lui. Son frère Martial, astronome réaliste et actif s'oppose à deux puissants financiers, Schomburg et Werster. Des femmes aimantes, jalouses, pantelantes, passent des uns aux autres. Or Martial découvre qu'une comète se précipite à la rencontre de la Terre. Le risque de la catastrophe révélé bouleverse la vie des hommes. Les uns s'adonnent aux plaisirs et à la débauche; les autres tentent de se ressaisir, pensent échapper à la destruction et lancent l'idée d'une République groupant toutes les nations et bannissant les guerres. Dans la panique générale, les conflits sentimentaux s'exaspèrent. Mais la comète qui vient d'effleurer la Terre s'éloigne. Avec une allégresse profonde, les hommes vont pouvoir se consacrer à leur bonheur et à la prospérité dans une fraternité générale.

Propos

Il y eut quatre autres versions de ce film : une version sonore sans dialogue, montée par Eugène Deslaw, une version anglaise, une version allemande et une version espagnole, probablement doublées.

Point de vue

Le réalisateur français et technicien émérite Abel Gance, surtout connu pour ses oeuvres comme La Dixième symphonie (1918), J’accuse (1919) et Napoléon (1927), choisit un point de départ  similaire à celui de L’Épée flamboyante pour son film sobrement intitulé La Fin du monde. Il est question ici du comportement de l’humanité face à l’annonce de l’impact d’une comète sur la planète Terre, qui anéantirait ainsi toute forme de vie. La panique s’installe durablement parmi la population, qui se divise alors en deux factions. À l’image des personnages représentés dans le tableau L’Humanité avant de Déluge du peintre Cornelius Cornelisz, les premiers désirent profiter des derniers instants en s’adonnant à la débauche et aux plaisirs, alors que les autres veulent mettre en place une République universelle qui a pour objectif d’établir une paix durable entre les peuples, afin de vivre en harmonie en attendant la fin des temps et l’effondrement du monde.

Un film ambitieux, à la narration malheureusement un peu trop naïve, et entachée de quelques approximations techniques. Emblématique de l’époque où le cinéma muet disparaissait au profit du parlant, La Fin du monde est tiraillé entre les deux, ce qui entraîne une ambiance théâtrale qui dessert finalement le film. L’échec commercial de La Fin du monde est également à mettre au crédit de son distributeur, qui a choisi de diffuser le métrage dans une version tronquée de moitié. De plus, les plans spectaculaires qui s’attardent sur quelques catastrophes naturelles comme des tremblements de terre, tempêtes et autres inondations s’avèrent finalement en deçà de nos espérances, et très décevants face aux grosses productions américaines qui n’allaient pas tarder à déferler sur les écrans, telles que Deluge, The Last Days of Pompeii (de Ernest B. Schoedsack et Merian C. Cooper, les papas de King Kong), San Francisco, L’Incendie de Chicago ou encore l’impressionnant La Mousson.

Source : animalattack.info

Générique détaillé (8)

Assistants à la réalisation :

Walter Ruttmann, Henri Etievant, Jean Epstein, Edmond T. Gréville

Auteur de l'œuvre originale :

Camille Flammarion

Directeurs de la photo :

Jules Kruger, Nicolas Roudakoff, Maurice Forster, Roger Hubert

Décorateur :

Lazare Meerson

Adaptateurs / Dialoguistes :

Abel Gance, André Lang

Scénariste :

Abel Gance

Ingénieurs du son :

Robert Beaudoin, Maurice Carrouet

Auteurs de la musique :

Arthur Honegger, Wladimir Zederbaum, Michel Michelet

Mentions techniques

Long métrage

Genre(s) :

Fiction

Sous-genres :

Drame

Thèmes :

Science

Langue de tournage :

Français

Autre pays coproducteur :

France

EOF :

Inconnu

Nationalité :

100% français (France)

Année de production :

1930

Sortie en France :

23/01/1931

Durée :

1 h 43 min

Etat d'avancement :

Sorti

Agrément :

Inconnu

Formats de production :

35 mm

Type de couleur(s) :

Noir & blanc

Cadre :

1,37

Format son :

Mono

Affiches (2)

Réalisateur

Sélections en festivals

Berlinale - 1985

Berlinale (Allemagne, 1985)

Sélection

Rétrospective