En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Les Collégiennes

Les Collégiennes

Un Long métrage de André Hunebelle

Produit par Sirius Films, Contact Organisation

Sortie en France : 03/05/1957

  • Sommaire

Acteurs (35)

Production et distribution (3)

Productions Déléguées :

Sirius Films, Contact Organisation

Distribution France :

Sirius Films

Production Associée :

Safia

Synopsis

Catherine Royer (Marie-Hélène Arnaud), adolescente de dix-huit ans, entre au collège du Vallon après une jeunesse gâtée et mondaine et après le suicide de son père, banquier ruiné par des aigrefins. Personne ne peut rester indifférent au charme simple et au sourire de Catherine : en particulier, Monique lui voue une affection sans partage qui vaut à Catherine la haine de Marthe Chevalier, brillante élève et jusque-là la meilleure amie de Monique. Un dimanche, Anne-Marie invite Catherine à fêter son anniversaire en week-end au château familial. C'est au tour du beau-père d'Anne-Marie, le peintre en renom Christian Brenner, de s'enflammer pour Catherine qui le remet gentiment à sa place, mais tombe amoureuse du presque fiancé de la soeur aînée d'Anne-Marie, Gilles Mareuil, un jeune compositeur qui, de son côté, oublie vite une fiancée peu empressée. Cette idylle devient le centre d'intérêt des « grandes » du collège qui, Monique en tête, veillent sur son déroulement jusqu'au jour où Marthe Chevalier fait un esclandre en plein réfectoire, révélant le « secret de famille » de Catherine ; la directrice essaie d'arranger les choses en faisant faire des excuses publiques. Mais un malheur ne vient jamais seul : une lettre de Gilles tombe entre les mains de la directrice et la tutrice de Catherine s'oppose aux projets de mariage et interdit tout contact entre sa pupille et Gilles. Catherine est isolée de ses amies, puis avec la complicité de toutes, s'évade pour rejoindre Gilles. C'est Christian Brenner qu'elle trouve au rendez-vous ; il la raisonne et la reconduit au collège. De nouveau isolée, elle tombe malade, attendant vainement des lettres de Gilles que Monique, innocemment méchante par jalousie, conserve sans les transmettre. Persuadée d'être oubliée, il faudra un concert télévisé de Gilles pour que tout rentre dans l'ordre dans le coeur de Catherine, et dans celui de Monique.

© Fiches du Cinéma

Générique détaillé (16)

Assistant à la réalisation :

Yves Prigent

Dialoguiste :

Jacques Emmanuel

Scénaristes :

Arlette Reinerg, Jean Lambertie, Jacques Lancien

Ingénieur du son :

René-Christian Forget

Directeur de production :

René Thévenet

Scripte :

Madeleine Lefèvre

Auteur de la musique :

Jean Marion

Photographe de plateau :

Marcel Combes

Adaptateurs / Dialoguistes :

Jean Halain, Louis Duchesne, Jacques Emmanuel

Producteurs :

Lucien Masson, René Thévenet

Directeur de la photo :

Paul Cotteret

Cadreur :

Guy Suzuki

Monteur :

Jean Feyte

Décorateurs :

Lucien Carré, Sydney Bettex

Costumière :

Mireille Leydet

Régisseur général :

Roger Boulais

Mentions techniques

Long métrage

Genre(s) :

Fiction

Sous-genres :

Comédie dramatique

Thèmes :

Adolescence, Féminité

Langue de tournage :

Français

EOF :

Inconnu

Nationalité :

100% français

Année de production :

1956

Sortie en France :

03/05/1957

Durée :

1 h 28 min

Etat d'avancement :

Sorti

Numéro de visa :

18501

Visa délivré le :

31/01/1957

Agrément :

Inconnu

Formats de production :

35 mm

Type de couleur(s) :

Noir & blanc

Cadre :

1,37

Format son :

Mono