En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Céline et Julie vont en bateau

Céline et Julie vont en bateau

Un Long métrage de Jacques Rivette

Produit par Les Films du Losange

Sortie en France : 18/09/1974

    Synopsis

    A Paris, Julie (Dominique Labourier), bibliothécaire et magicienne à ses heures, rencontre Céline (Juliet Berto), jeune danseuse-prestidigitatrice de cabaret. La jeune fille est difficile à aborder, mais, peu à peu, elles se trouvent entraînées dans une quête fantastique autour d'une vieille maison, rue du Nadir-aux-Pommes, qui est peut-être la maison de l'enfance de Julie, peut-être le lieu d'une étrange comédie, "un mélodrame de l'Odéon", que des acteurs fantômes semblent rejouer sans cesse... Dans les intervalles de ce drame énigmatique, les deux jeunes femmes devenues complices s'amusent à déjouer les projets d'un impresario suspect ou d'un fiancé trop entreprenant... La fantaisie de Rivette explore toutes les combinaisons du thème "la vie est un songe" ou "la vie est une comédie".

    Source : Wikipedia

    Acteurs (14)

    Production et distribution (4)

    Production Déléguée :

    Les Films du Losange

    Exportation / Vente internationale :

    Les Films du Losange

    Box Office : cumulé

    Box Office : chronologie

    Sorties à l'international

    PaysDistributeurAcheteurDate de sortie

    Voir tout

    Voir moins

    Désolé, aucun résultat ne correspond à votre recherche.

    Diffusions TV : Cumulé

    Diffusions TV : détail par pays

    Propos

    Jacques Rivette avait abordé le thème du film infini avec Out 1 : En partant d'une situation initiale, il explore toutes les possibilités en changeant les personnages et les évènements.

    ---

    Avis sur le film

    Ce film expérimental d'une durée de trois heures demande d'emblée la complicité totale du spectateur. Le scénario a été inventé par les quatre comédiennes et par Jacques Rivette assisté d'Eduardo de Gregorio. Les coordonnées du film-spectacle (itinéraire chronologique, personnages typés, illusion de réalité, compréhension logique des situations...) sont constamment remises en question au profit d'un jeu sans cesse renouvelé, où il est difficile de cerner la part de l'imaginaire et celle du souvenir.

    Tous les protagonistes du film, acteurs et auteurs, s'amusent à créer une illusion qu'ils s'appliquent à détruire aussitôt. Il est indéniable que ce film apporte un ton nouveau au sein des multiples tentatives actuelles pour "déconstruire" le type de récit traditionnel. Il le fait avec l'humour d'un prestidigitateur qui improviserait à partir de manipulations bien assurées. Finalement, l'aspect primesautier du récit, le cabotinage parfois agaçant des actrices, l'aspect décousu de la progression ne sont qu'apparences. Le film est solidement construit, et les dernières images, par la force de leur propos, font oublier les mouvements d'impatience qu'une telle tentative peut susciter.

    © Raymond Lefèvre, "La Saison Cinématographique 1975"

    Générique détaillé (12)

    Producteurs :

    Barbet Schroeder, Vincent Malle

    Coproducteurs :

    Claude Berri, Christian Fechner, Marcel Berbert, Yves Gasser

    Ingénieur du son :

    Paul Lainé

    Assistant opérateur :

    Michel Cénet

    Assistante monteuse :

    Cristiana Tullio-Altan

    Mixeuse :

    Elvire Lerner

    Mentions techniques

    Long métrage

    Genre(s) :

    Fiction, Expérimental

    Sous-genres :

    Comédie

    Langue de tournage :

    Français

    EOF :

    Inconnu

    Nationalité :

    100% français

    Année de production :

    1973

    Sortie en France :

    18/09/1974

    Durée :

    3 h 12 min

    Etat d'avancement :

    Sorti

    Numéro de visa :

    41651

    Visa délivré le :

    27/05/1974

    Agrément :

    Inconnu

    Formats de production :

    35 mm

    Type de couleur(s) :

    Couleur et noir & blanc

    Format son :

    Mono