En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Si t'as besoin de rien... fais-moi signe !

Si t'as besoin de rien... fais-moi signe !

Un Long métrage de Philippe Clair

Produit par Productions Belles Rives, Les Films Christian Ardan

Sortie en France : 06/08/1986

  • Sommaire

Acteurs (8)

Production et distribution (2)

Synopsis

Charles et Daniel étaient inséparables dans leur enfance. Après s'être perdus de vue pendant quinze ans, les deux compères se retrouvent par hasard. Charles essaie de percer dans le cinéma sans grand succès. Quant à Daniel, avec sa bonne humeur coutumière, il est resté le magouilleur qu'il était et s'en accommode. Une fois les retrouvailles faites, tous deux décident de ne plus se quitter et de partir à la conquête de la gloire. Charles y entraîne sa petite amie Sylvie dont il est éperdument amoureux, comédienne comme lui. Daniel devient l'agent de Charles. Il lui trouve des petits rôles de figuration. Sylvie, de son côté, poursuit ses cours d'art dramatique et passe des auditions sans grand succès. Très vite le manque d'argent et la vie de bohème des jeunes gens rendent le quotidien moins vivable. Charles écrit un scénario de film. Daniel s'empresse de le soumettre à son oncle Germain, banquier puissant et, à ses heures, producteur. Il renvoie son neuveu fantasque dont il n'a que faire. Daniel ne désespère pas. Il tente de persuader le réalisateur en vogue, Blanchard, de faire le film. Rien à faire. Entre temps, Sylvie a décroché le rôle principal dans un film de Grabowsky, metteur en scène particulièrement difficile et lunatique. C'est un pas vers la gloire. Malheureusement, après le début du tournage, elle est renvoyée par Grabowsky pour ne pas avoir répondu à ses avances. Leur petit monde s'effondre. C'est le retour aux dures réalités. Sylvie et Charles se séparent après une dispute. Daniel, de son côté part travailler dans la banque de son oncle Germain. Simon, le père de Sylvie, attristé de voir sa fille malheureuse de tant d'échecs, décide d'aider les jeunes gens à sa manière. Il organise, avec l'aide de Daniel, un cambriolage à la banque Germain. Le casse réussit, malgré quelque remue-ménage. Mais tout est bien qui finit bien. L'argent servira à financer le film de Charles, qui raflera le Lion d'or de Venise.

© Fiches du Cinéma

Générique détaillé (18)

Producteur délégué :

Michel Ardan

Producteur :

Antonio da Cunha Telles

Directeur de la photo :

Edmond Richard

Assistant son :

Stéphane Kah

Directeur de production :

Jean-Marc Isy

Monteuse son :

Hélène de Luze

Scripte :

Alice Ziller

Cascadeur :

Michel Berreur

Mixeur :

Jack Jullian

Assistants à la réalisation :

Geneviève Château, Dominique Tabuteau

Scénaristes :

Philippe Clair, Claire Sochon, Philippe Sochon

Ingénieur du son :

Gérard Barra

Cadreur :

Jacques Mironneau

Monteuse :

Marie-Jo Audiard

Assistante monteuse :

Isabel Lorente

Auteur de la musique :

Jean-Marie Sénia

Costumière :

Paulette Breil

Régisseurs généraux :

Anita Benoist, Rodolphe Halama

Mentions techniques

Long métrage

Genre(s) :

Fiction

Sous-genres :

Comédie

Langue de tournage :

Français

EOF :

Inconnu

Nationalité :

100% français

Année de production :

1986

Sortie en France :

06/08/1986

Durée :

1 h 34 min

Etat d'avancement :

Sorti

Numéro de visa :

61438

Visa délivré le :

23/07/1986

Agrément :

Inconnu

Formats de production :

35 mm

Type de couleur(s) :

Couleur

Cadre :

1,85

Format son :

Mono