En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
L'Oeil qui ment

L'Oeil qui ment

Un Long métrage de Raoul Ruiz

Produit par Sideral productions

Sortie en France : 20/01/1993

    Synopsis

    Fin de la Première Guerre Mondiale. Félicien est médecin-chercheur à Paris. Sa spécialité : les cas de guérisons inexpliquables, voire les miracles. A la mort de son père, il découvre que la fortune familiale a été investie au Portugal. Plus exactement dans la région d'Alentejo. Aussi décide-t-il de s'y rendre. Et là, première surprise : tout a été englouti dans une curieuse usine de béquilles pour mutilés de guerre née dans la tête d'un farfelu. Il découvre ensuite que le village et ses habitants subissent l'influence quotidienne de pouvoirs surnaturels : apparitions de vierges, pluies d'objets hétéroclites... Ils dorment le jour, vivent la nuit. Le mystère rode partout en compagnie de l'Étrange. L'atmosphère y est pour le moins bizarre. Les chiens y sont vénérés. L'insaisissable y règne en maître absolu...

    Acteurs (6)

    Production et distribution (4)

    Production Déléguée :

    Sideral productions

    Exportation / Vente internationale :

    StudioCanal Films Limited

    Production Étrangère :

    Animatografo 2

    Distribution France :

    Sidéral Films

    Diffusions TV : Cumulé

    Diffusions TV : détail par pays

    Propos

    Propos sur le film

    Raoul Ruiz :

    "Je reprends certains éléments du cinéma d'horreur et, au lieu de les intégrer dans une structure religieuse chrétienne, avec le diable, je les confronte à une idéologie gnostique. Il est donc question de l' androgyne, de la multiplicité des âmes, de la multiplicité des mondes, de la coexistence de plusieurs personnes à l'intérieur d'un corps. De ce point de vue, on peut dire que L'Oeil qui ment est un film très hermétique. Mais ce n'est pas très loin de ce que faisaient les Monty Python.
    Je travaille pour la première fois avec un cadrage panoramique, une pellicule très sensible, et une Arri 535, la Rolls Royce des caméras. Je suis habitué à travailler en 16 milimètres et donc à traiter les images presque comme des idéogrammes avec deux ou trois informations par cadrage."

    Leonardo de la fuente, producteur du film :

    "Chez Ruiz, je voyais le regard d'un grand cinéaste surréaliste, des idées formidablement ingénieuses du point de vue cinématographique mais qui n'étaient pas abouties faute de moyens. Donc, multiplication de gros plans et grande utilisation de la voix-off : ces choses dont on parlait mais qui ne pouvaient pas être filmées en raison de leur coût, j'avais envie de les voir. Il y a très peu de cinéastes de qualité en ce moment, et Ruiz me rappelle Von Sternberg. Je sais qu'on peut rester perplexe face à une telle comparaison mais il y a très peu de metteurs en scène qui savent, comme lui, aussi bien organiser l'espace et jouer avec les volumes."

    Source : "Cahiers du Cinéma" n°452, février 1992

    Générique détaillé (8)

    Producteur :

    Leonardo De La Fuente

    Scénariste :

    Raoul Ruiz

    Ingénieurs du son :

    Jean-Paul Mugel, Pascal Metge

    Décorateur :

    Luis Monteiro

    Producteurs exécutifs :

    Antonio da Cunha Telles, Bernard P. Guiremand

    Directeur de la photo :

    Ramon Suarez

    Monteur :

    Hélène Muller

    Auteur de la musique :

    Jorge Arriagada

    Mentions techniques

    Long métrage

    Genre(s) :

    Fiction

    Sous-genres :

    Enquête métaphysique

    Langue de tournage :

    Français, Anglais

    Origines :

    Portugal, France

    EOF :

    Inconnu

    Nationalité :

    Majoritaire français (Portugal, France)

    Année de production :

    1992

    Sortie en France :

    20/01/1993

    Durée :

    1 h 40 min

    Etat d'avancement :

    Sorti

    Numéro de visa :

    76764

    Visa délivré le :

    24/06/1992

    Agrément :

    Inconnu

    Formats de production :

    35 mm

    Type de couleur(s) :

    Couleur

    Cadre :

    1,85

    Affiches (1)

    Réalisateur

    Sélections en festivals

    Festival international du film de Cannes - 1992

    Festival international du film de Cannes (France, 1992)

    Sélection

    Compétition officielle