En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
La Bête humaine

La Bête humaine

Un Long métrage de Jean Renoir

Produit par Paris Film Production

Sortie en France : 21/12/1938

    Synopsis

    Le mécanicien Jacques Lantier, aide du chauffeur Pecqueux, conduit sa locomotive " la Lison " entre le Havre et Paris. Il s'éprend de Séverine la jeune et jolie épouse de Roubaud, le sous-chef de gare du Havre. Celui-ci pourtant très jaloux, laisse cette liaison se nouer sous ses yeux car il pense que Lantier le soupçonne - malgré l'arrestation du braconnier Cabuche- d'être le meurtrier du châtelain Grand-Morin. Lantier ne voyageait-il pas dans le même wagon le jour où il tua l'ancien amant de sa femme, en obligeant celle-ci à être sa complice?

    Séverine, devenue la maîtresse de Lantier, lui suggère bientôt de supprimer son encombrant mari. Mais il est victime d'une lourde hérédité alcoolique qui le pousse à tuer les femmes qu'il approche; aussi dans une crise de folie assassine-t-il sa jeune maîtresse. Fou de chagrin et de remords et désespéré de cette impuissance à se dominer, il se jette sur le ballast alors que sa " Lison " roule à pleine vitesse.

    Source : cineclubdecaen.com

    Acteurs (20)

    Production et distribution (3)

    Production Déléguée :

    Paris Film Production

    Distribution France :

    Lux Compagnie Cinématographique de France

    Exportation / Vente internationale :

    Lumière International

    Diffusions TV : Cumulé

    Diffusions TV : détail par pays

    Propos

    Le projet de cette adaptation contemporaine de Zola n'émane pas de Renoir mais du producteur Raymond Hakim et c'est Gabin qui demanda à être dirigé par Renoir.

    Gabin tenait à ce personnage populaire : "Un cheminot c'est de la force en marche, c'est du travail en cadence, c'est de l'ouvrier qui se déplace "

    Le roman plaît à Renoir qui ne l'avait pas lu auparavant. Il écrit un scénario en douze jours qu'il ne suivra que partiellement. Gabin conduit la locomotive plusieurs fois entre Le Havre et Paris. Renoir tient à Simone Simon : "Les vamps doivent être jouées par des veuves avec une figure innocente. Les femmes avec une figure innocente sont les plus dangereuses." Bien aidé par les Chemins de fer , le tournage sera néanmoins difficile lorsque la locomotive accompagnée de son wagon plat empli d'éclairages atteint les 100 km/h... poussée par une autre locomotive.

    Beaucoup des personnages de Renoir dans ses films d'avant-guerre sont des créatures tragiques. Ici la fatalité "ce personnage qui doit figurer dans toute grande œuvre" (dixit Renoir) est beaucoup plus présent que dans ses autres films. Chez Lantier, elle est pathologique, inscrite dans son sang et son hérédité. Elle n'est pas moins présente chez Roubaud, personnage qui serait falot si la jalousie et la passion morbide pour sa femme ne le transformait en criminel démoniaque et sans remords. Elle a presque autant d'importance chez Séverine qui, malgré sa séduction, ses calculs à la fois enfantins et pervers se sait exilée du bonheur".

    De cette tragédie naturaliste, Renoir essaie de tirer une œuvre quasiment musicale, une symphonie en noir et blanc où chacun interprète et apporte son ton et sa note personnels : opacité lourdaude et inquiétante de Ledoux, affectation féline de Simone Simon, romantisme lyrique de Gabin, ironie goguenarde et amicale de Carette, témoin impuissant de la tragédie. (…)

    La figure-mère du film est cet interminable élancement vers la sortie du tunnel, quand les personnages espèrent enfin voir surgir la lumière et vont en fait à la rencontre inévitable de leur destin et de leur mort.

    Source : Jacques Lourcelles, "Dictionnaire du cinéma" (ed. Robert Laffont)

    Générique détaillé (12)

    Assistants à la réalisation :

    Suzanne De Troeye, Claude Renoir

    Producteurs :

    Raymond Hakim, Robert Hakim

    Directeur de la photo :

    Curt Courant

    Assistants opérateurs :

    Claude Renoir, Alain Renoir

    Scripte :

    Suzanne De Troeye

    Chef décorateur :

    Eugène Lourie

    Auteur de l'œuvre originale :

    Émile Zola

    Scénariste :

    Jean Renoir

    Ingénieur du son :

    Robert Teisseire

    Monteuses :

    Suzanne De Troeye, Marguerite Houllé-Renoir

    Auteur de la musique :

    Joseph Kosma

    Photographe de plateau :

    Sam Levin

    Mentions techniques

    Long métrage

    Genre(s) :

    Fiction

    Sous-genres :

    Drame

    Langue de tournage :

    Français

    EOF :

    Inconnu

    Nationalité :

    100% français

    Année de production :

    1938

    Sortie en France :

    21/12/1938

    Durée :

    1 h 40 min

    Etat d'avancement :

    Sorti

    Numéro de visa :

    789

    Visa délivré le :

    31/08/1940

    Agrément :

    Oui

    Formats de production :

    35 mm

    Type de couleur(s) :

    Noir & blanc

    Cadre :

    1,37

    Format son :

    Mono

    Affiches (1)

    Réalisateur

    Sélections en festivals (4)

    Festival International du Film de Mar Del Plata - 2011

    Festival International du Film de Mar Del Plata (Argentine, 2011)

    Sélection

    Rescues / France pre-nouvelle vague

    Berlinale - 2001

    Berlinale (Allemagne, 2001)

    Sélection

    Rétrospective

    Mostra internationale de cinéma de Venise - 1939

    Mostra internationale de cinéma de Venise (Italie, 1939)

    Sélection

    Compétition Officielle