Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Alouette, je te plumerai

Alouette, je te plumerai

Un Long métrage de Pierre Zucca

Produit par Ciné B

Sortie en France : 27/04/1988

  • Sommaire

Acteurs (10)

Production et distribution (4)

Production Déléguée :

Ciné B

Exportation / Vente internationale :

Pathé Distribution

Coproduction :

France 2 Cinéma

Distribution France :

UGC Distribution (ex International)

Box Office : cumulé

Box Office : chronologie

Sorties à l'international

PaysDistributeurAcheteurDate de sortie

Voir tout

Voir moins

Désolé, aucun résultat ne correspond à votre recherche.

Diffusions TV : Cumulé

Diffusions TV : détail par pays

Synopsis

Hospitalisé à Honfleur à la suite d'un infarctus, Pierre Vergne, 60 ans, persuade une jeune aide-soignante, Françoise, de l'accueillir chez elle et son mari Jacques, afin qu'il puisse passer ses derniers jours dans une vraie famille. En échange, il leur léguera son énorme fortune, puisqu'il n'a pas d'enfant. Une fois installé dans le deux pièces-cuisine du couple, le vieillard se révèle exigeant, grincheux et pas si mourant que cela. Si c'est un beau parleur plutôt vert, c'est aussi un milliardaire sans le sou et un solitaire doté d'un fils dont il a dérobé le carnet de chèques. Il correspond avec ce dernier par le biais de la poste restante, et passe des soirées en cachette avec un vieil ami charbonnier. Françoise découvre rapidement mais progressivement l'imposture du vieillard, mais, fascinée par son jeu, n'en parle pas à son mari. Ce dernier attend avec impatience le décès prochain de Pierre Vergne et bâtit des projets: il va même jusqu'à signer des traites sur l'achat d'un bar-tabac. Pour accélérer le processus, Jacques emmène Pierre en bateau sur une île avec l'intention de le tuer. L'arrivée inopinée de Françoise et de la police provoque la mort accidentelle du vieillard, dont Pierre est accusé. Françoise reprend sa morne activité, mais semble avoir puisé dans cette expérience une nouvelle jeunesse.

© Fiches du Cinéma

Générique détaillé (13)

Producteurs délégués :

Philippe Carcassonne, Jean-Louis Piel

Directeur de la photo :

Paul Bonis

Assistant opérateur :

Alain Gaillard

Monteur :

Nicole Lubtchansky

Auteur de la musique :

Jean-Philippe Rameau

Costumière :

Thi-Mai Nguyen

Photographe de plateau :

Jacques Prayer

Scénariste :

Pierre Zucca

Ingénieur du son :

Michel Vionnet

Directrice de production :

Brigitte Faure

Décorateur :

Max Berto

Cascadeur :

Jean-Louis Airola

Mixeur :

Jack Jullian

Mentions techniques

Long métrage

Genre(s) :

Fiction

Sous-genres :

Comédie dramatique

Langue de tournage :

Français

Autre pays coproducteur :

France

EOF :

Inconnu

Année de production :

1988

Sortie en France :

27/04/1988

Durée :

1 h 38 min

Etat d'avancement :

Sorti

Numéro de visa :

66.313

Visa délivré le :

16/02/1988

Agrément :

Inconnu

Formats de production :

35 mm

Type de couleur(s) :

Couleur

Cadre :

1,66