En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Mon oncle d'Amérique

Mon oncle d'Amérique

Un Long métrage de Alain Resnais

Produit par Andrea films

Sortie en France : 21/05/1980

  • Sommaire

Acteurs (47)

Production et distribution (3)

Production Déléguée :

Andrea films

Distribution France :

Gaumont

Exportation / Vente internationale :

mk2

Box Office : cumulé

Box Office : chronologie

Sorties à l'international (2)

PaysDistributeurAcheteurDate de sortie

Voir tout

Voir moins

Désolé, aucun résultat ne correspond à votre recherche.

Diffusions TV : Cumulé

Diffusions TV : détail par pays

Synopsis

Jean Le Gall (Roger Pierre) est né en Bretagne en 1929 dans une famille bourgeoise. Il a basé sa vie sur la réussite sociale. A Paris, bardé de diplomes, il gravira les échelons, occupant divers postes de haut niveau dans la fonction publique. Il était directeur de l'information à la radio quand il a rencontré Janine Garnier (Nicole Garcia), une jeune comédienne venant de remporter un bon mais éphémère succès dans un théatre de la Rive Gauche. Pour elle, Jean quittera le domicile conjugal, fasciné par l'énergie de la jeune femme, énergie dont son épouse Arlette parait dépourvue. Mais Arlette tient à sauver son ménage et, possédant plus de vigueur qu'il n'y parait, ourdit une machination qui met un terme à la liaison de Jean et de Janine. Janine, en fait, qui est née à Paris en 1948 dans une famille ouvrière, n'a pas vraiment une vocation de comédienne. Elle veut seulement agir sur son destin tout tracé de jeune femme du peuple. Son succès théatrel n'ayant pas eu de suites, Janine entre comme styliste dans un groupe textile. C'est là qu'elle rencontre René Ragueneau (Gérard Depardieu) qui devient son ami. René lui, est d'origine paysanne et a huit ans de plus que Janine. Son poste de directeur technique est du à un travail acharné et il vit séparé de sa femme, institutrice à Lille. Le hasard fait que le jour où Janine rencontre de nouveau Jean et comprend qu'elle l'aime encore, René doit rendre des comptes sur la gestion de son usine à des acheteurs américains. C'est un double échec : René, rétrogradé en province, devra etre sauvé par Janine déçue par l'attitude de Jean.

Propos

Le film se déroule en permanence sur trois niveaux : l'histoire racontée, les représentations mentales des protagonistes influencées par le cinéma et par leurs souvenirs propres, et des images d'expérience sur les rats n'ayant pas de rapport évident sur le moment, mais qui deviennent éclairantes sur le comportement des personnages à la fin du film.

Selon Henri Laborit, dont les thèses sous-tendent la totalité de Mon oncle d'Amérique, la conduite est réglée par quatre éléments: la consommation (boire, manger et copuler), la récompense, la punition (avec pour issues la lutte ou la fuite) et enfin l'inhibition de l'action.

Il reprend la théorie de Paul D. MacLean des trois niveaux cérébraux (ou "cerveau triunique", qui guidait la réflexion neuroscientifique à l'époque) :

    Un cerveau reptilien, commun à tout le règne animal, qui assure nos réflexes de survie et qui dirige notre comportement de consommation,
    Un deuxième « cerveau », le cerveau limbique, commun à tous les mammifères, celui de la mémoire, qui guide notre comportement de récompense : il nous fait fuir les expériences que l'on a connues douloureuses (Chat échaudé craint l'eau froide) et agir pour rechercher le plaisir. Si toutes les issues sont bouchées, l'inhibition de l'action provoque le stress et déclenche des maladies.
    Notre troisième « cerveau », le néocortex, plus développé chez l'espèce humaine, permet d'associer des idées provenant d'expériences différentes plus abstraites. Il ne nous sert hélas bien souvent qu'à tenir un discours qui permet de justifier nos deux premiers comportements.

Le néocortex devrait nous permettre de comprendre que ces deux premiers cerveaux n'instaurent que des comportements de domination entre les hommes. Or l'homme n'est fait que de son contact avec les autres hommes. Ne pas être conscient qu'il faut au moins canaliser les instincts de domination (puisque nous ne pouvons les éliminer), ne peut conduire qu'au malheur individuel et collectif. Connaître ces mécanismes ne permettrait certes pas de les éliminer, mais au moins de les utiliser pour faire autre chose, de même que l'étude patiente des lois du mouvement n'a nullement supprimé la gravité, mais nous a permis néanmoins d'aller nous promener sur la Lune !

Source : Wikipedia.

Générique détaillé (12)

Assistants à la réalisation :

Guy Pinon, Florence Malraux, Jean Léon

Producteur associé :

Christian Lentretien

Directeur de la photo :

Sacha Vierny

Assistants opérateurs :

François Catonné, Arthur Cloquet

Auteur de la musique :

Arié Dzierlatka

Costumière :

Catherine Leterrier

Producteur :

Philippe Dussart

Scénariste :

Jean Gruault

Ingénieurs du son :

Jean-Pierre Ruh, Georges Prat

Monteur :

Albert Jurgenson

Chef décorateur :

Jacques Saulnier

Mixeur :

Jacques Maumont

Mentions techniques

Long métrage

Genre(s) :

Fiction

Sous-genres :

Comédie psychologique

Langue de tournage :

Français

Autre pays coproducteur :

France

EOF :

Inconnu

Nationalité :

100% français (France)

Année de production :

1980

Sortie en France :

21/05/1980

Durée :

2 h 5 min

Etat d'avancement :

Sorti

Numéro de visa :

51541

Visa délivré le :

20/05/1980

Agrément :

Oui

Type de couleur(s) :

Coul.& n&b

Cadre :

1,66

Format son :

Mono

Affiches (1)

Réalisateur

Sélections en festivals (6)

Oscars du Cinéma - 1981

Oscars du Cinéma (Etats-unis, 1981)

Sélection

Nomination Oscar du Meilleur scénario original : Jean Gruault

Les César du Cinéma Français - 1981

Les César du Cinéma Français (France, 1981)

Sélection (6)

Meilleur décor : Jacques Saulnier

Meilleure photo : Sacha Vierny

Meilleur scénario original ou adaptation : Jean Gruault

Meilleur réalisateur : Alain Resnais

Meilleure actrice : Nicole Garcia

Meilleur film

Mostra internationale de cinéma de Venise - 1980

Mostra internationale de cinéma de Venise (Italie, 1980)

Sélection

Compétition Officielle

Festival international du film de Cannes - 1980

Festival international du film de Cannes (France, 1980)

Sélection

Compétition officielle

Palmarès (2)

Prix Méliès - 1980

Prix Méliès (1980)

Prix

Prix Méliès

Festival international du film de Cannes - 1980

Festival international du film de Cannes (France, 1980)

Prix (2)

Prix FIPRESCI

Grand Prix