En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Psy

Psy

Un Long métrage de Philippe de Broca

Produit par Les Films Ariane

Sortie en France : 04/02/1981

  • Sommaire

Acteurs (12)

Production et distribution (4)

Production Déléguée :

Les Films Ariane

Exportation / Vente internationale :

Tamasa Distribution

Diffusions TV : Cumulé

Diffusions TV : détail par pays

Synopsis

Installés dans une grande demeure à la campagne, Marc (Patrick Dewaere) et Colette (Anny Duperey) tentent de trouver assez d'argent pour partir enfin en Afrique. Marc a meme réussi à se procurer une voiture tous terrains qu'il bichonne amoureusement. Reconverti depuis peu dans la psychothérapie de groupe, Marc organise des week-ends afin de débarasser, moyennant finance, les timides de leurs inhibitions. Au cours de l'un de ces week-ends réapparait Bob, son ancien complice de "Mai 68", à qui il n'a jamais pardonné de lui avoir pris Marlène, son amie d'alors. Bob est devenu un gangster et il a tot fait de transformer la demeure de Marc en camp retranché. Pis : Bob n'hésite pas à s'approprier la Land Rover tout en faisant la conquete de Colette. Au bord du désespoir, Marc parviendra à maitriser la situation et à fuir pour l'Afrique.

Propos

Point de vue

Une communauté loufoque aux moeurs étranges dérangée dans son château par des malfrats qui viennent de commettre un hold-up, cela rappelle fortement Le diable par la queue, précédent film et parfaite réussite de Philippe de Broca. De fait, Psy est une sorte de pendant négatif du joyeux chef d’oeuvre de 1969. Douze ans se sont écoulés et le regard porté par notre cher vieux royaliste sur les utopies post-soixante huitardes est franchement (et logiquement) désabusé. C’est sûrement le film où de Broca est le moins tendre envers ses personnages. Il y a des accents carrément sinistres dans ce film, un arrière-goût bizarrement aigre. La photo est beaucoup plus terne qu’à l’habitude chez le cinéaste et c’est peu dire qu’on perd au change en troquant Georges Delerue contre Mort Shuman.

Le film est désordonné, loin du parfait équilibre de son glorieux prédécesseur. C’est comme s’il y avait deux films en un: la satire des idées libertaires d’un côté et l’histoire du couple qui bat de l’aile accueillant les malfrats de l’autre. Si ce n’est certes pas son plus grand rôle, c’est toujours un plaisir de voir Patrick Dewaere dans une comédie, il y quelques situations vraiment drôles, quelques piques faciles mais marrantes contre la psychanalyse, des seconds rôles bien campés mais la sauce ne prend pas tout à fait car aucune unité, aucune ligne de force n’est jamais trouvée.

Source : films.nonutc.fr

Générique détaillé (16)

Producteurs :

Georges Dancigers, Alexandre Mnouchkine

Scénariste :

Gérard Lauzier

Ingénieur du son :

Jean Labussière

Directeur de production :

Raymond Leplont

Monteurs son :

Michèle Catonné, Catherine Dubeau

Décorateur :

Eric Moulard

Casting :

Margot Capelier

Mixeurs :

Vincent Arnardi, Jean Nény

Producteur exécutif :

Jean Nachbaur

Directeur de la photo :

Jean-Paul Schwartz

Assistant son :

Pierre Davoust

Monteuse :

Françoise Javet

Scripte :

Suzanne Durrenberger

Auteur de la musique :

Mort Shuman

Costumière :

Catherine Leterrier

Photographe de plateau :

Étienne George

Mentions techniques

Long métrage

Genre(s) :

Fiction

Sous-genres :

Comédie

Langue de tournage :

Français

Autre pays coproducteur :

France

EOF :

Inconnu

Nationalité :

100% français (France)

Année de production :

1980

Sortie en France :

04/02/1981

Durée :

1 h 30 min

Etat d'avancement :

Sorti

Numéro de visa :

52901

Visa délivré le :

27/01/1981

Agrément :

Inconnu

Formats de production :

35 mm

Type de couleur(s) :

Couleur

Format son :

Mono

Affiches (1)

Réalisateur